Las nuevas caras de la Serie A: Denis Zakaria, la pieza que faltaba en el centro del campo bianconero (5/6)

Por Pasqualino Petolillo publicado el 09 Feb 2022
Créditos

Cada mercato donne lieu à l’arrivée de nouveaux visages en Italie. Venus pour palier une blessure, renforcer un secteur fragile ou pour donner plus de profondeur à un effectif. Ces recrues récentes sont arrivées en Serie A en enero de 2022. Calciomio accueille ces nouvelles têtes en présentant le vécu du joueur, le contexte de son arrivée et l’apport qu’il aura dans sa nouvelle équipe. Cinquième épisode, avec Denis Zakaria, nouveau joueur de la Juventus.

Qui es-tu Denis Zakaria ?

Milieu polyvalent né en 1996 en Suisse. De père congolais et de mère soudanaise, il fait ses premiers pas au Servette Genève, pour finalement atterrir et se mettre en valeur aux Young Boys. Il est intégré dans le noyau suisse lors de l’Euro 2016, puis s’engage un an plus tard pour cinq saisons avec le Borussia Mönchengladbach. Surnommé le nouveau Vieira, il s’agit d’un milieu physique d’1,91 mètre aux quatre poumons. Son profil attire les dirigeants de la Juventus qui voient en lui la pièce manquante dans l’épine dorsale de la ligne médiane bianconera. La synchronisation de ses mouvements, alliée à une excellente vista et son accélération dans le jeu, lui confèrent un profil intéressant. Point de référence de la sélection suisse à 25 ans, il peut se vanter d’une fiche technique non négligeable : 40 sélections et trois réalisations. Parfois comparé par certains à Paul Pogba, Zakaria a été défini par son collègue de club Yann Sommer comme « un mix des caractéristiques unies de Zidane et de Platini. Il me rappelle Toni Kroos à son âge avait dit de lui Lothar Matthaus. De plus, il joue rapidement et excelle lorsqu’il s’agit de casser le jeu »

El contexto de su llegada

La Juventus a été active lors du mercato hivernal, elle est toujours en liste en Liga de Campeones. Hors course pour l’attribution du scudetto (mais toujours en course dans la lutte qualificative pour la Liga de Campeones), les Bianconeri ont réalisé que la ligne médiane était le maillon faible à redynamiser. Les départs des Kulusevski, Bentancur et Ramsey étaient inévitables. Le profil polyvalent recherché par les dirigeants correspondait au Suisse : du muscle, de la rapidité et de l’intensité pour le milieu (où Locatelli était bien seul). Il est vrai que Blaise Matuidi, qui a quitté le navire en 2020, n’a pas été remplacé efficacement. Les statistiques de Zakaria sont impressionnantes, tant en interceptions de ballons qu’en passes réussies. Allegri devra être lucide en exploitant au mieux ses indéfectibles qualités. Il a le choix : l’installer devant la défense ou l’utiliser en tant que mezzala. La logique voudrait qu’il s’installe dans un milieu à trois. D’un autre côté, le grand journaliste et écrivain Mario Sconcerti remet les pendules à l’heure en affirmant, avec un calme platonique à TmwRadio que : « Zakaria a ses propres caractéristiques, ce n’est pas un phénomène mais un bon joueur. Certains l’ont comparé à Pogba, il n’a en commun que la couleur de la peau ». Quoiqu’il en soit, il s’agit d’un défi osé par la société turinoise avec une lourde responsabilité dans la partie la plus importante de la saison.

Ses premiers pas

Allegri n’a pas d’autre choix que de lancer le jeune transfuge suisse dans le bain pour son premier match face à Verone, à domicile. Après quelques timides touchers de balle, les consignes allégriennes font effet : bingo, pari réussi, Denis a l’adrénaline juventina dans le sang : peu de mots, du concret sur le terrain. Une prestation en crescendo couronnée par un but sur une longue transversale de Morata à la 61ème minute. Il plonge dans l’espace et tel un rapace fusille Montipò d’une frappe puissante et précise. Aux côtés de Locatelli et McKennie, la ligne médiane de la Juventus retrouverait-elle ses lettres de noblesse ? Les futures échéances à venir, notamment le match contre l’Atalanta pour la course au top 4 ou encore le huitième de finale aller de la C1 nous permettront d’y voir déjà plus clair.

También en este número sobre los reclutas:

1 - Sergio Oliveira
2 - Michaël Cuisance
3 - Ainsley Maitland-Niles
4 - Krzysztof Piatek
5 - Dennis Zakaria
6 – Luis Nani (à venir)



Avatar

Pasqualino Petolillo



Últimos artículos

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.