Le Baromètre des Expatriés

Par Ken Fernandez publié le 17 Jan 2017

Baromètre des expatriés

LES TOPS :

Antonio Conte fait son retour dans notre baromètre à la place qui est la sienne, la première. L’entraîneur italien réalise tout simplement une saison exceptionnelle. La défaite à Tottenham digérée, les Blues, même privés de Costa – qu’Antonio n’a pas hésité à remettre en place- sont allés s’imposer 3-0 chez le champion en titre. Une passation de pouvoir à laquelle l’ancien de la Viola, Marcos Alonso n’est pas étranger… Élu trois fois consécutivement meilleur entraineur de Premier League, une première dans l’histoire de la Premier League, Conte continue son sans faute britannique. Et régale tout autant en conférence de presse. « Sans football nous mourrons » a-t-il répondu aux allusions de retraite de Guardiola. Chez Calciomio, on souhaite longue vie au roi !
Stats : 25 matchs, 20 victoires, 1 nul, 4 défaites, 57 buts marqués et 22 encaissés.

Marco Verratti aussi est reparti très fort en 2017. Sur la lancée de sa fin de saison, Marco nous offre match après match du vrai Marco Verratti. Des passes impossibles, des dribbles dangereux dans sa propre surface et des discussions toujours aussi animées – comiques – avec les arbitres permettent au PSG de continuer sa bonne série. Annoncé à la Juventus, à l’Inter ou au Bayern Munich, le hibou parisien est peu à peu en train d’endosser le costume de leader que beaucoup attendaient. Aux côtés de l’indémodable Thiago Motta, l’ancien de Pescara va devoir garder ce niveau de jeu pour que les hommes d’Unai Emery remplissent leurs objectifs en Ligue 1 et puissent rêver d’exploit face à Barcelone. Un beau programme qu’on a déjà envie de savourer. Ne manque plus qu’à se montrer un peu plus décisif…
Stats : 23 matchs (1700 mn), 2 buts, 3 passes décisives

Franco Vazquez vient d’accueillir un ancien de Serie A en Andalousie en la personne de Jovetic. Ce dernier, arrivé de l’Inter et déjà décisif l’a d’ailleurs remplacé à la 67e minute dimanche. L’Italo-argentin a aussi vu son Séville accrocher puis battre le Real Madrid pour se rapprocher de la 1ère place. Malgré la concurrence d’un groupe utra compétitif, à l’image de la saison des Sévillans, l’ancien du Palermo impressionne souvent. Ce dernier, régulièrement remplacé en cours de match considère pourtant « qu’il est capable de plus donner en étant plus régulier ». Positionné en 10, il doit certainement encore digérer les méthodes de coaching rugueuse de son entraîneur, le fantasque Sampaoli. Une saison de bon augure pour la Nazionale où il ne compte que deux sélections.
Stats : 24 matchs (1757 mn), 3 buts, 3 passes décisives

LES FLOPS :

En une semaine, Claudio Ranieri a été élu meilleur entraineur de l’année 2016 par la FIFA, puis vu son Leicester se faire gifler par les Blues d’Antonio Conte 3-0 à domicile. En Premier League, la saison du champion commence à tourner au vinaigre. Trop irréguliers, les Foxes sont actuellement 15e de Premier League, à 5 points de la zone rouge. Privé de Mahrez, parti à la CAN, Ranieri a expérimenté un 3-5-2 contre les Blues, sans succès. Toujours très classe, le Mister de 65 ans n’en reste pas moins fortement agacé par le niveau de ses hommes : « Tout va mal à Leicester, nous devons nous battre ». Et pour débuter son opération commando, Claudio a déjà tenté de kidnapper son ancien joueur N’Golo Kanté. Un début de solution ? L’ex-coach de la Roma n’a en tout cas pas caché son souhait pour le titre anglais cette saison : « En tant qu’ancien entraîneur de Chelsea et supporter italien, j’espère que Conte va atteindre ce but« .
Stats : 30 matchs, 10 victoires, 7 nuls, 13 défaites, 36 buts marqués et 47 encaissés.

Salvatore Sirigu voit inlassablement du banc les résultats de l’équipe de Sampaoli. Les yeux dans le vide, l’ancien gardien du PSG doit se dire que les soirées de Champions League paraissent déjà bien loin. A la recherche d’un nouveau club, Sirigu semble aller de déceptions en déceptions : Nice, Cagliari, Anderlecht, Naples comme point de chute? Séville ne retiendra pas le portier de 29 ans prêté par Paris. Problème de taille ? Son salaire de 3 millions d’euros par an. Qu’elle que soit la conclusion du mercato, on peut dès à présent affirmer que le pari Séville est raté pour Salvatore. Il va falloir se relancer et vite pour l’international aux 17 sélections, sous peine de vivre une fin de carrière compliquée.
Stats : 3 matchs (269 mn)

Le début de saison plein de promesse du Watford de Walter Mazzarri semble déjà un peu loin. Les coéquipiers de l’ancien du Napoli sont dans le dur depuis quelques semaines. Certains joueurs et médias se plaindraient des méthodes rugueuses de l’entraîneur, pas encore très à l’aise en Anglais. Les rumeurs de remplacement enflent Outre-Manche. Watford a pris 4 points lors des 8 derniers matchs et est tombé 14e de Premier League. La famille Pozzo, propriétaire du club continue de soutenir son entraîneur, qui a reçu en renfort l’ancien de Manchester United Tom Cleverley. Les Hornets, qui ont actuellement 11 joueurs à l’infirmerie vont devoir se relancer et Mazzarri retrouver des solutions. Les retours de Behrami et Okaka sont déjà un signe positif pour le natif de San Vincenzo.
Stats : 21 matchs, 6 victoires, 5 nuls, 10 défaites, 23 buts marqués et 36 encaissés

Bonus : Le duel entre nos deux coachs italiens a donné lieu à un grand match et à de belles accolades entre les deux hommes.

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi