DOSSIER : Les propriétaires des clubs de Serie A (3/4)

Par Christophe Mazzier publié le 09 Jan 2020

Au sein d’un marché globalisé, les grosses cylindrées européennes sont, avant tout, conduites par des gestionnaires d’entreprise. Les sommes qui circulent dans le football imposent la création de holdings et autres fonds d’investissement mais pas seulement. Nous avons voulu, par l’intermédiaire de ce dossier, mettre en lumière les acteurs de l’ombre mais essentiels – les présidents, les propriétaires et les entreprises – qui se cachent derrière les strass des idoles des jeunes.

Le classement qui s’égrène tient compte des recettes générées par les clubs lors du derniers exercices clôturés. Nous continuons notre tour d’Italie pour retrouver ici le Torino, Bologna, Cagliari, l’Udinese et la Sampdoria.

Torino, la fine fleur – Recettes : 93 M€

L’autre club de Turin est présidé par Urbano Cairo, l’un des hommes d’affaires préférés des italiens. Après des années de collaboration au sein de la Fininvest de Berlusconi, il fonde une entreprise d’édition à travers la Cairo Communication et la RCS MediaGroup (propriétaire de la Gazzetta Dello Sport, Corriere Della Sera, la chaîne la 7).

Depuis 2005, il est le président-propriétaire du Torino, qui était alors en faillite. Il a stabilisé le club au niveau économique et sportif. Le chiffres d’affaires de sa société est estimé à 1,2 milliard d’euros.

Bologna, « a family affair » – Recettes : 76 M€

Le patrimoine du président, Joey Saputo, est estimé à plus de 5 milliards de dollars. L’entrepreneur italo-canadien est la 3ème fortune de Serie A. Son patrimoine s’est fait dans le secteur des produits laitiers qui ont fait de lui l’une des 300 plus grandes fortunes mondiales.

Les grands-parents paternels de président étaient originaires de Sicile, et c’est son père Lino qui en 1954 a fondé Saputo Inc. La famille, passionnée de football, avant d’acquérir le club de Bologna en 2014, était déjà propriétaire de l’Impact Montreal.

Cagliari, le grand bond – Recettes : 73 M€

Tommaso Giulini est un chef d’entreprise accompli de 42 ans au patrimoine de 300 M€. Il est propriétaire du groupe Fluorsid, société qui gère plusieurs entreprises en Italie et en Europe, notamment dans le secteur de la chimie. En juin 2014, sa société rachète 100% de Cagliari à Cellino.

Le natif de Milan n’est pas un débutant dans le football. Entre 2005 et 2013, il faisait partie du Conseil d’Administration de l’Inter. Son excellente gestion (risquée ?) a permis au club sarde de doubler son chiffre d’affaires en quelques années.

Udinese, l’avant-gardiste – Recettes : 69 M€

Franco Soldati, le président de l’Udinese est l’homme de main de la famille Pozzo. Lui-même entrepreneur, il a été élu par les propriétaires du club du Frioul qui sont à la barre depuis 1986. Giampaolo Pozzo (sur la photo) était à la tête de la Freud (Frese Udinese) jusqu’en 2008, une société productrice d’outils industriels créée par son grand-père en 1910. La famille possède également le club de Watford et a également eu à son actif le club de Grenade (revendu depuis).

Gino, son fils, et Giuliana Pozzo, sa femme, sont conseillers stratégiques du club, très familial, bianconero. Le club du Frioul s’impose comme un modèle à part en Serie A. Au-delà de l’ancienneté de ses argentiers, les Pozzo ont mis en place un système économique novateur qui a inspiré de nombreux gestionnaires d’équipes aujourd’hui (achat de jeunes joueurs, plus-values etc.)

Sampdoria, la Cinecittà – Recettes : 66 M€

Le feuilleton de l’exubérant patron, Massimo Ferrero, de la Sampdoria pourrait bientôt prendre fin. Le producteur, acteur et entrepreneur italien est un personnage à part dans le calcio. Véritable passionné (ou acteur), il vit intensément chaque moment de son équipe, et le gratifie de l’un de ses plus beaux rôles. D’ailleurs au passage il aurait peut-être détourné de l’argent dans les caisses… L’enquête est en cours.

En épousant l’héritière de I Buonatavola Sini, il va financer sa propre entreprise de production de films cinématographiques. Malgré sa romanité, il reprend la Sampdoria à titre gratuit en 2014. Le président blucerchiato contrôle le club à travers la Sport et Spettacolo Holding, qui est gérée par la Holding MAX, dont il détient 15,24%. Sa fortune serait estimée à 10 M€.

A lire aussi dans le dossier consacré aux argentiers de la Serie A :

1. Les propriétaires des clubs de Serie A (1/4) : Juventus, Inter, Napoli, Milan AC, AS Roma
2. Les propriétaires des clubs de Serie A (2/4) : Atalanta, Lazio, Genoa, Fiorentina, Sassuolo
3. Les propriétaires des clubs de Serie A (3/4) : Torino, Bologna, Cagliari, Udinese, Sampdoria
4. Les propriétaires des clubs de Serie A (4/4) : SPAL, Parma, Hellas, Lecce, Brescia

Christophe Mazzier



Lire aussi