DOSSIER : Les plus grands duels franco-italiens : Juventus-Olympique de Marseille 1972

Par Hugo Ledroit publié le 19 Mar 2021
Crédits

Depuis plus d’un siècle les confrontations entre formations italiennes et françaises offrent des rencontres de légende. Des duels souvent épiques, qui ont contribué à la légende de ce sport. Calciomio vous propose de revivre ces parties mémorables, avec la double confrontation lors du premier tour de la C1 en 1972 entre la Juventus et l’Olympique de Marseille.

Le début de l’ère Boniperti à la tête de la Juventus…

Championne d’Italie lors de la saison 1971/1972, la Juventus a vu l’arrivée de la légende bianconera Giampiero Boniperti à la présidence du club un an plus tôt. L’ancien attaquant de la Juventus représente une grande page de l’histoire de l’institution turinoise puisqu’il porte le maillot bianconero de 1946 à 1961 tout en remportant cinq Scudetti et deux Coppe et en marquant pas moins de 146 buts. Boniperti, véritable incarnation du Stile Juve, débute sa présidence par un Scudetto en 1972, titre qui échappait depuis cinq saisons aux Turinois. En plus du changement sur le plan administratif, la Juventus amorce également un nouveau cycle en 1971 sur le terrain avec la présence sur son banc de l’entraîneur tchèque Cestmir Vycpalek, ancien joueur du club. Dès sa première saison en tant que technicien de la Juventus, le Tchécoslovaque se fait remarquer par les suiveurs du Calcio en remportant le tire de meilleur entraineur de la saison en Serie A. Vycpalek confirme la saison suivante en faisant gagner le Scudetto à la Juventus ce qui permet donc au club de participer à la prochaine Coupe d’Europe des clubs champions. Selon les historiens du club turinois, l’arrivée du tandem Boniperti-Vycpalek en 1971 signe le début de la période victorieuse de la Juventus qui va durer jusqu’au départ de Michel Platini en 1987.

Et la fin de la période Leclerc à la présidence de l’OM

Côté Olympique de Marseille l’année 1972 représente au contraire une triste fin de cycle. En effet lors de l’été 1972, le président historique du club Marcel Leclerc est empêtré dans une sale affaire de détournement d’argent au profit de ses nombreuses entreprises. Et pourtant malgré cela, l’homme d’affaires français a été le sauveur de l’Olympique de Marseille au milieu des années 1965. En pleine crise économique et sportive, Marcel Leclerc reprend le club qui végète à l’époque en D2. La suite de l’histoire est merveilleuse pour les aficionados de l’OM puisque la présidence Leclerc est marquée par l’acquisition de deux titres de champion de France en 1971 et en 1972 ainsi que par une victoire finale en Coupe de France en 1969. C’est sous l’ère Leclerc également que l’OM goûte pour la première fois de son histoire à la Coupe des champions après son titre de D1 en 1971.

De la déroute de Gerland au risorgimento du Stadio Communale

Malheureusement la première campagne de C1 de l’Olympique de Marseille est marquée par une élimination rapide contre l’ogre néerlandais et européen l’Ajax Amsterdam qui s’ajoute à des débordements provoqués par des supporters marseillais lors du match aller au Vélodrome. Résultat l’UEFA décide de sanctionner les Olympiens en délocalisant le prochain match européen de l’OM à Lyon au stade Gerland. Champion en 1972, l’OM retrouve la C1 et tombe sur la Juventus au premier tour. Le match aller se déroule donc à Lyon et n’empêche pas les Marseillais de jouer un mauvais tour aux Turinois en remportant la rencontre 1-0 grâce à un but de Joseph Bonnel, référence au poste de défenseur en France à l’époque. Au Stadio Communale la Juventus se reprend en tuant tout suspens en une mi-temps en infligeant un 3-0 à l’OM au bout de 43 minutes avec un doublé d’Haller. Le score en reste là et la Juventus élimine l’OM. Cette double confrontation aboutira à la première finale de la Juventus en Coupe d’Europe des clubs champions qui perdra contre l’Ajax Amsterdam. Du côté de l’OM il faudra attendre l’arrivée de Bernard Tapie et le titre de champion de France en 1989 pour que les Marseillais retrouvent la C1. Depuis les deux clubs ne se sont plus affrontés.

Feuille de match

Coupe d’Europe des clubs champions – Premier tour

Aller :

Mercredi 13 Septembre 1972, Stade Gerland, Lyon, 21 403 spectateurs

Olympique de Marseille 1-0 Juventus

But : Joseph Bonnel (52ème minute)

Juventus : Zoff, Marchetti, Morini, Salvadore, Spinosi, Cuccureddu, Capello, Furino, Causio, Haller (remplacé par Bettega à la 88ème minute de jeu), Anastasi – Entraineur : Cestmir Vycpalek

Olympique de Marseille : Carnus, Kula, Lopez, Bosquier, Leclercq, Zvunka, Franceschetti, Buigues, Bonnel, Gress, Magnusson – Entraineur : Kurt Linder

Retour :

Mercredi 27 Septembre 1972, Stadio Communale, Turin, 56 839 spectateurs

Juventus 3-0 Olympique de Marseille

Buts : Roberto Bettega (4ème minute et 37ème minute), Helmut Haller (44ème minute)

Juventus : Zoff, Marchetti, Morini, Salvadore, Spinosi, Marchetti (remplacé par Cuccureddu à la 41ème minute), Capello, Furino, Causio, Haller (remplacé par Altafini à la 80ème minute), Anastasi – Entraineur : Cestmir Vycpalek

Olympique de Marseille : Carnus, Kula, Lopez, Bosquier, Leclercq, Zvunka, Franceschetti, Bonnel, Di Cario (remplacé par Magnusson à la 46ème minute), Gress, Skoblar – Entraineur : Kurt Linder

 

A Lire aussi : 

1 – Parma-OM 1999

2 – Cagliari-Saint-Etienne 1970

3 – Italie-France 2008

4 – Milan AC-AS Monaco 1994

5 – Torino-Bastia 1977

6 – Milan AC-OM 1991

7 – Milan AC-PSG 1995

8 – Milan AC-OM 1993

9 – AS Roma-Lyon 2007

10 – PSG-Juventus 1997

11- Milan AC-PSG 2001

12 – France-Italie 1998

13 – TFC-Napoli 1986 

14 – Juventus-FC Nantes 1996

 



Avatar

Hugo Ledroit



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.