Les duels fratricides en Serie A : Simone et Filippo Inzaghi (2/5)

Par Ben Soffietti publié le 20 Oct 2021
Crédits

Le 23 septembre dernier, la Lazio de Sergej Milinković-Savić était accrochée par le Torino de Vanja Milinković-Savić. Si cette rencontre a été le théâtre du duel entre deux frères serbes, le milieu laziale et le gardien granata, ce n’est pas la première fois qu’un affrontement familial se produit en Serie A. Si au siècle dernier, Franco Baresi, légende du Milan AC, a plusieurs fois croisé son frère Giuseppe, icône de l’Inter avec plus de 500 matchs, les oppositions fratricides sont régulières depuis le passage au troisième millénaire. Au travers de ce dossier, Calciomio revient sur cinq de ces duels. Après les frères Cannavaro, autour de la fratrie Inzaghi !

Filippo Inzaghi, le cauchemar des défenses

Avant de devenir une légende du Milan AC, l’aîné des Inzaghi a connu une ascension progressive, de la troisième division à l’élite. Formé à Piacenza, il n’y perce pas et il est prêté à Leffe, club lombard de Serie C1. Il y fait ses premières victimes, treize buts en 21 matchs puis il ne perd pas son efficacité un échelon au dessus, avec l’Hellas et Piacenza. Cela lui permet de faire le grand saut en Serie A. Après une année décevante à Parma, il explose enfin avec l’Atalanta, en inscrivant 24 buts en une seule saison. Suffisant pour convaincre la Juventus de miser sur le Capocannoniere 1997. Après quatre saisons et un Scudetto, il entame son idylle rossonera longue de dix printemps. Deux Scudetti, une Coppa Italia, deux Champions League, deux SuperCoppa UEFA : un palmarès immense et des buts à la pelle, souvent décisifs, comme son doublé en 2007, contre Liverpool. À cela s’ajoute, un titre de Champion du monde avec la Nazionale.

Simone Inzaghi, une carrière dans l’ombre de son aîné

Difficile d’être attaquant et de s’appeler Inzaghi quand on n’est pas SuperPippo. C’est la délicate expérience qu’a vécu Simone tout au long de sa vie. Né trois ans après Filippo, Simone Inzaghi ne compte que trois sélections avec la Nazionale, contre plus de 50 pour son frère, et n’a jamais soulevé de Champions League. Cependant, ce serait injuste de le reléguer à un simple statut de « frère de ». Simone a du passer lui aussi par les divisions inférieures – la Serie C2 avec Novara par exemple, puis la Serie C1 avec la tunique de Brescello – avant de s’imposer en Serie A avec son club formateur de Piacenza. En 1999, sa saison à quinze buts avec le club émilien lui ouvre les portes de la Lazio, club dans lequel il vivra les plus belles années de sa carrière : un Scudetto dès sa première saison avec une équipe incroyable (Nedved, Nesta, Mihajlović, Simeone…), trois Coppe Italia et une trentaine de matchs de Champions League, pour le joli total de quinze réalisations. Après plusieurs années délicates, il raccroche finalement en 2010, deux ans avant SuperPippo.

Un léger avantage pour SuperPippo

Au cours de leurs carrières respectives, les frères de Piacenza se sont croisés à onze reprises. Cependant, ils n’ont été sur le terrain tous les deux qu’à huit reprises. Le premier duel fratricide a eu lieu en 1998 lorsque Simone évoluait à Piacenza et Filippo à la Juventus. La Vecchia Signora s’est imposée ce jour-là sur un unique but de … SuperPippo ! Ce sera le seul but inscrit par un Inzaghi dans un match les opposant. Le bilan final est de trois victoires pour Filippo, trois nuls et deux victoires pour Simone. Toutefois, avec la Lazio, c’est bien ce dernier qui s’est imposé sur le score le plus large. C’était en février 2004 et les Biancocelesti roulaient sur les Rossoneri (4-0), avec un doublé de Stefano Fiore.

Depuis la fin de leurs carrières de joueurs, les Inzaghi se sont reconvertis en entraîneur. Et dans cette nouvelle vie, c’est le cadet qui est le plus à l’aise, avec notamment des années brillantes à la tête de la Lazio, avec qui il a affronté son frère à trois reprises et n’a jamais perdu. Parmi ces rencontres, il y a notamment le spectaculaire 5-3 au stadio Olimpico la saison dernière, gagné par les hommes de Simone. Une petite revanche !

Pour retrouver les précédents épisodes :
#1 – Paolo et Fabio Cannavaro
#2 – Simone et Filippo Inzaghi

 

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.