La Lazio et la Coppa Italia, histoire d’un amour

Par Nadhem Korbi publié le 30 Avr 2019

Mercredi dernier, la Lazio s’est qualifiée pour sa 4ème finale de Coppa Italia en 7 ans. Sur la même période, personne ne fait mieux. Même pas la Juventus qui a remporté ce trophée ces 4 dernières années. Il faut donc l’avouer : la Coupe nationale réussit bien aux Biancocelesti. Un seul point noir : ils ont perdu leur 2 dernières finales. Cette fois, la Lazio va chercher un 7ème titre dans cette compétition. Ça sera pour le 15 mai prochain au Stadio Olimpico face à l’Atalanta. Toutefois, une question se pose. Pourquoi le club de la capitale n’a pas connu le même succès en championnat ou en Europa League ?

Manque de régularité

Le Chievo est déjà relégué. Pourtant, ceci ne l’a pas privé de battre la Lazio devant son public en championnat. En résumé, Le Aquile sont capables du meilleur comme du pire. Il peuvent battre l’Inter au Giuseppe Meazza pour ensuite plomber face au 16ème du classement. Pour réussir en Serie A, il faut garder un rythme constant et éviter de dilapider les points un peu partout. C’est d’ailleurs le 1er point fort de la Juventus qui lui a permis entre autre de gagner 8 titres d’affilée. Malheureusement, la Lazio a encore un grand retard à combler de ce côté. Malgré une bonne continué avec un staff technique qui est en poste depuis 3 ans, le club peine à passer un cap en championnat. Parfois, ce sont des petits détails qui ont fait la différence au plus mauvais moment. Et le match de l’Olimpico face à l’Inter l’année dernière ne peut que le prouver. Sur le plan mental, cette Lazio doit aussi travailler davantage.

Résultats insuffisants en Europa League

La Coppa Italia et l’Europa League sont à peu près au même format. Pourtant, si la Lazio connait du succès sur le plan national, le bilan continental reste relativement faible: 1/16ème de finale en 2019, 1/4 de finale en 2018, 1/8ème de finale en 2016, 1/16ème de finale en 2014 et 1/4 de finale en 2013. Le meilleur résultat est donc le top 8 alors que sur la même période le Napoli et la Fiorentina ont atteint la demi-finale en C3. Les éliminations étaient toujours face à des adversaires prenables et avec des scenarii étranges : un bon avantage à l’aller et une défaite surprise au retour, parfois à domicile. La claque 0-3 à l’Olimpico face au Sparta Prague en est la preuve. Ceci laisse la plupart du temps un gout amer. Toutefois, il faut le dire : la Lazio n’arrive pas à passer un cap en Europe. Il faut dire aussi que les compétitions continentales nécessitent aussi un effectif riche. Chose que le club de la capitale ne possède pas. Ça peut suffire en Coupe nationale mais pas au delà. Quelle solution donc ? Lotito doit mettre les mains à la poche !

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi