Les 5 fantastiques, le top 5 des élites de Serie A : Les dynamiteurs (2/5)

Par Rafaele Graziano publié le 12 Fév 2022
Crédits

À la recherche des virtuoses de Serie A dans le cadre de notre classement des meilleurs joueurs – toutes disciplines et secteurs de jeu confondus – il est impossible d’épargner ce qui fait en partie l’essence même du football. Ce pourquoi petits et grands s’émerveillent. Des plus pragmatiques aux romantiques exacerbés, le dribble met tout le monde d’accord – il fait écho avec richesse et beauté dans ce sport. C’est pourquoi, dans ce second volet, nos yeux aguerris se sont posés sur les joueurs suivants : voici les meilleurs dribbleurs d’Italie.

5- Petar Stojanović

Vous ne le connaissez peut-être pas mais retenez bien son nom. Pour la faire courte, Peter Stojanović est le défenseur d’Italie le plus habile au dribble. Pour seulement 68 tentatives, il passe 41 fois son adversaire et soigne ainsi de meilleures statistiques qu’un João Cancelo. Il est en fait le troisième meilleur défenseur dans cette discipline parmi les cinq championnats majeurs derrière Galan (Celta Vigo) et Alphonso Davies (Bayern). Qui dit qu’Empoli n’a pas sa place dans l’élite ? Ultra offensif, le Slovène apporte qualité et charisme à la défense du promu qui en avait bien besoin. Fort de ses 30 présences en C1 avec le Dinamo Zagreb, il devient l’un des leaders du parcours admirable du petit poucet Empoli cette saison. Intrépide en attaque et solide en défense, il possède toutes les qualités du terzino moderne, un profil qu’on aimerait voir lutter, avec Empoli, pour une place européenne – ambition qui n’était pas surréaliste il y a encore quelques journées.

4- Felipe Anderson

Le retour en force que la Lazio attendait. Felipe Anderson aura traversé plusieurs fois la mer avant de mouiller à Rome pour endosser à nouveau le maillot biancoceleste mais son retour dans son club de cœur ne lui évitera pas la galère. En pleine crise existentielle, la Lazio voit ses ambitions se réduire à mesure que les déceptions s’accumulent – le bleu ciel se fait de plus en plus sombre. Le retour du fantasque Brésilien, choyé par les tifosi, est donc plus que le bienvenue et semble aussitôt justifié : 41 dribbles réussis, 70 tentés (58% de réussite), Anderson retrouve enfin son football – vif, incisif et d’un enthousiasme contagieux. La note positive d’un Sarri-ball qui a du mal à prendre chez les Biancocelesti. « O rato de Roma », lui, ne s’en soucie pas et fonce tête baissée : ce club, c’est un peu comme s’il ne l’avait jamais quitté. 

3- Nicolò Zaniolo

Enfant terrible du Calcio, Zaniolo retrouve l’AS Roma après une longue et éprouvante absence. Le physique transformé et le torse bombé, le fils prodigue s’élance, cette saison, avec l’objectif de porter le projet Mourinho. Le succès n’est pas toujours au rendez-vous mais malgré des déboires, le collectif romain se targue néanmoins de belles satisfactions dont Zaniolo fait partie. Tantôt irrésistible, tantôt insupportable, il en laisse plus d’un sur le carreau : avec 42 dribbles réussis sur 86 tentés, la fougue du jeune italien se révèle indispensable pour l’offensive giallorossa et s’il est un objectif qu’il doit se fixer c’est d’agrémenter sa générosité par plus de régularité et d’efficacité. Le potentiel est criant, son impact est indéniable, Zaniolo reste l’un des plus grands espoirs du Calcio moderne.

2- Sofian Kiyine 

La surprise du chef. À Venise, il n’y a pas que des gondoles, de l’eau à la place des routes ou des cafés à 10,50€ place Saint-Marc, il y a aussi le Venezia FC. Si la ville accueille la Mostra ou le Carnaval, le club, lui, célèbre le festival de dribbles de Sofian Kiyine sur son couloir gauche. Formé au Standard de Liège et passé par le Chievo, la Salernitana et la Lazio, c’est finalement dans la cité flottante que le Marocain s’installe et où il semble trouver un équilibre dans son football. Pour lutter contre la relégation, Venezia peut compter sur les 71% de réussite au dribble de son latéral (46 dribbles réussis pour 64 tentés), c’est tout simplement le meilleur ratio de ce classement et l’un des tout meilleurs en Europe. Rien que ça.

1- Rafael Leão

Profession ? Serial dribbler. Hobby ? Faire danser la concurrence. Leão met le feu partout où il touche un ballon et règne en maître dans l’art de percer les défenses. Avec 56 coups de reins menés à bien, son ratio de réussite au dribble est de 63% (c’est mieux que les 61% de Kylian Mbappé, pour ceux qui se posent la question): c’est donc tout naturellement qu’il culmine en première place des meilleurs dribbleurs d’Italie. Au vu de la propension défensive du championnat et de l’intensité de ses rencontres, il est difficile de lui trouver un concurrent de taille. Providentiel, encore, lors de la victoire du Milan AC face à la Lazio en Coppa Italia (4-0) : en seulement 77 minutes, le Portugais colle un but, une passe décisive, remporte huit duels sur douze et humilie son vis-à-vis à quatre reprises en cinq tentatives. Des statistiques qui ne peuvent que corroborer l’impact énorme du jeune attaquant sur l’effectif rossonero : elle est là la future idole du Calcio ?

À lire également dans le dossier « Les 5 fantastiques » :

1 . Les remparts
2 . Les dynamiteurs
3. à suivre



Avatar

Rafaele Graziano



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)