DOSSIER : Les plus grands duels franco-italiens : Juventus-PSG 1983

Par Hugo Ledroit publié le 01 Mai 2021

Depuis plus d’un siècle, les oppositions entre formations italiennes et françaises offrent des rencontres de légendes. des duels souvent épiques, qui ont contribué à la légende de ce sport. Calciomio vous propose de revivre ces parties mémorables, avec la double confrontation entre la Juventus et le Paris Saint-Germain lors des huitièmes de finale de la Coupe des Coupes 1983/84 en Novembre 1983.

Le transfert avorté de Michel Platini au Paris Saint-Germain

Vainqueur de la Coupe de France 1983, le Paris Saint-Germain est l’étoile montante du football français. Après une victoire en Coupe de France en 1982 contre le mythique AS Saint-Etienne et un 1/4 de finale de Coupe des Coupes un an plus tard, les Parisiens retrouvent la même Coupe d’Europe après avoir battu le FC Nantes en finale de la Coupe. De son côté la Juventus remporte également la Coppa d’Italia en 1983 contre l’Hellas Verona. Par conséquent les Bianconeri se qualifient pour la Coupe des Coupes l’année suivante.

Les deux équipes qualifiées pour la C2 vont réussir à passer les 16ème de finale de la compétition sans difficulté. Côté Parisiens, les hommes de Lucien Leduc éliminent facilement les Nord-Irlandais de Glentoran. De son côté, la Juventus parvient facilement à se défaire des Polonais de Lechia Gdansk en remportant le match 10-2 sur l’ensemble des deux rencontres. Arrive le tirage au sort des huitièmes de finale et le match de gala qui tombe dès ce stade de la compétition. En effet, les suiveurs du football européen auront le droit à une rencontre de prestige entre la Juventus et le PSG.

Derrière ce match se cache une histoire avec Michel Platini dans le rôle de l’acteur principal. En effet la star du football français a manqué de peu de signer au PSG en 1982 alors qu’il évoluait à Saint-Etienne. Après que le président du PSG, Francis Borelli lui ait adressé une lettre pour le supplier de rejoindre la capitale, le roi Michel préfère prêter allégeance à l’Avvocato Agnelli en signant à la Juventus. Se sentant un peu trahis et humiliés, les supporters du PSG réservent un accueil glacial au Parc des Princes au numéro dix français. Michel Platini, idole du ballon rond en France est ainsi accueillie sous les sifflets du public parisien lors du match aller.

Quand le PSG de Luis tient tête à la Juventus de Michel

C’est donc le Mercredi 19 Octobre 1983 qu’a lieu le match aller et l’accueil glacial de Michel Platini par les supporters du PSG. A l’époque la Juventus parait clairement favorite sur le papier. En effet, en 1983, le PSG est encore un club jeune et ne participe ainsi qu’à sa deuxième campagne européenne. Pas de quoi faire peur les Bianconeri qui de leur côté ont déjà remporté la Coupe UEFA en 1977 tout en participant à une finale de Coupe des Champions en 1973 contre le grand Ajax de Cruyff.

Néanmoins le PSG dispose de joueurs de classe dans son effectif notamment avec la présence de Luis Fernandez, l’infatigable milieu international tricolore. Les Parisiens ont également la chance d’avoir en leur sein l’étoile yougoslave Safet Susic. Le numéro dix du PSG est à l’époque considéré comme un des meilleurs joueurs du continent. Malgré tout en face la Juventus a un effectif composé de vedettes du Calcio avec notamment des champions du monde 1982 tels Zoff, Cabrini, Tardelli, Rossi ou encore Scirea. Sans oublier la présence de vedettes du football international comme Platini ou Boniek.

Pourtant le scénario du match ne va pas se dérouler comme prévu puisque dès la 37ème minute de jeu Couriol tel un renard des surfaces profite d’une boulette de Tacconi pour glisser la balle au fond des filets d’une subtile tête plongeante. A la pause le PSG réalise l’exploit de mener au score. Néanmoins la Juventus va réagir en égalisant à la 63ème minute de jeu par l’intermédiaire de son attaquant polonais Boniek. Le buteur polonais réalise une superbe action individuelle pour relancer les siens dans le match. C’est ensuite Cabrini qui marque le but du 2-1 à la 78ème minute de jeu sur une tête en reprenant un coup franc excentré. La Juventus pense gagner le match jusqu’à ce que N’Gom ne finisse par égaliser à la 90ème minute en faisant exulter le Parc des Princes. Score final 2-2 pour ce match aller.

