Malinovskyi : Le vent sibérien qui a gelé les défenses italiennes

Par Rafaele Graziano publié le 26 Mai 2021
Crédits

S’il vient d’un pays connu pour son exploitation de gaz, Malinovskyi s’est fait connaître, lui, en vrai diesel. Tout particulièrement cette saison, après un démarrage sous le manteau, le milieu ukrainien de l’Atalanta s’en ira conquérir le titre de meilleur passeur de Serie A, implacable, tel un vent glacial conquiert son territoire. Pas mal pour sa 2ème année en Italie !

La révélation

Jeune prodige ukrainien, Malinovskyi intègre la mythique académie du Shakhtar Donetsk où il se fait la main (mais surtout le pied) entre U17 et équipe 3 avant de filer vers diverses destinations sous forme de prêt. La concurrence est rude mais Ruslan se démarque peu à peu et parvient à rejoindre un club de 1ère division, en Belgique, au KRC Genk. C’est ici que l’histoire de Malinovskyi prend une tournure intéressante.

Le natif de Jytomyr goûte à l’Europe et même s’il n’est pas régulièrement titulaire, son ambition jamais ne s’altère. Dans les difficultés, le jeune ukrainien affiche un mental exemplaire, même lorsqu’en 2016 il se rompt les ligaments croisés alors qu’il n’est encore qu’en prêt – il surmontera rapidement sa blessure, jouera avec la réserve et prouvera à ses dirigeants qu’ils peuvent encore compter sur lui, résultat : son option d’achat est levée.

La confirmation

Une chance pour Genk qui, voyant en ce jeune homme au regard glacial un espoir de renouer avec la victoire, remportera en 2019 la Supercoupe de Belgique et notamment le championnat, un titre qui n’avait pas souri aux flamands depuis 8 ans. L’année de la consécration, donc, pour le milieu offensif ukrainien qui, âgé de 26 ans, entend gravir encore les échelons. Il s’envole ainsi en Italie auprès du mister Gasperini et de sa Dea qui affolent les médias transalpins et européens de par leur qualité de jeu déroutante et annonciatrice d’un renouveau en Serie A. C’est l’occasion d’épouser un projet inédit et digne des plus grands romanciers, l’histoire d’une roturière qui s’en va conquérir un royaume.

Pourtant timide en début de saison, notamment avec plusieurs jours d’absence dûs au Covid-19, Malinovskyi prend définitivement ses aises dans le groupe bergamasque en 2ème partie de saison. À l’image du club même, il enchaîne alors les prestations XXL et devient, au rythme de ses dribbles et de ses passes ravageuses (76 occasions créées), indispensable au milieu de terrain. Insatiable, il réalise une fin de saison quasi parfaite : sur les 10 dernières journées de championnat, il fait trembler les filets par 6 fois et délivre 9 passes décisives. Si le rouleau compresseur nerazzurro écrase en partie la Serie A, c’est en partie grâce à l’Ukrainien, outil idéal de Gasp en vue d’une 3ème conquête européenne consécutive.

Un style de jeu léché

S’il existait un terme en ukrainien pour définir l’intelligence au service du jeu, ce serait sûrement ‘Malin’ovskyi. Le jeune homme dévoile des talents de réel fuoriclasse en cette fin de saison, il couvre la ligne médiane tel un pitbull protège son territoire, terrassant les envahisseurs et gagnant même volontiers du terrain sur eux. Grâce au travail exceptionnel de pressing haut devenu discipline favorite des Bergamaschi, le panel exécutif de l’ukrainien s’élargit, ainsi, on le voit souvent récupérer des ballons à 30/35 mètres des cages adverses, se projeter à toute allure, éliminant un ou plusieurs joueurs avant de servir le duo d’attaque colombien qui, depuis lors, est accro aux caviars.

Malinovskyi, c’est l’élégance au service de l’offensive. Le piston idéal pour maintenir la pression sur l’adversaire tout en lui infligeant coup sur coup. Sa vision de jeu et sa patte délicate lui permettent de construire des actions de jeu dont seule l’Atalanta a le secret de l’autre côté des Alpes, avec le sens du but en bonus. Le départ du Papu lui aura permis de prendre une envergure plus importante dans ce groupe, nul doute que Gasperini comptera davantage sur lui l’an prochain, notamment en C1 !

MVP du mois de Mai, Malinovskyi semble enfin gravir les échelons et sera certainement un profil à surveiller l’an prochain, mais surtout cet été à l’Euro !



Rafaele Graziano



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.