TOP 5 : Les conférences les plus folles d’Allegri

Par Enzo Caia publié le 30 Mai 2019
Allegri

5ème : 2017-2018, Allegri conseille à certains d’aller consulter chez le médecin

Huitième de finale aller de Champions League, la Juve s’est faite remonter à domicile face à Tottenham, 2-2. Lors de la conférence de presse habituelle d’après match, les journalistes et la majeure partie de l’assistance sont assez déçus et inquiets. Allegri, assez agacé à propos des nombreuses questions portant sur le match retour alors que ce dernier se joue dans un mois répond : « La Champions League est un rêve, ce n’est pas notre objectif PRINCIPAL… Je crois que la réalité des choses a été perdue de vue, ce n’est pas comme si on pouvait arriver en finale TOUS les ans. » S’en suit un grand silence dans la salle. Il reprend : « De là à imaginer que la Juventus puisse jouer un 8ème de finale et le gagner 3-0, il faut y croire ! Et cette histoire commence sérieusement à me taper sur le système. Si pour vous faire match nul contre Tottenham était comme si on avait perdu 8-0, alors certains devraient aller consulter des médecins TRÈS COMPÉTENTS ».

4ème : 2017-2018, Max explique le basket à un journaliste Sky

Après un Derby d’Italia mémorable, la Juve sort victorieuse de San Siro 2-3 face à l’Inter. À la fin de la rencontre, Allegri se dirige au micro de Sky et Daniele Adani met en évidence les difficultés des turinois à s’imposer dernièrement. Le journaliste lui demande s’il pense que l’équipe pourrait être capable de développer un meilleur jeu. Max lui répond : « Ce n’est pas si simple de gagner tout le temps. Lors des 21 derniers matchs, mes joueurs ont gagné 18 fois, fait 2 matchs nuls et perdu seulement une fois : il arrive un moment où tu t’arrêtes. Le football, c’est simple. Mais de nos jours, tout le monde parle de schémas tactiques, élabore des théories… » Un autre journaliste le coupe en lui disant « Cela dit, ces choses là comptent aussi… » Allegri lui répond du tac au tac : « ok, tu connais bien le basket ? Au basket, une action dure 25 secondes, les joueurs jouent avec les mains et lorsqu’il reste 3 secondes et que le schéma tactique n’a pas fonctionné, ils donnent le ballon au meilleur pour conclure l’action. Et toi tu crois que sur un terrain de foot, 4 fois plus grand, où on joue et court avec les pieds ce sont les schémas qui importent le plus ? Alors dans ce cas, CR7 ne vaudrait pas 300 millions. »

3ème : 2018/2019, Allegri nous renseigne sur les courses hippiques

Mi-avril, les bianconeri perdent face la Spal 2-1. Un journaliste demande si la Juve va essayer de battre le record de points établi par la formation de Conte, qui est de 102 points. L’occasion parfaite pour le coach livournais de faire le rapprochement avec la manière dont les chevaux gagnent dans une course : « Dans les courses hippiques, il suffit de mettre le museau devant. Pas besoin de gagner avec 100m d’avance. Le museau devant. Le nez. Photo finish, le nez devant suffit. Si deux chevaux sont ex-aequo, celui qui se fait devancer du nez arrive deuxième. C’est simple. »

2ème : 2018/2019, Adani VS Allegri, Round Two

Inter-Juve 1-1, un an jour pour jour après la dernière discussion entre les deux hommes. Ce soir là, Adani va demander à Allegri comment il pourrai être déterminant dans la qualité de jeu de son équipe notamment sur l’aspect technique. Max va lui expliquer que dans certaines situations, même en dominant une rencontre, si les joueurs prennent les mauvaises décisions on se souviendra d’un match totalement raté. « Si vous voulez que mon équipe produise du beau jeu, il n’y a pas de problème, je mets deux latéraux offensifs, des milieux de qualité mais à la fin de la saison, on finit 3ème, 4ème. » L’échange entre les deux hommes chauffe, le discours sur les schémas va refaire surface et Max va déraper en disant : « maintenant c’est moi qui parle, et tu te tais ! »

1er : AS Roma-Juventus, le comédien fait surface

Conférence d’avant match. Au bout de 10 minutes, voyant que les journalistes l’interrogent soit sur le match face à l’Ajax, soit sur son futur plutôt que sur le match qui va se jouer, Allegri s’exclame : « allez, parlons un peu de cette belle rencontre qui nous attend demain, à l’Olimpico, devant 50 000 personnes. »

Un journaliste reprend pourtant : « Juste pour conclure, à l’Ajax vous avez dit.. » Max le coupe : « après on a récupéré plusieurs joueurs comme.. » Toute la salle éclate de rire.

Enzo Caia



Lire aussi