Une qualification turinoise glaciale au Stadio Communale

Malgré un résultat en apparence favorable pour la Juventus avec ce match nul à l’extérieur au Parc des Princes, c’est bien le PSG qui ressort heureux. Pour sa deuxième campagne européenne de sa jeune histoire le PSG a réussi à tenir tête à la grande Juventus de Trapattoni. Les Parisiens conservent toute leur chance pour se qualifier une deuxième année de suite pour les 1/4 de finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupes.

C’est donc dans le froid du Stadio Communale de Turin, le mardi 2 Novembre 1983 que le PSG va tenter de renverser un géant du football italien. Face aux 60 000 tifosi de l’antre turinoise ainsi que face à l’expérience du onze bianconero, les coéquipiers de Luis Fernandez ne peuvent rien faire et sont obligés de concéder le match nul 0-0 en Italie. Le PSG est éliminé de la compétition et laisse ainsi passer une Juventus qui a fait preuve d’expérience durant cette double confrontation.

De son côté la Juventus finira par remporter la Coupe des Coupes cette saison. Celle-ci sera le deuxième trophée européen de l’histoire de la Juventus et le premier pour Michel Platini avec la Fidanzata d’Italia. Pour le PSG il faudra attendre la saison 1992/1993 pour revivre une grande épopée continentale avec un parcours jusqu’en 1/2 finale de la Coupe UEFA. Un rêve européen qui sera stoppé une nouvelle fois par la Juventus emmenée par un nouveau magicien nommé Roberto Baggio.

Feuille de match

Coupe des Vainqueurs de Coupes – 1/8ème de finale

Aller :

Mercredi 19 Octobre 1983, Parc des Princes, Paris, 48 776 spectateurs

Paris Saint-Germain 2-2 Juventus

Buts : Alain Couriol (39ème minute), Boniek (63ème minute), Cabrini (78ème minute), N’Gom (90ème minute)

Juventus : Tacconi, Gentile, Brio, Scirea, Cabrini, Caricola, Tardelli, Boniek, Platini, Rossi (remplacé par Bonini à la 76ème minute), Penzo – Entraineur : Giovanni Trapattoni

Paris Saint-Germain : Baratelli, Tanasi, Bathenay (remplacé par Dhaleb à la 51ème minute), Pilorget, Guillochon, Fernandez, Zaremba, Abreu (remplacé par N’Gom à la 66ème minute), Couriol, Rocheteau – Entraineur : Lucien Leduc

Retour :

Mardi 2 Novembre 1983, Stadio Communale, Turin, 60 000 spectateurs

Juventus 0-0 Paris Saint-Germain 

Juventus : Tacconi, Gentile, Brio, Scirea, Cabrini, Bonini, Tardelli (remplacé par Vignola à la 63ème minute), Platini (remplacé par Caricola à la 55ème minute), Boniek, Penzo – Entraineur : Giovanni Trapattoni

Paris Saint-Germain : Baratelli, Abreu (remplacé par Assad à la 46ème minute), Pilorget, Zaremba (remplacé par Dahleb à la 79ème minute), Tanasi, Janvion, Fernandez, Couriol, Susic, N’Gom, Rocheteau – Entraineur : Lucien Leduc

A lire aussi :

1 – Parma-OM 1999

2 – Cagliari-Saint-Etienne 1970

3 – Italie-France 2008

4 – Milan AC-AS Monaco 1994

5 – Torino-Bastia 1977

6 – Milan AC-OM 1991

7 – Milan AC-PSG 1995

8 – Milan AC-OM 1993

9 – AS Roma-Lyon 2007

10 – PSG-Juventus 1997

11- Milan AC-PSG 2001

12 – France-Italie 1998

13 – TFC-Napoli 1986

14 – Juventus-FC Nantes 1996

15 – Juventus-OM 1972

16 – Nantes-Lazio 2002

17 – Italie-France 1938

18 – Italie-France 1978

 

 

 

 

 

Hugo Ledroit



Lire aussi