Ils ont quitté la Serie A cet hiver – Kulusevski, Ramsey, Bentacur, le grand ménage de la Juventus

Par Ben Soffietti publié le 07 Fév 2022
Crédits

Au cours des derniers jours de cette fenêtre hivernale du marché des transferts, la Juventus s’est offert Dusan Vlahović et Dennis Zakaria, ainsi que le jeune Federico Gatti pour la saison prochaine. En plus d’avoir obtenu des renforts de qualité, elle a également réussi à vendre trois joueurs, dont deux qui essuyaient des critiques récurrentes et justifiées quant à leur niveau de jeu et/ou leur place dans l’effectif de la Vecchia Signora. C’est ainsi qu’Aaron Ramsey, Rodrigo Bentancur et Dejan Kulusevski ont quitté Turin fin janvier pour s’envoler vers la Grande Bretagne.

Aaron Ramsey : enfin débarrassé

Titulaire aux côtés de Bentancur lors de la première journée de championnat contre l’Udinese, Ramsey espérait enfin vivre une saison pleine avec le maillot bianconero. Cependant, à cause d’un corps de plus en plus fragile – 10 journées manquées pour cause de blessures -, le Gallois perd rapidement la confiance d’Allegri et se retrouve au mieux cantonné au banc de touche. Résultat, 98 minutes de jeu en championnat : il est temps de stopper les frais, surtout avec le salaire important touché par l’ancien joueur d’Arsenal. En effet, des calculs réalisés par les médias italiens prouvent que Ramsey coûte plus cher à la Juventus que Cristiano Ronaldo en termes de minutes passées sur le terrain : 8 928€ minute pour le Gallois, 7 821 pour le quintuple ballon d’or. Si la première saison, le joueur arrivé libre avait fait parfois illusion, notamment avec sa partition idyllique contre l’Inter juste avant l’arrêt de la saison, il n’a ensuite jamais réussi à être régulier. Âgé de 31 ans, c’était donc un défi de lui trouver un club avec de telles prétentions salariales. Proposé à Burnley et Newcastle, c’est finalement aux Rangers que le Gallois tentera de relancer sa carrière, au grand bonheur des finances de la Juve.

Rodrigo Bentancur : des espoirs jamais confirmés

Quatre saisons et demi. C’est le temps au cours duquel Bentancur aura porté les couleurs de la Vecchia Signora. Un temps bien trop long pour une partie des tifosi. Appelé à incarner l’avenir du club, Bentancur est arrivé à 20 ans dans cette nouvelle dimension chargée d’histoires mais aussi de pression. S’il a enrichi son palmarès personnel de cinq titres nationaux, ses performances n’ont jamais été linéaires et sa progression alternative. Tantôt intéressant, ponctuellement lumineux, souvent décevant : un bilan qui laisse beaucoup de regrets mais dans cette institution en perte d’identité, le milieu de terrain et sa fragilité sont souvent cibles de critiques, et Bentancur un bouc émissaire tout trouvé. Avec l’arrivée du Suisse Dennis Zakaria dans sa zone de jeu, la porte de sortie lui a été clairement indiqué. Et lorsque Paratici, l’ancien directeur sportif de la Juve, désormais à Tottenham, a proposé 19 millions d’euros pour le recruter, la Juve n’a pas hésité.

Dejan Kulusevski : suffisamment de temps pour s’imposer ?

Le passage de Kulusevski en Italie fut intense mais surtout rapide. Une année pour finir ses gammes avec l’Atalanta, une saison pour éclore avec Parma avant de découvrir le haut-niveau durant 18 mois avec les Bianconeri. Si sous les ordres de Pirlo, celui qui porte le numéro 44 en référence à son idole, le Belge Januzaj, a trouvé matière à s’exprimer, le retour d’Allegri lui a coupé les ailes. Cinq petites titularisations et une difficulté à s’insérer dans les nombreux schémas testés par Il Corto Muso ont précipité la fin d’histoire entre le Suédois et une Vecchia Signora en quête de renouveau. Acheté pour près de 35 millions d’euros, la Juve devrait en obtenir 40 millions, avec d’abord un prêt et ensuite une obligation d’achat. Le bilan reste décevant pour ce joueur prometteur qui aura tout de même disputé plus de 74 matchs toutes compétitions confondues avec la Juve, sans jamais se montrer pleinement à la hauteur, étant même dépasser par Bernardeschi dans la hiérarchie établie par Allegri.

Comme Bentancur, Kulusevski va découvrir la Premier League avec Tottenham. Mais, pour l’un comme pour l’autre, la concurrence sera aussi rude chez les Spurs qu’elle ne l’était au pied de la Mole. Quant à la Juve, avec ces trois départs, elle amortie une partie du transfert de Vlahović. Mais, ce n’est qu’au mois de juin que l’on pourra dire si ce mercato d’hiver est réussi!

Et ne manquez pas ce soir, le live spécial mercato programmé à 21h00 sur notre page Facebook. L’équipe de Calciomio fera un bilan du mercato hivernal et abordera les gros transferts de ce mois de janvier !

 

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.