Sensi, la juste récompense

Par Frédéric Marjary publié le 05 Sep 2019
Sensi Italia

Auteur d’un début de saison tonitruant avec l’Inter, Stefano Sensi a été appelé par Roberto Mancini afin d’honorer sa troisième convocation en équipe nationale, qui jouera face à l’Arménie et la Finlande en matchs de qualification pour l’Euro 2020. Une présence amplement méritée pour le jeune milieu de terrain qui ne cesse de progresser.

Sensitionnel

« C’est un homme qui sent le football et qui comprend tout ce que je lui dis« . Après la rencontre face à Cagliari, Antonio Conte n’a pas manqué de tarir d’éloges le numéro 12 nerazzurro. Un soir où Brozović, son nouveau compère au milieu, n’était pas au niveau, l’Italien a prouvé une nouvelle fois qu’il était au sommet. Stefano est parfaitement « Conte-compatible », puisqu’il est capable d’évoluer à tous les postes du milieu de terrain. Une aubaine pour le technicien des Pouilles qui souhaitait absolument ce profil dans son équipe. Après deux victoires lors des deux premiers matchs, Sensi est l’homme clef de ce début de championnat côté Inter. Arrivé sur la pointe des pieds en pensant qu’il serait la doublure de Barella, Sensi a été titularisé deux fois par son entraîneur et a déjà conquis les tifosi. Auteur de son premier but avec l’Inter en match officiel contre Lecce à San Siro, c’est surtout en Sardaigne qu’il a impressionné. « En seconde mi-temps, il a été extraordinaire » s’est exprimé le coach interiste. Jeu court, jeu long, densité au milieu de terrain… Il réalise la passe décisive sur le but de Lautaro et provoque, de façon incroyable, le penalty que transforme Lukaku. Sa convocation parmi les 26 azzurri est donc tout sauf une surprise.

Gagner sa place de titulaire

Sensi a été appelé pour la première fois avec la Squadra Azzurra en novembre 2018 pour un match amical face aux Etats-Unis, remporté 1-0 où il était titulaire. Il a ensuite été convoqué une nouvelle fois en mars 2019 et était une nouvelle fois titulaire face au Liechtenstein, contre qui il a marqué son premier but en Nazionale (victoire 6-0). Si l’on se demande quel est le meilleur rôle pour lui, la réponse de Roberto Mancini est simple : « Stefano peut jouer partout et avec tout le monde. Il est technique, rapide et physique. » Contre les Etats-Unis l’an dernier, Sensi avait été éblouissant et avait été désigné par beaucoup de spécialistes homme du match. En plus de ses débuts en sélection nationale, le joueur avait montré énormément de caractère et semblait déjà être le leader technique. Contre le Liechtenstein, il faisait une nouvelle fois partie des meilleurs sur le terrain. « Nous avons eu le bon esprit sur le terrain, une mentalité de vainqueur. J’aime jouer avec Verratti et Jorginho, ils ont du rythme, de la qualité et ce sont des champions, c’est facile de se trouver entre nous » avait-il déclaré après la rencontre.  Attaché à son 4-3-3, le sélectionneur italien devrait aligner Jorginho, Barella et Verratti au milieu face à l’Arménie. Si Barella semble être le concurrent le plus probable pour l’ancien de Sassuolo, la polyvalence de ce dernier lui permet de remplacer n’importe quel joueur parmi les trois cités avant. S’il continue sur cette lancée en club ainsi qu’en sélection, Sensi devrait réussir à obtenir sa place de titulaire indiscutable en Italie, avec en ligne de mire l’Euro qui arrive à grands pas.

Frédéric Marjary



Lire aussi