TOP 40 : Ils ont marqué la saison 2017/2018 de Serie A (du 15ème au 11ème)

Par François Lerose publié le 06 Août 2018

15ème : Vecino envers et contre tous

Dernière journée de Serie A, alors que la Lazio et l’Inter sont au coude à coude (2-2), il ne manque qu’un but à l’Inter pour aller en Champions League. Brozovic tire un corner du côté droit du terrain, Vecino place une tête piquée qui après le rebond va se loger dans la lucarne d’un Strakosha impuissant. 3-2, l’Inter retrouve la C1 grâce à celui qui était au fond du trou il y a quelques semaines suite à son exclusion face à la Juventus et la défaite des siens. Rome réussit définitivement bien à Vecino cette saison : 3 buts en championnat, 2 face à l’AS Roma, 1 face à la Lazio.

14ème : Manolas envoie Zampa et l’AS Roma au 7ème ciel

Un moment fort de l’épopée (hors Serie A) en C1 de la Louve, la Remontada face au FC Barcelone. Battus 4-1 au match aller, l’AS Roma réussit l’exploit de renverser la vapeur au cours d’un match fou. Pour clôturer le spectacle, c’est Manolas, de la tête qui viendra faire exploser les Blaugrana mais aussi mister Zampa, aux commentaires. Un moment magique.

13ème : La VAR stopée par Buffon

La vidéo fait son entrée en Serie A. Premier match de la saison, la Juventus affronte Cagliari et les Sardes vont avoir le droit à un penalty (justifié) au bout de longues minutes de réflexion sur la vidéo. Une première utilisation qui servira par la suite à améliorer le dispositif et à le rendre de plus en plus efficace. Mais Gianluigi Buffon ne se laissera pas impressionner et détournera le penalty de Farias, comme un symbole.

12ème : Le mercato estival du Milan AC

BOUM, le Milan AC est racheté par le fameux “Mister Li” et monte son “Champions Project” à l’Italienne. Mercato fou avec près de 200 millions d’euros investis, les arrivées de Bonucci, Calhanoglu, Borini, André Silva, Musacchio, Rodriguez, Conti, Kessie, Biglia ou encore Kalinic ! Une refonte totale pour un projet annoncé par Fassone/Mirabelli, retrouver la Champions League. Malheureusement, empiler des recrues sans réflexion et sans concertation avec l’entraineur (Montella) n’a jamais fait une grande équipe. Le Milan coule et termine 6ème sa saison, sauvée in-extremis par Gattuso, fraîchement arrivé en lieu et place d’un Montella qui n’en pouvait plus. Bref, “passiamo alle cose formali

11ème : Sarri perd le titre à l’hôtel de Florence

A -1 de la Juventus en championnat, le Napoli attend à Florence, la veille de son match face à la Fiorentina, le choc entre la Vieille Dame à San Siro. Un faux pas contre l’Inter et c’est le Scudetto qui mathématiquement pourra devenir possible pour l’équipe de Sarri. L’Inter réduite à 10 mène 2-1 mais en 3 minutes, la Juve gagnera 3-2, crucifiant Handanovic et les napolitains devant leur TV. Les hommes de Sarri perdront le lendemain 3-0 face à la Viola avec une expulsion de Koulibaly en début de match. Sarri déclarera dépité “Mes joueurs ont perdu le scudetto à l’hôtel à Florence”. Si vous passez par la Toscane, n’hésitez pas à demander si quelqu’un l’a vu.

François Lerose

Rédacteur en Chef



Lire aussi