Dossier : Euro 2008 – Gianluigi Buffon, le sauveur de la nation contre la Roumanie (3/23)

Par Hugo Ledroit publié le 02 Fév 2021
Crédits

Chaque lundi jusqu’au début de l’Euro, Calciomio vous narre l’histoire de 23 joueurs qui, à leur manière, ont marqué les campagnes européennes de la Nazionale. Aujourd’hui, un troisième épisode dédié à Gianluigi Buffon, sauveur de la nation italienne en 2008.

Gianluigi Buffon, le meilleur gardien du monde face au groupe de la mort

Championne du monde en titre, l’Italie hérite du groupe de la mort composé de la France, des Pays-Bas et de la Roumanie. La campagne de qualification ne fut pas chose simple pour la Squadra Azzurra. Il a fallu attendre l’avant dernière journée des qualifications et une victoire à l’extérieure contre l’Ecosse (1-2) sur une tête de Panucci dans les derniers instants de la rencontre pour que l’Italie valide son ticket pour l’Euro 2008. Malgré le fait d’avoir fini premier lors des qualification, les hommes de Donadoni redoutent ce groupe. En plus de la France, il faut également composer dans ce groupe avec les Pays-Bas et sa génération exceptionnelle (Robben, Van Persie, Sneijder) entrainée par la légende du Milan AC Marco Van Basten et qui se veut revancharde après un mondial décevant. La Roumanie se présente aussi comme un sérieux client puisqu’à l’époque sa génération, qui comprend notamment des vedettes de la Serie A telles que Mutu ou Chivu, est considérée comme la meilleure depuis celle du Maradona des Carpates Hagi quart de finaliste de la World Cup en 1994 aux Etats-Unis. A cette époque, Gianluigi Buffon se présente comme le meilleure gardien du monde après son fantastique mondial 2006 marqué notamment par sa claquette sur une tête de Zidane en finale et sa deuxième place au classement du Ballon d’or FranceFootball la même année derrière son coéquipier et compatriote Fabio Cannavaro.

Buffon, capitaine abandonné lors du naufrage contre les Pays-Bas

La préparation pour l’Euro 2008 est marquée par la blessure de Fabio Cannavaro remplacé par le défenseur de la Fiorentina Alessandro Gamberini. Gianluigi Buffon prend donc le brassard de capitaine pour cet Euro 2008. Pour le premier match contre les Pays-Bas, c’est une charnière Barzagli-Materazzi qui va prendre l’eau tout comme leur capitaine emblématique Gianluigi Buffon contre une équipe époustouflante des Pays-Bas. Les hommes de Marco Van Basten mirent une correction (3-0) au champion du monde en titre. Van Nistelrooy, Sneijder et Van Bronckhorst ont été les buteurs de la démonstration néerlandaise. Après la rencontre, Gianluigi Buffon déclarera : « C’est le pire match de ma carrière. Je crois que j’ai le devoir, également au nom de mes coéquipiers, de faire nos excuses à tous les supporters italiens m’attendaient ». Le match contre la Roumanie quatre jours plus tard s’annonce déjà décisif car de leur côté les coéquipiers d’Adrian Mutu ont tenu en échec l’équipe de France (0-0).

Gigi, du héros de Berlin au sauveur de Zurich

Nous sommes le 13 Juin 2008 en fin d’après-midi au stade de Letzingrund de Zurich pour ce match décisif du groupe C entre l’Italie et la Roumanie. Après une première mi-temps conclue sur le score nul et vierge de 0-0, les Roumains ouvrent le score à la 55ème minute de jeu par l’intermédiaire de leur buteur providentiel Adrian Mutu. Une minute après Christian Panucci, déjà sauveur contre l’Ecosse dans les éliminatoires, inscrit le but de l’égalisation. Les deux équipes se dirigent alors vers un match nul lorsque l’arbitre de la rencontre le norvégien et célèbre monsieur Ovrebo siffle un penalty litigieux pour la Roumanie à la 81ème minute de jeu. Adrian Mutu, attaquant de la Fiorentina, s’apprête peut-être à éliminer son pays d’accueil. Il s’élance et tire son penalty qui est arrêté par Gianluigi Buffon. Un superbe arrêt, réalisé à la fois du pied et de la main, par le gardien champion du monde permet à l’Italie d’arracher le match nul et d’offrir à la Nazionale une finale de groupe pour la deuxième place contre la France le Mardi 17 Juin. Un match remporté 2-0 par l’Italie qui verra finalement son rêve européen s’arrêter en 1/4 de finale aux tirs au but contre l’Espagne futur vainqueur de l’épreuve.

 

A lire ou à relire : DOSSIER : Les joueurs de la Nazionale qui ont marqué l’Euro

1. Euro 2000 – Toldo, le chef d’œuvre contre les Pays-Bas

2. Euro 2016 – Pellè, l’illustre inconnu en Italie devenu protagoniste le temps d’un été




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Nous avons mérité de gagner », Chris Smalling

L’Inter prêt à écouter des offres pour Marcus Thuram

L’Inter cible Wan-Bissaka

Un club anglais prêt à tout pour s’offrir Joshua Zirkzee

Victor Osimhen se rapproche du PSG, les détails du contrat

Avatar

Hugo Ledroit



Derniers articles