DOSSIER : Les plus grands duels franco-italiens : Juventus-FC Nantes 1996

Par Hugo Ledroit publié le 05 Mar 2021
Crédits

Depuis plus d’un siècle, les oppositions entre formations italiennes et françaises offrent des rencontres de légendes. des duels souvent épiques, qui ont contribué à la légende de ce sport. Calciomio vous propose de revivre ces parties mémorables, avec la double confrontation en 1/2 finale de la Champions League entre la Juventus et le FC Nantes.

La Juventus de Lippi face au FC Nantes de Coco Suaudeau, une opposition de style

Ce duel franco-italien en 1/2 finale de cette Champions League 1996 résume assez l’opposition de style traditionnelle à l’époque entre le football italien et le football français. Même si aujourd’hui le football français s’est solidifié en devenant plus physique et moins techniques, le FC Nantes dans les années 90 représentait une vision idéale du football pour les suiveurs. Champion de France en 1995, le FC Nantes n’en finissait pas de ravir les aficionados jusqu’à parvenir dans le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Le maître à penser de cette machine collective n’était d’autre que Jean Claude Suaudeau alias « Coco Suaudeau ». Revenu au club en 1991, le mythique entraineur nantais avait permis au FC Nantes de connaitre son premier grand frisson européen après de nombreuses déceptions sur la scène continentale. Après le doublé en Coupe de France/D1 en 1983, le natif de Cholet redonna une nouveau titre de champion en 1995 et une nouvelle coupe nationale en 1993 au peuple de la Beaujoire. Face à eux en 1/2 finale, la Juventus de Marcelo Lippi. Un mastodonte européen à l’époque qui impressionnait l’Europe du football par sa solidité défensive et au milieu de terrain mais surtout par son pragmatisme. Ce duel franco-italien s’annonçait donc comme une véritable guerre idéologique entre le champion de France et d’Italie en titre.

Didier Deschamps face à son club formateur

Un combat idéologique qui se retrouve incarné dans la seule personne du milieu de terrain international français de la Juventus, Didier Deschamps. Celui-ci est un pion incontournable du onze de Marcello Lippi et symbolise tout le cynisme et le pragmatisme de cette Juventus. Et pourtant, l’ex-Marseillais a fait ses classes au FC Nantes l’école du beau jeu en totale opposition avec le Stile Juve. C’est à La Jonelière que le natif de Bayonne a tout appris du haut niveau. Avec les Canaris, Didier Deschamps a découvert le très haut niveau de la D1 française dans les années 1980, la Coupe d’Europe ainsi que les Bleus. Il découvre alors la sélection lors de la saison 1988/1989 en étant appelé par une autre légende bianconera et du football tricolore, Michel Platini. C’est également cette saison qu’il devint capitaine du FC Nantes à seulement 20 ans avant de s’envoler pour l’Olympique de Marseille où il gagnera de nombreux titres dont la C1. Suite à l’affaire OM-VA et la relégation de l’Olympique de Marseille en D2, Didier Deschamps s’envole pour l’Italie et la Juventus pour enfin devenir une véritable référence en Europe au poste de milieu de terrain.

Le réalisme des Bianconeri l’emporte face au romantisme des Canaris

Le match aller a lieu le 3 Avril 1996 au Stadio delle Alpi de Turin. La Juventus, tenu en échec en première période, trouve finalement la faille en seconde mi-temps dès la 49ème minute de jeu avec un but signé Gianluca Vialli qui détourne une tête d’Alessandro Del Piero sur corner. La Fidanzata d’Italia double la mise à la 66ème minute par l’intermédiaire de Jugovic qui sur une offrande de Paulo Sousa envoie une puissante frappe dans la lucarne du portier nantais Dominique Casagrande. Malgré cette défaite 2-0 à Turin, les hommes de Coco Suaudeau peuvent encore espérer se qualifier à la Beaujoire. Le match retour a lieu le 17 Avril et ne sera pas finalement synonyme d’exploit pour les Nantais. Malgré leur victoire 3-2 à domicile, le FC Nantes n’a pu résister au collectif turinois qui a vite ouvert le score grâce à Vialli laissant peu d’espoir au champion de France 1995. La Juventus quant à elle, remportera sa deuxième C1, après celle de 1985, contre l’Ajax Amsterdam.

 

Feuille de match

UEFA Champions League – 1/2 finale

Aller :

Mercredi 3 Avril 1996, Stadio delle Alpi, Turin, 55 000 spectateurs

Juventus 2-0 FC Nantes

Buts : Gianluca Vialli (49ème minute), Vladimir Jugovic (66ème minute)

Juventus : Peruzzi, Vierchowood (remplacé par Marocchi à la 63ème minute de jeu), Ferrara, Porrini, Pessotto, Sousa (remplacé par Carrera à la 82ème minute de jeu), Di Livio (remplacé par Lombardo à la 74ème minute de jeu), Jugovic, Vialli, Del Piero, Padovano – Entraineur : Marcello Lippi

FC Nantes : Casagrande, Pignol, Le Dizet, Decroix, Capron, Gourvennec (remplacé par Chanelet à la 46ème minute), Ferri, Cauet, Carotti, Ouédec (remplacé par Peyrelade à la 86ème minute), Kosecki (remplacé par Guyot à la 69ème minute) – Entraineur : Jean-Claude Suaudeau

Retour :

Mercredi 17 Avril 1996, Stade de La Beaujoire, Nantes, 35 000 spectateurs

FC Nantes 3-2 Juventus

Buts : Gianluca Vialli (17ème minute), Eric Decroix (43ème minute), Paulo Sousa (51ème minute), Joseph N’Doram (69ème minute), Franck Renou (83ème minute de jeu)

Juventus : Peruzzi, Vierchowod, Carrera, Ferrara, Pessotto, Di Livio, Conte, Deschamps, Vialli (remplacé par Jugovic à la 78ème minute de jeu), Del Piero (remplacé par Paulo Sousa à la 46ème minute de jeu), Ravanelli (remplacé par Padovano à la 46ème minute de jeu) – Entraineur : Marcello Lippi

FC Nantes : Casagrande, Pignol (remplacé par Peyrelade à la 88ème minute de jeu), Decroix, Chanelet, Capron, N’Doram, Makélélé, Ferri, Cauet, Ouédec (remplacé par Gourvennec à la 39ème minute), Kosecki (remplacé par Renou à la 61ème minute) – Entraineur : Jean-Claude Suaudeau

A Lire aussi : 

1 – Parma-OM 1999

2 – Cagliari-Saint-Etienne 1970

3 – Italie-France 2008

4 – Milan AC-AS Monaco 1994

5 – Torino-Bastia 1977

6 – Milan AC-OM 1991

7 – Milan AC-PSG 1995

8 – Milan AC-OM 1993

9 – AS Roma-Lyon 2007

10 – PSG-Juventus 1997

11- Milan AC-PSG 2001

12 – France-Italie 1998

13 – TFC-Napoli 1986 



Avatar

Hugo Ledroit



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.