DOSSIER : Les 20 ans du Scudetto de l’AS Roma – Top 5 : les plus beaux buts de la saison (4/7)

Par Ben Soffietti publié le 20 Mai 2021
Crédits

En 2001, l’AS Roma remportait le premier Scudetto du XXIème siècle, le troisième de son histoire. Un titre aux souvenirs intenses pour tous les tifosi de la Louve, d’autant que ce sacre national demeure le dernier du club. À l’occasion de ce vingtième anniversaire, Calciomio revient, en sept articles, sur le triomphe giallorosso. Avec ce quatrième papier, retrouvez un Top 5 des plus belles réalisations des hommes de Fabio Capello lors de cette magnifique saison 2000-2001. Et autant vous dire que la sélection n’a pas été facile.

5ème – Francesco Totti, AS Roma 3-1 Parma

En terme d’esthétisme, de nombreux autres buts méritaient d’être dans ce classement à la place de cette réalisation. Mais, de par son importance et de par sa construction, l’ouverture du score de Totti contre Parma est magnifique. Pour rappel, lorsque Giallorossi et Gialloblù s’affrontent lors de la dernière journée, la Roma n’a que deux points d’avance en tête du championnat et doit absolument s’imposer. Et en bon capitaine, Totti fait chavirer l’Olimpico dans l’euphorie dès la 19ème minute de jeu. Une action qui implique plusieurs joueurs phares du triomphe : Tommasi allonge pour Candela. Le Français centre en retrait, où Montella laisse intelligemment passer le cuir pour le numéro 10 qui décoche un missile inârretable, même pour Buffon, qui n’esquisse par le moindre geste. La Roma ouvre le score et file vers le titre.

4ème – Vincenzo Montella, AS Roma 1-1 Milan AC

Dans une deuxième partie de saison prolifique avec onze réalisations, Montella a souvent été décisif en renard des surfaces. Toutefois, il a également inscrit deux magnifiques buts. Une frappe flottante des 30 mètres sur la pelouse de Vincenza et surtout un magnifique lob contre le Milan AC. Au stadio Olimpico, les hommes de Capello accueillent des Rossoneri qui se battent pour accrocher la Champions League. Ces derniers ouvrent le score par Coco. La défaite n’étant pas permise pour la Louve, Montella enfile le costume de sauveur : côté droit, il efface Giunti d’un crochet, entre dans l’axe et des 20 mètres place un lob sublime – un cucchiaio – qui trompe Rossi, trop avancé. Une finition que reproduira Totti deux ans plus tard, contre l’Inter.

3ème – Hidetoshi Nakata, Juventus 2-2 AS Roma

Lorsque début mai 2001, la Roma se déplace sur la pelouse de la Juventus, elle possède six points d’avance sur son adversaire du jour. Une victoire de la Vecchia Signora relancerait totalement le championnat à cinq journées de la fin. Les joueurs d’Ancelotti ont bien compris l’enjeu et mènent de deux buts après six petites minutes de jeu, suite aux réalisations de Del Piero et Zidane. La Roma patine longtemps et Capello sort à la surprise générale Totti pour lancer Nakata dans la partie. Peu utilisé cette saison-là, le Japonais se montre incisif. Il chippe le ballon à Tacchinardi. Pas attaqué aux 30 mètres, il décoche une frappe puissante qui termine quasiment dans la lucarne de Van der Saar. Derrière la Roma égalise et arrache un nul au goût de victoire.

2ème – Gabriele Batistuta, AS Roma 1-1 Fiorentina

Meilleur buteur de la Louve lors de cette saison, Batistuta a démontré aux tifosi de la Roma qu’il n’avait pas oublié son sens du but en Toscane. Parmi ses 20 réalisations, plusieurs sont magnifiques, comme le coup-franc sur le terrain de l’Hellas. Mais s’il y a un but à retenir, c’est celui contre son ex. Véritable légende de la Fiorentina, l’Argentin inscrit l’unique but de la Louve contre son ancienne équipe. Et de quelle manière. Le tableau d’affichage est vierge à la 83ème minute. La défense des visiteurs peine à se dégager. Le ballon revient sui Guigou qui, de la tête, remet à Batigol qui fouette une reprise depuis l’entrée de la surface : imparable pour Toldo. Batistuta ne célèbre pas mais la Roma empoche grâce à lui trois points précieux.

1er – Vincent Candela, Bari 1-4 AS Roma

Comme Tommasi, Candela a été un homme de l’ombre, essentiel au sacre de la Louve. Le champion du monde 1998 est indéboulonnable dans son couloir gauche, s’offrant même quatre passes décisives et trois buts. Et parmi ses réalisations, il y en a une qui est un véritable bijou. Nous sommes à la 29ème journée et la Roma se déplace sur le terrain de Bari, dernier du championnat. Candela lance parfaitement les Giallorossi à la demi-heure de jeu : dans la course, il s’amène le ballon d’une aile de pigeon, se le lève et décoche une reprise somptueuse qui surprend Narciso. Entre le moment où le Français hérite du ballon et celui où il frappe, le ballon n’a pas touché une seule fois le sol. Un enchaînement technique de haute volée pour une victoire importante (56ème seconde sur la vidéos-dessous).

Retrouver les autres articles de ce dossier :
Un groupe italo-sudaméricain talentueusement complété
Top 5 : les hommes du titre
Franco Sensi, le président qui changea la Lupa
Top 5 : les plus beaux buts de la saison
Batigol, le buteur providentiel
Top 5 : les matchs du titre
Calciostory : AS Roma-Parma, le jour du dernier sacre de la Louve

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.