TOP 40 : Ils ont marqué la saison 2017/2018 de Serie A (du 30ème au 26ème)

Par François Lerose publié le 31 Juil 2018

30ème : Belotti éphémère, mais spectaculaire

La saison d’Andrea Belotti n’aura pas été formidable. Empêtrée dans le moyen, elle a connu des hauts mais beaucoup trop de bas. Difficile cependant de ne pas retenir ce qui est peut être le plus beau but de la saison face à Sassuolo. Superbe action de N’Koulou côté droit. Le centre de De Silvestri est beau, la finition d’il Gallo est superbe, et le geste, se passe de commentaires.

29ème : Diabaté c’est pas Ronaldo ?

A son arrivée chez la lanterne rouge de Serie A au mercato d’hiver, les railleries allaient bon train. Et pourtant Diabate a ébloui les supporters de Benevento. Il devient le meilleur buteur de l’histoire du club en A, marque cinq buts lors de ses cinq premiers matchs, une première depuis Milito en 2008 avec le Genoa et inscrit un doublé contre la Juventus. Il n’en fallait pas plus pour que le web se déchaine. Et ça on aime.

28ème : Hamsik 116

Un moment fort et attendu pour les tifosi du Napoli, celui qui allait battre le record de buts de Maradona au club. En inscrivant son 116ème pion face à la Sampdoria, le capitaine emblématique des Partenopei qui a rejoint le club lors de la saison 2007/2008 passse un peu plus dans l’histoire malgré une saison en demi-teinte. Mais à ce moment, plus rien ne compte. L’anecdote ? Le premier but d’Hamsik avec le Napoli était déjà face à la Sampdoria, celui de Diego … également.

27ème : Une Juventus pragmatique en Europe

Une saison de Serie A ne serait pas pleine sans ses émotions en Champions League. Alors oui on sort un peu du contexte mais comment ne pas parler du pragmatisme de la Juventus lors du match retour contre Tottenham. Une masterclass collective et de réussite qui met Dybala et Higuain en orbite en quelques secondes pour une qualification devenue inespérée. Pendant un temps, l’Italie a retrouvée un jeu qu’elle connaissait bien, il y a encore peu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’était un grand moment de football. Le tout dans l’antre légendaire de Wembley.

26ème : Cacciatore révolutionnaire !

Chievo-Juventus, alors que les Gialloblù résistent, Cacciatore se tord de douleur suite à un choc de la tête sur une offensive des siens. L’arbitre ne siffle pas, laisse le jeu se dérouler et la Juventus en contre frôle le 1-0. Il n’en faut pas plus pour que les joueurs haranguent l’arbitre qui décide alors d’aller voir Cacciatore au sol. Ce dernier se relève avant que les médecins n’arrivent pour aider ses coéquipiers à défendre, mais l’arbitre lui fait respecter le règlement et lui demande de sortir du terrain. Une décision que le joueur n’appréciera pas et il le fera savoir avec le geste des menottes, celui qui avait valu trois journées de suspension à Mourinho. Cacciatore prend alors un rouge et le Chievo affaibli, finissant la rencontre à 9 perdra 2-0. Ambiance.

François Lerose

Rédacteur en Chef



Lire aussi