L’essentiel de Calciomio (mars 2019)

Par Louis Megel publié le 01 Avr 2019

Parce que Calciomio sort beaucoup de bons papiers et que vous n’avez pas le temps de tout lire on vous propose un petit résumé de ce qu’il s’est passé ce mois ci dans le paysage du Calcio.

La nazionale à la relance

Le mois de mars a été synonyme de trêve internationale, et notre Squadra Azzurra a obtenu deux belles victoires avec des joueurs qui ont particulièrement brillé tandis que d’autres n’ont pas su tirer leur épingle du jeu. Face au Liechtenstein et à la Finlande l’Italie a inscrit 8 buts sans en encaisser, de beaux jours à venir avec cette nouvelle génération ? Cette Squadra 2.0 illustrée par Kean, Zaniolo, Barella mais surtout Donnarumma sui semble enfin confirmer les espoirs placés en lui et garder une stabilité dans ses performances.

Retro Calciomio !

Ce mois-ci comme depuis quelques temps on peut retrouver une série d’article concernant la période du Grande Torino avant son malheureux accident… Ce mois ci le président du club granata entre 1939 et 1953, Ferruccio Nuovo était à l’honneur. Aussi, en ce mois de mars, on a pu, pour les plus jeunes apprendre à connaitre, ou se rappeler, pour les plus vieux les anecdotes du sulfureux Gianfranco Zigoni… Un joueur haut en couleur comme on n’en voit plus dans le foot moderne. Sinon, pour les tifosi de l’Inter qui ont connu un mois de mars compliqué ils pourront se consoler en se rappelant les bons souvenirs de leurs joueurs allemands qui ont fait le bonheur du club il fut un temps ou en lisant ke récit du fameux Giuseppe Prisco.

L’Europe, entre exploit et désillusions…

La Roma qui avait fait vibrer l’Italie la saison dernière en Champions League vit une saison très compliquée avec le départ de Di Francesco, remplacé par Ranieri et la démission du supposé génial Monchi qui n’aura pas su faire la différence en Italie. De plus, le « futur capitaine », Alessandro Florenzi ne semble plus faire l’unanimité dans son club après avoir causé un pénalty évitable face à Porto entrainant l’élimination de son club en huitième de finale de la Champions… L’Inter a pour sa part été éliminée sans gloire par l’abordable Francfort… Mais qui a su remporter le derby face au Milan AC toujours en lice en Coppa Italia… Quant à elle, la Juve a réalisé un exploit retentissant en remontant les deux buts d’écarts face à l’Atletico grâce aux choix d’un Allegri très discuté avant le match qui a notamment titularisé Spinazzola dans ce match décisif. Au prochain tour la vieille dame affrontera l’Ajax, une équipe qui réussit particulièrement bien à CR7… Le Napoli s’est lui qualifié pour les quarts de finale de l’Europa et League et défiera Arsenal. L’équipe du Mister Ancelotti devra compter sur ses hommes forts pour renverser les londoniens notamment Maksimovic qui gagne du temps de jeu en l’absence de Albiol.

Louis Megel



Lire aussi