Le renouvellement de contrat d’Handanovic, une représentation du projet de l’Inter ?

Par Fabio Pendolino publié le 27 Avr 2019

A l’Inter depuis juillet 2012, Samir Handanovic est titulaire dans les buts pour la huitième saison consécutive après avoir été acquis par l’Inter à l’Udinese contre 15 millions d’euros. Intronisé capitaine après « l’affaire » Icardi, les discussions auraient commencé entre le club et le joueur pour prolonger son contrat jusqu’en 2022. Alors que l’Inter devrait continuer la nouvelle phase de son projet cet été avec une deuxième qualification en Champions League d’affilée et les problèmes du Fair Play Financier éloignés, quel sens aurait un prolongement de son portier de 34 ans ?

Les premières réactions des tifosi de l’Inter après les rumeurs de prolongation n’étaient en effet pas très optimistes. À 34 ans, et malgré de nombreuses bonnes prestations en prenant les saisons dans leur ensemble, les supporters se souviennent plus facilement de ses erreurs. Handanovic fait certainement partie des meilleurs gardiens de Serie A mais s’il a beaucoup de qualités, ses défauts sont également nombreux. Un jeu au pied pas toujours exempt de tout reproche et une désormais célèbre parade de l’oeil sont deux des attributs du Slovène qui ne surprennent plus vraiment les suiveurs réguliers de la Beneamata. Handanovic pourrait ainsi correspondre dans un certain sens à ce qu’est l’Inter pendant ce début de projet, au même titre que Spalletti, par exemple. Un gardien, comme le coach, sur qui l’on peut se fier, sans être celui qui portera le club au sommet. « Spallo » est lui aussi un bon coach de Serie A, qui a su reporter le club en C1, mais qui ne semble pas appartenir au gratin européen qui porterait l’équipe vers de nouveaux succès. Quelqu’un qui convient aux attentes tant qu’elles n’augmentent pas, et qui pourrait surprendre dans les bonnes conditions ou « sur un malentendu ».

« Leader silenzioso »

L’objectif semblerait alors de miser sur Handanovic pour deux, trois ans afin de continuer la progression avant de pouvoir avoir une réelle référence au poste. L’équipe a effectivement des besoins plus urgents pour améliorer l’effectif et devrait pouvoir compter sur Handanovic pour encore quelques saisons, au moins. Avec la défense centrale et le poste de 9, le gardien apparait effectivement comme suffisant pour atteindre le « piazzamento » en C1.

Le natif de Ljubljana mériterait cette prolongation de contrat, et de la confiance accordée, non seulement pour ses performances (18 clean sheets cette saison tout de même, pour 44 matchs et 36 buts encaissés) mais aussi pour le rôle de leader silencieux, de protecteur qu’il a occupé depuis qu’on lui a confié le brassard de capitaine. Spalletti déclarait ainsi « Handanovic a déjà été notre capitaine, même quand Mauro était présent. Nous le connaissons tous, savons tous combien il est équilibré et professionnel. Samir est quelqu’un qui sait transmettre les valeurs justes à ses coéquipiers, que ce soit à travers ses mots ou ses actions » . Il s’agirait là d’une autre des raisons qui se cacheraient derrière la prolongation. À 34 ans, Handanovic pourrait parfaitement s’occuper de transmettre son expérience et former en quelques sortes les jeunes talentueux qui poussent derrière pour récupérer le poste. Ionut Radu (1997), actuellement en prêt au Genoa mais qui pourrait revenir à l’Inter grâce au droit de rachat inclus dans son contrat, ou Brazao (2000), acquis en synergie avec Parma l’hiver dernier seraient les candidats probables pour le moment.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi