DOSSIER : Les 20 ans du Scudetto de l’AS Roma – Top 5 : les matches du titre (6/7)

Par Luca Dangréaux publié le 22 Mai 2021
Crédits

En 2001, l’AS Roma remportait le premier Scudetto du XXIème siècle, le troisième de son histoire. Un titre aux souvenirs intenses pour tous les tifosi de la Louve, d’autant que ce sacre national demeure le dernier du club. À l’occasion de ce vingtième anniversaire, Calciomio revient, en sept articles, sur le triomphe giallorosso. Pour cet avant-dernier article, un Top 5 des matches majeurs qui ont porté la Louve lors de cette saison. Des victoires, beaucoup de victoires, dont certaines arrachées à la dernière minute et qui font la grandeur d’un sacre. C’est parti pour le retour sur les cinq grandes étapes du titre.

5e : J8 (26/11/2000) – AS Roma 1-0 Fiorentina

La première victoire à l’arrachée pour ce groupe de l’AS Roma. Dans une saison du champion, les succès obtenus difficilement et au bout de la rencontre sont les plus savoureux. Et les plus parlants. Il a fallu attendre la 83e minute pour voir Batistuta délivrer ses Giallorossi d’une demi-volée somptueuse lâchée à plus de vingt mètres des cages. Son premier contre la Fiorentina, club qui profitait de ses chefs-d’œuvre encore quelques mois auparavant. Il a d’ailleurs sobrement fêté son but.

4e : J5 (05/11/2000) – Brescia 2-4 AS Roma

Nous voici une semaine après la première défaite de la saison de l’AS Roma. Elle est arrivée sur la pelouse de l’Inter, 2-0 assez net, nous n’y reviendrons pas. On se penche ici sur le match d’après. Déplacement à Brescia et premiers instants difficiles, la Louve est menée à la pause. Menée, elle ne le sera que 15 minutes avant un récital de Batistuta, auteur d’un triplé en 31 minutes (60e, 78e, 90e+1). Une grande équipe se caractérise par sa capacité à rebondir. C’est ce qu’ont fait les joueurs de Capello avec ce gros succès obtenu chez les Rondinelle.

3e : J29 (06/05/2001) – Juventus 2-2 AS Roma

A la fin de la saison, l’AS Roma est championne avec deux points d’avance sur la Juventus. Ils sont là. A six journées du terme de la saison, les Giallorossi sont en déplacement à la Juventus et vivent un début de match cauchemar. Le milieu de terrain est largué, la défense statique. Del Piero et Zidane marquent en moins dix minutes, l’équipe est dos au mur. Elle le sera d’ailleurs une très grande partie de la soirée et c’est encore une fois au mental que l’équipe force la décision. En milieu de seconde période, Totti est remplacé, le regard noir, par Nakata et c’est le Japonais qui réduit l’écart à la 79e minute d’une mine dans la lucarne de Van der Sar. C’est aussi qui lui remet le portier néerlandais en difficulté sur une autre lourde frappe, renvoyée plein axe sur le pied gauche de Montella, qui égalise dans la première des cinq minutes de temps additionnel. Le match se finit sous les « Olé » du parcage visiteur. Toute l’AS Roma explose de joie au coup de sifflet final.

2e : J28 (29/04/2001) – AS Roma 2-2 Lazio

Le résultat est le même que sur le paragraphe précédent mais le scénario est inverse pour les Giallorossi. C’est eux qui menaient par deux buts d’avance et qui se sont fait rattraper dans le temps additionnel. L’importance du résultat est ailleurs. Avec ce match nul, l’AS Roma assure une saison sans défaite face à l’ennemi laziale puisqu’elle avait remporté l’aller. Prendre quatre points sur six au champion en titre, qui plus est ton ennemi, n’est pas anodin quand on court après le Scudetto.

1er : J34 (17/06/2001) – AS Roma 3-1 Parma

Toute la saison, l’AS Roma a été portée par son trio offensif Totti-Montella-Batistuta. A eux trois, la balance pèse 46 des 68 buts marqués par l’équipe. Quel plus beau symbole que de voir ces hommes marquer les trois buts du sacre ? Pour la 34e et ultime journée de Serie A 2000-2001, l’équipe de Capello déroule devant un stadio Olimpico évidemment en délire et face à une défense parmesane gardée par les frères Cannavaro, Thuram et Buffon. Francesco Totti à la 19e, Vincenzo Montella à la 39e et Gabriel Batistuta à la 78e construisent un succès net et sans trembler, malgré le retour de la Juventus. Car après le nul de la J29 (voir plus haut), les Bianconeri ont déroulé leur fin de championnat avec cinq victoires en cinq matches. Pas le cas de la Roma, qui a concédé deux nuls mais qui a su conclure sur l’étape finale.

Retrouver les autres articles de ce dossier :
Un groupe italo-sudaméricain talentueusement complété
Top 5 : les hommes du titre
Franco Sensi, le président qui changea la Lupa
Top 5 : les plus beaux buts de la saison
Batigol, le buteur providentiel
Top 5 : les matchs du titre
Calciostory : AS Roma-Parma, le jour du dernier sacre de la Louve



Luca Dangréaux



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.