Top 5 – Les nouveaux visages de Serie A à suivre en 2022

Par Ben Soffietti publié le 13 Fév 2022
Crédits

Calciomio a consacré un dossier spécial, en parallèle du mercato d’hiver, pour évoquer les principaux joueurs qui ont rejoint la Botte et notre passionnant championnat au cours de ce mois de janvier. Nous vous avons ainsi présenté par exemple Sergio Oliveira, Michaël Cuisance, Denis Zakaria ou même le revenant Krzysztof Piatek, de retour en Italie après une expérience en demi-teinte en Allemagne. Mais, la Serie A a aussi accueilli cet hiver d’autres joueurs, moins connus, mais qui pourraient être de bonnes surprises. Présentations.

Michel Aebischer, un international à Bologna

Pour les tifosi de l’Atalanta, ce visage n’est pas totalement inconnu puisque le milieu suisse a affronté la Dea avec les Young Boys de Berne en Champions League. Capitaine et double passeur décisif contre les hommes de Gasperini, titulaire lors des six matchs de la phase de groupes, Aebischer est un milieu axial moderne, capable de se projeter vers l’avant, très précis sur coup de pied arrêté. Arrivé à Bologna sous forme de prêt, il devra gagner sa place dans l’entrejeu émilien face à Svandberg ou Schouten. Entré en jeu contre Empoli et la Lazio, Aebischer bénéficie d’une réelle expérience internationale, avec 44 matchs de coupes européennes au compteur et sept sélections avec la Nati. Une cartouche supplémentaire pour Mihajlović.

Nadiem Amiri, le joli coup du Genoa

Voir un joueur comptant 178 matchs de Bundesliga et cinq sélections avec l’équipe d’Allemagne débarquer au Genoa, 19ème de Serie A et englué dans une difficile lutte pour le maintien, est plutôt inattendu. Mais à y regarder de plus près, Nadiem Amiri semblait en bout de course au Bayer Leverkusen, avec seulement trois titularisations en championnat cette saison. Et l’arrivée sur le banc du Genoa d’Alexander Blessin, lui aussi Allemand, a facilité sa venue. Milieu offensif très doué techniquement, il pourrait s’épanouir dans le 4-2-3-1 du Genoa, en jouant derrière l’attaquant. Cependant, dans cette équipe en crise de résultats, il devra rapidement prendre le jeu à son compte : ça commence ce dimanche avec un duel importantissime contre la Salernitana.

Lys Mousset, dernier espoir pour sauver la Salernitana ?

Pire attaque du championnat avec seize buts inscrits et une accumulation de déceptions à l’image de Simy, la Salernitana s’est montrée très active sur le marché des transferts pour essayer de se sauver. Une dizaine de joueurs est arrivée dont l’attaquant français Lys Mousset, en provenance de Sheffield United. Plutôt bon lors de sa première année avec les Blades en Premier League (30 matchs, six buts), il vit depuis une période délicate avec six titularisations en 18 mois et une relégation. Sa venue en Campanie est donc un double pari, tant pour la Salernitana que pour l’attaquant. Titulaire lors de son premier match, il est sorti à la pause et n’a pas su faire la différence malgré ses qualités de vitesse et de finition. Une montée en puissance est attendue en urgence.

Pablo Mari, le nouveau rempart de l’Udinese

Le globe-trotter de ce top 5 : Pablo Mari, à 28 ans, découvre en Italie son cinquième pays après l’Espagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et le Brésil. Joueur d’Arsenal en début de saison, il a joué les deux premiers matchs de Premier League avant d’être totalement exclu du groupe au profit de défenseurs centraux plus jeunes et talentueux. La proposition de l’Udinese a donc été une aubaine pour l’Espagnol. Dans un effectif très cosmopolite, Pablo Mari a tout pour s’intégrer rapidement et retrouver du temps de jeu. Il en a déjà eu l’occasion lors du match gagné par les Zebrette contre le Torino. Et avec en prime un clean sheet. Début idéal !

Liberato Cacace, un Néo-Zélandais à Empoli

Avant sa blessure aux ligaments croisés du genou survenue contre l’AS Roma, son club formateur, Marchizza était régulièrement aligné dans la défense d’Empoli. Comme le jeune italien ne refoulera plus les terrains cette saison, les Toscans lui ont cherché un remplaçant et l’ont dénichés en Belgique : Liberato Cacace. Ce Néo-zélandais, dont le père est un émigré italien, vient d’enchaîner à 22 ans une saison et demie de qualité avec Saint-Trond. Plus offensif que Marchizza, plus rapide également, il a un profil assez proche de son nouveau partenaire du côté droit, Stojanović. Et comme le jeu d’Empoli passe beaucoup par les couloirs, Cacace devrait avoir l’opportunité de se montrer sur le devant de la scène. Attention toutefois à la concurrence du jeune italien, Fabio Parisi. Duel à suivre !

À suivre aussi : Mateusz Praszelik, l’espoir polonais de l’Hellas, Silvan Hefti, le latéral suisse déjà indispensable au Genoa, Emil Bohinen, le milieu norvégien qui a quitté Moscou pour la Salernitana, …



Avatar

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)