Le Baromètre des Expatriés

Par Ken Fernandez publié le 20 Déc 2016

Baromètre des expatriés

LES TOPS :

Tout roule pour le Sous-marin jaune. Et notre Nicola Sansone national n’y est pas pour rien, loin de là. Quatrièmes de Liga et qualifiés en 16e de finale de l’Europa League, Villareal est invaincu en décembre. Mieux, les hommes de Fran Escriba se sont payé le luxe de coller un 3-0 à l’Atletico Madrid pour les devancer au classement. Ce week-end, les coéquipiers de Pato, lui aussi buteur, ont gagné à Gijon 3-1. Nicola Sansone a inscrit le second but en coupant une frappe de l’ex du Milan AC. Intenable ces dernières semaines, l’ancien de Sassuolo avait déjà marqué un but primordial contre Bucarest. Positionné en retrait du Brésilien, Sansone s’épanouit dans cette équipe joueuse où il a pris la place de Cédric Bakambu. En attendant de le revoir avec son coéquipier Roberto Soriano, lui aussi titulaire sur l’aile gauche, tronquer le jaune pour le bleu de la Nazionale ?
Stats : 24 matchs joués (1613 minutes), 7 buts, 3 passes décisives

La saison se suit et se ressemble pour Mario Balotelli. Tantôt blessé, tantôt buteur, l’international aux 33 sélections est bel et bien de retour à l’approche de Noël. Et il n’a pas perdu son flair, ni son sens du but pendant son absence pour une gêne au mollet. Suffisant lors de son retour contre Paris, Super Mario a ensuite inscrit un pénalty à Bordeaux avant de marquer les deux buts décisifs de Nice contre Dijon dimanche (encore un pénalty, puis un but hors-jeu). Résultat : Nice est certain de terminer la trêve en tête de la Ligue 1 et Balo est déjà auteur de 8 buts en 8 matchs de championnat, tous inscrits à l’Allianz Rivieira. De quoi fêter la victoire, bonnet de Noël sur la tête avec les supporters. Après deux saisons chaotiques, l’ancien de l’Inter et du Milan AC a repris goût au football. On croise désormais les doigts pour le voir plus souvent en 2017.
Stats : 13 matchs joués (975 minutes), 10 buts

Lui aussi est attaquant, international et lutte pour retrouver des sensations et des buts dans une saison marquée par les blessures. A Watford, sous les ordres de Mazzarri, Stefano Okaka a ponctué son retour il y a une semaine, contre Everton, par un beau doublé et une magnifique madjer. Une piqûre de rappel pour ceux qui avaient oublié l’attaquant de 27 ans, titulaire seulement deux fois cette saison. A cette occasion, son entraîneur a rappelé à quel point il apprécie le jeu de l’ancien de la Roma. Un rayon de soleil pour une victoire 3-2 contre Everton, la seule sur les 5 derniers matchs de Watford. Les hommes de Mazzarri sont désormais 12e de Premier League et vont devoir se relancer… Déjà sans leur buteur, absent lors des deux derniers matchs pour une nouvelle blessure au tendon.
Stats : 5 matchs joués (195 minutes), 2 buts

LES FLOPS :

Un autre revenant était opposé à Mazarri ce week-end. Fabio Borini, pas épargné par les blessures non plus était titulaire lors de la victoire de Sunderland contre Watford. Son quatrième match de la saison seulement et sa deuxième apparition consécutive. Ce retour doit faire beaucoup de bien au club entraîné par David Moyes, actuellement 18e de Premier League. A 25 ans, l’ancien de la Roma, international à une reprise manque logiquement de rythme aux côtés de l’indétrônable Jermain Defoe. « Prêt à jouer sur une jambe pour les Black Cats », Fabio va devoir marquer rapidement pour lancer définitivement sa saison. Depuis qu’il joue à Sunderland, l’attaquant, formé à Chelsea et qui n’a pas réussi à Liverpool a inscrit 15 buts en 71 matchs.
Stats : 4 matchs joués (1443 minutes), 2 buts, 1 passe décisive

Marco Verratti n’a pas réussi à sauver son PSG en Bretagne. Malgré des performances toujours correctes, le milieu de terrain de poche n’est pas étranger à la mauvaise passe que traversent les Parisiens. A 24 ans, il tarde à endosser le rôle de leader dans une équipe sans repères. Après la défaite à Guingamp, Marco ne s’est pas défilé et n’a pas mâché ses mots pour exprimer sa déception : « crise », « problème mental », « inquiétudes ». L’ancien de Pescara est lucide. Encensé par Gianluigi Buffon dans une interview accordée à l’Equipe ce week-end, Marco va devoir trouver les bons mots, mais aussi les bons gestes pour relancer son club. Voici une des conditions pour qu’il porte un jour le brassard de la Nazionale, comme l’a déclaré Gigi. C’est dans les situations complexes que se révèlent les –très- grands joueurs.
Stats : 20 matchs joués (326 minutes)

Alessio Cerci se retrouve bien indépendamment de sa volonté dans notre baromètre. Pour l’ailier italien aux 14 sélections, il est temps de tourner rapidement la page de 2016. A Madrid, Alessio est peut-être en train d’apercevoir le bout du tunnel. Il vient en effet d’être rappelé dans le groupe de l’Atletico par Diego Simeone pour jouer en coupe d’Espagne cette semaine. Une première depuis le 16 avril et sept mois sans terrain. Une excellente nouvelle qui ne résout pas l’avenir de Cerci. Très proche de Bologne cet été, l’ancien du Torino aura du mal à se faire une place à Madrid à un poste très concurrentiel. Et si une relance passait par la Serie A ? Les volontaires ne devraient pas manquer.

Bonus : On vous en parlait plus haut, savourez la madjer d’Okaka.

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi