TOP 5 : Les pépites de l’Atalanta

Par Nicolas Segura publié le 23 Mai 2020

L’Atalanta est considérée comme le club ayant le meilleur centre de formation d’Italie. Après la révélation Dejan Kulusevski cette saison, beaucoup de jeunes de la Primavera de l’Atalanta attendent leur tour. Certains d’entre eux sont souvent convoqués mais jouent peu. Ces cinq jeunes à forts potentiels ont remporté avec la Dea le championnat de Primavera en 2019, ainsi que la Supercoppa en octobre dernier. Cette saison, l’Atalanta est première avec une seule défaite au compteur. On pourrait entendre parler d’eux lors des prochaines saisons. Actuellement, les équipes de jeunes tournent à plein régime. La Primavera contient beaucoup de joueurs avec un avenir prometteur.

5ème : Alessandro Cortinovis

Né à Bergame en 2001, le joueur local est un des leaders techniques de la Primavera. À l’aise dans la prise de décisions et dans les passes entre les lignes, il est passé par toutes les sélections de jeunes italiens depuis ses 15 ans. Lors du match retour de Youth League face à Lyon, malgré la défaite aux tirs au but, il a montré ses talents de créateur. Cortinovis en est à cinq buts et six passes décisives toutes compétitions confondues. Le jeune milieu offensif n’a pas encore de matchs de Serie A à son actif, mais il ne devrait plus tarder à prendre son envol.

4ème : Caleb Okoli

Né en 2001 de parents nigérians, le défenseur central est souvent convoqué avec l’équipe première. À l’Atalanta depuis trois ans, il est vite devenu indiscutable dans l’arrière-garde. Il est déjà bien formé au système offensif de la Dea grâce notamment à son excellent jeu de tête ; Okoli a marqué trois buts cette saison. S’il peut toujours jouer avec le Nigéria, il a été convoqué avec les U19 italiens. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des défenseurs les plus prometteurs en Primavera. Si Okoli arrive à exploiter son potentiel, nul doute que le Nigéria et l’Italie se battront pour le conserver.

3ème : Roberto Piccoli

Le jeune buteur est déjà appelé régulièrement en équipe première et a effectué ses débuts en Serie A en avril 2019 contre Empoli. Il s’est distingué en Youth League en marquant huit buts en sept rencontres (dont trois doublés). Toutes compétitions confondues, il a inscrit 17 buts en 21 matchs. Supporter de la Dea depuis son enfance, il espère un jour devenir titulaire. Il compte deux apparitions en Serie A et pourrait acquérir de l’expérience en prêt. Ses talents de buteur attirent : Guardiola serait même intéressé par le joueur. Un joueur très physique, bon de la tête et rapide : en bref, Piccoli est très complet.

2ème : Ebrima Colley

Après Musa Barrow, un autre Gambien est sur le point de se révéler. Lui est légèrement plus âgé (20 ans), mais il reste très prometteur. Il a fait ses débuts en Serie A en décembre dernier face à Bologna. Capable d’évoluer en attaque et au milieu, il a réussi à marquer 13 buts en 28 matchs. Sa polyvalence est un atout. Agile et très à l’aise avec le ballon, il s’est très vite acclimaté à Bergame malgré son arrivée assez récente (2018). Des rumeurs ont circulé lors du mercato d’hiver concernant un prêt. S’il est assez souvent avec l’équipe première, son temps de jeu reste très limité. Mais son jour viendra.

1er : Amad Traoré

« Il ressemble beaucoup à Leo Messi » a dit Papu Gomez. Rien que ça. Avec son frère Hamed, qui évolue à Sassuolo, la fratrie ivoirienne des Traoré est promise à un bel avenir. Si son frère aîné a déjà pas mal de présences en Serie A, Amad Traoré (17 ans) n’en est à qu’à ses débuts. Pourtant, le jeune attaquant attirerait déjà pas mal de grands clubs, comme Arsenal, Manchester United ou encore la Juventus. Il a fait ses débuts en Serie A lors de la large victoire 7-1 face à l’Udinese. Match au cours duquel il ouvre son compteur chez les professionnels peu après son entrée, à seulement 17 ans. Traoré devient le premier joueur né en 2002 à inscrire un but en Serie A. Celui-ci en appelle forcément d’autres.

Nicolas Segura



Lire aussi