Le Baromètre des Expatriés

Par Ken Fernandez publié le 14 Fév 2017

Baromètre des expatriés

LES TOPS :

Manolo Gabbiadini revit. Parti pour 17 M€ d’un Napoli où il ne s’est jamais imposé, l’attaquant réussit des débuts tonitruants avec Southampton. En 2 matchs de Premier League, l’international de 25 ans a déjà inscrit 3 buts, soit autant qu’en 13 avec les Napolitains. Un nouveau départ au meilleur moment pour celui qui, de l’aveu même d’Aurelio De Laurentiis, n’a jamais réussi à se faire au jeu prôné par Maurizio Sarri. En Campanie, Manolo aura inscrit 25 buts en 79 matchs. L’élégant gaucher doit désormais apporter sa technique et son sens du but à l’équipe de Claude Puel orpheline d’attaquant de pointe depuis la blessure de Charlie Austin et le départ en Chine d’un certain Graziano Pellé… Titulaire en pointe, le natif de Calcinate a tout pour s’éclater chez les « Saints », 11e du championnat et qualifiés en finale de la League Cup. L’air du Sud de l’Angleterre réussit bien aux buteurs transalpins.
Stats : 2 matchs joués (163 min), 3 buts marqués

Walter Mazzari est un habitué du Baromètre. Et pour cause. Si Watford a perdu contre Manchester-United (où Matteo Darmian n’a pas quitté le banc) ce week-end, le coach transalpin a réalisé ces dernières semaines un redressement spectaculaire. L’ancien entraîneur du Napoli et les « Foxes », actuellement 13e de Premier League avec 10 points d’avance sur le premier relégable regarde à nouveau devant. Avant cette défaite, les Foxes restaient sur 4 matchs sans défaite, dont une victoire de prestige à Arsenal. Les causes de ce redressement sont nombreuses. Le coach de 55 ans bénéficie des retours de blessure de nombreux cadres et d’un recrutement riche étiqueté Serie A : M’Baye Niang et Mauro Zaraté ont rejoint une colonie déjà fournie d’anciens du Calcio (Pereyra, Zuniga, Okaka). Made In Italy.
Stats : 28 matchs joués, 9 victoires, 7 nuls, 12 défaites, 32 buts marqués, 45 buts encaissés

Andrea Ranocchia a lui aussi choisi de céder aux sirènes de la Premier League et de Hull City. Bien lui en a pris ? L’ancien défenseur et capitaine de l’Inter en manque de temps de jeu à Milan est titulaire depuis deux matchs chez les « Tigers ». Prêté jusqu’au mois de juin, international aux 21 sélections était la priorité du néo-entraîneur portugais, Marco Silva pour sauver le club du Yorkshire de la descente en Championship. Pour ses débuts, l’ancien coéquipier de Bonucci à Bari s’est déjà frotté à Liverpool avec une belle victoire 2-0 et a découvert la défaite à l’Emirates Stadium d’Alexis Sanchez (2-0). En manque de confiance en Italie, la « Rana », a sorti deux performances solides et sereines et déjà séduit une partie des observateurs. Une bonne nouvelle pour un éternel espoir…
Stats : 3 matchs joués (204 min), 1 passe décisive

LES FLOPS :

Salvatore Sirigu rejoue ! Après son aventure ratée à Séville, le gardien du PSG défend désormais les couleurs d’Osasuna. Un choix du jeu et de raison, dicté par l’envie de remettre les gants dans une équipe en lutte pour le maintien. L’ancien palermitain n’aura disputé que trois rencontres sous le maillot sévillan et à 29 ans, le Sarde n’a plus le temps de jouer les doublures. En deux matchs à Pampelune, l’international aux 17 sélections a déjà encaissé six buts contre la Real Sociedad puis le Real Madrid. En manque de rythme, le portier apporte déjà son calme et son jeu au pied à la lanterne rouge de la Liga. Contre le Real, il a aussi prouvé qu’il était toujours capable de coup d’éclat, sur une magnifique parade face à Karim Benzema.
Stats : 2 matchs joués (180 min), 6 buts encaissés

Mario Balotelli serait-il en train de nous refaire du Mario Balotelli ? A Nice, la question commence à sérieusement se poser. Suite à son match moyen contre Monaco, l’ancien du Milan s’est vu reproché un certain manque d’engagement dans la presse par ses coéquipiers. « Un relâchement » coupable qui a poussé Super Mario sur le banc pour la réception de Saint-Etienne, alors que le natif de Palerme n’a pas effectué le déplacement à Rennes. Pas assez collectif, l’ancien attaquant du Milan semble avoir perdu sa place dans le onze de Lucien Favre alors qu’il se montre moins décisif qu’en début de saison (1 but lors des 5 derniers matchs). Trop effacé dans le jeu, Mario doit prouver qu’il a appris des erreurs passées et qu’il est prêt, à 26 ans, à se remettre en question. Son avenir en dépend.
Stats : 18 matchs joués (1 343 min), 11 buts marqués

Simone Zaza a choisi Valencia. Avec son paternel et agent, l’ancien de la Juventus a estimé que le club Ché serait la meilleure option pour tourner la page de son échec londonien. Un choix discuté et discutable, tant le club valencien est instable. Le club six fois champion d’Espagne a déjà vu passer trois entraineurs cette saison (Cesare Prandelli en sait quelque chose) et est embourbé à une peu heureuse 15e place en Liga. Prêté six mois, Zaza dispose d’une option d’achat obligatoire dès 10 rencontres disputées. Une clause qui ne l’avait pourtant déjà pas aidé à West Ham. Côté terrain, Simone a déjà disputé 4 matchs (un seul en tant que titulaire ) sans trouver le chemin des filets. Simone va devoir se montrer plus incisif et efficace qu’au cours de ses premières apparitions pour convaincre les supporter de Mestalla. La blessure pour plusieurs semaines de Santi Mina, titulaire habituel, représente une belle opportunité pour que l’ancien de Sassuolo s’impose en pointe. Et enfin mettre fin à 8 mois cauchemar ?
Stats : 4 matchs joués (148 min)

Bonus : Quand Marco cavale, Marco régale… En attendant de le voir endosser le costume de patron contre le Barça ?

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi