DOSSIER : Les propriétaires des clubs de Serie A, les nouveaux visages

Par Christophe Mazzier publié le 20 Nov 2020

Suite au dossier sur les propriétaires des clubs de Serie A de la saison passée, nous actualisons la liste en mettant en lumière les nouveaux venus en Serie A. Enfin de néophyte, il n’y a que le très américain, féru de Calcio, Dan Friedkin, les trois autres étant déjà sur les sentiers battus. Calciomio vous invite à découvrir ces personnages hauts en couleur. Faisons place à l’AS Roma, et aux promus, Benevento, La Spezia et Crotone.

AS Roma, le néophyte – Recette : 200 M€

C’a y est, c’est fait ! Pallotta aura tout de même dépensé 265 M€ depuis 2012, pour avoir des supporteurs qui, au final, souhaitaient sa démission voire même sa mort. Friedkin Group obtient donc le club de la Louve pour 591M€ en espérant faire mieux que son prédécesseur, et c’est Dan Friedkin, 55 ans, qui en sera président. Il aura fort à faire pour redresser les comptes d’un club, qui a une dette cumulée colossale (200 M€), et pour mener à terme le projet du nouveau stade.

Doté d’une fortune de plus 4 milliards, le président giallorosso a hérité d’une entreprise familiale orientée dans la vente en exclusivité de véhicule Toyota. Il a aussi financé des projets de cinéma tels que La Mule (2018) avec Clint Eastwood et The Square (Palme d’or 2017).

Benevento, un vent nouveau – Recette : 24 M€

En 2006, Oreste Vigorito récupère l’équipe de Campanie, avec son frère Ciro, disparu en 2010, dont le stade prendra le nom pour honorer sa mémoire. En l’espace de 10 ans, le nouveau propriétaire structure l’entité et revoit ses ambitions à la hausse. Ainsi les Streghe goûteront pour la première fois de leur existence à la Serie A en 2016-2017, puis rebelote cette saison, après avoir survolé leur division l’année dernière.

Le président-propriétaire du club, natif du coin, s’est très tôt dirigé vers les éoliennes alors que celle-ci n’étaient encore qu’une utopie dans les années 90. Pionnier en la matière, il crée une entreprise l’IVPC (Italian Vento Power Corporation) qui constituera le socle de sa holding Maluni. Le groupe qui s’est diversifié dans l’édition, dans l’électronique et les hôtels, a une valeur estimée à plus de 5 milliards d’euro, et ferait du président giallorosso la cinquième fortune de Serie A.

La Spezia, un italo-africain au commande – 15 M€

La Spezia appartient au président, Gabriele Volpi, depuis 2008, soit l’année de la faillite du club ligure et alors que celui-ci était au plus bas. De l’eau a coulé et cette saison, le coach Italiano lui a offert les joies d’une montée en Serie A. Pour y parvenir, le milliardaire italo-nigérien a dépensé près de 46 M€ en 5 ans.

Le propriétaire des Bianchi, a roulé sa bosse comme ont dit. Il a fait toute sa fortune en Afrique, notamment au Nigéria, dans le fret et la logistique, puis dans la banque en Italie. Ses activités l’ont emmené à avoir des relations aussi polémiques (Abubakar) que controversées, d’où les poursuites judiciaires entamées à l’encontre de Setti, le président de l’Hellas, les deux étant englués dans une sombre affaire de transfert (Iturbe) et de sociétés-écran siégeant dans des paradis fiscaux.

Considéré par le fisc comme l’Italien le plus riche d’Afrique, ou de l’étranger, il est entré dans le sport car comme il dit : « Dieu m’a permis de faire fortune à l’étranger, à moi de donner. » Ainsi, cet ancien joueur de Water-Polo se lance dans le juteux business du ballon rond après avoir redressé, le Pro Recco Water-polo, pour l’amener au sommet. Après La Spezia, il rachète la majorité des parts dans le club croate de Rijeka, et monte une école de football à Abuja dont quelques pépites ont déjà éclos (Nura, Saadiq…).

Crotone, l’une des plus longues gouvernances d’Europe – Recettes : 10 M€

La destinée du club calabrais est étroitement liée à celui de la famille Vrenna, les enfants du pays. Raffaele Vrenna a quitté la présidence en 2017 suite à la première montée des Squali, 25 ans après en avoir pris les rênes. Son frère Gianni prend le relais à cette date et va connaitre une seconde montée historique en Serie A.

Cette fratrie d’entrepreneur détient une Holding, la Envi Group, qui exploite tout un réseau de récupération de détritus jusqu’à leur élimination et leur transformation en énergie renouvelable. Leur patrimoine qui s’élèverait à 800 M€ a fait tiquer le parquet de Catanzaro, qui a mis en lumière des accointances avec la ‘ndrangheta, plusieurs procédures sont en cours.

A lire aussi dans le dossier consacré aux argentiers de la Serie A :

1. Les propriétaires des clubs de Serie A (1/4) : Juventus, Inter, Napoli, Milan AC, AS Roma
2. Les propriétaires des clubs de Serie A (2/4) : Atalanta, Lazio, Genoa, Fiorentina, Sassuolo
3. Les propriétaires des clubs de Serie A (3/4) : Torino, Bologna, Cagliari, Udinese, Sampdoria
4. Les propriétaires des clubs de Serie A (4/4) : SPAL, Parma, Hellas, Lecce, Brescia
5. Les nouveaux visages 2020-2021

Christophe Mazzier



Lire aussi