Toutes les bonnes raisons de croire que la Juventus va passer ces quarts de finale

Par Laïla Borcard publié le 03 Avr 2018
Crédits

Parce que la Juventus a déjà battu le Real en Champions League

Autre temps, autre mœurs. 2015 semble lointain et l’équipe d’Allegri a subi des départs et des arrivées. Il n’en reste pas moins que peu d’équipe peuvent se targuer d’avoir battu le géant madrilène en terre européenne. De plus, il reste à l’équipe turinoise un socle identique à celle de 2015, la même grinta ainsi que deux attaquants argentins pour le prix d’un.

Parce que seule une des meilleures défenses d’Europe peut battre le Real

Inutile de rappeler l’adage selon lequel il est impossible de gagner la Champions League sans une bonne défense. Il faudrait le poursuivre en disant qu’il est impossible de la gagner sans battre le Real. Or l’équipe madrilène tire, entre autre, sa force de ses attaques fulgurantes. Défendre en bloc et bien gérer le ballon dans sa moitié de terrain, c’est un job que les turinois connaissent bien.

Parce que si le Real est en forme, la Juventus l’est également

La Vieille Dame enchaîne les victoires, a récupéré sa première place en Serie A et a retrouvé son buteur fétiche, Dybala, qui se trouve en pleine confiance. Ce qu’Allegri a résumé en conférence de presse hier : « La Juventus, comme durant les trois dernières années, est en train de faire une excellente saison. […] Demain Dybala fera un grand match. Il est bien physiquement, a bien travaillé, est très serein mentalement et grandit beaucoup sur ce plan là.  »

Parce que l’effectif est (presque) au complet

Mis à part Howëdes (hors liste) et Bernardeschi (blessé), le technicien toscan dispose de tous ses joueurs. La principale bonne nouvelle étant bien sûr le retour de Cuadrado. A noté que Benatia et Pjanic, suspendus, seront néanmoins absents lors du match aller.

Parce que l’équipe a tiré les leçons de Cardiff…

Les joueurs de la Juventus ont su apprendre de cette fameuse seconde période où toute l’équipe a sombré mentalement. On note aujourd’hui une bien meilleure capacité à faire face aux aléas d’une rencontre, ce qu’Allegri a résumé en conférence de presse : « Nous avons revisionné la finale de Cardiff plusieurs fois et je dirai que l’équipe, surtout en Europe, a fait un pas en avant. Elle sait désormais gérer les difficultés d’un match, alors qu’à Cardiff dans le premier quart d’heure de la seconde mi-temps, nous avions lâché mentalement.  »

…et parce Juventus-Real 2018 n’est pas Cardiff

Le contexte est différent car la qualification se fera en deux temps. De plus, le tirage fut bon dans le sens où le match aller se déroule à domicile. Le fait de ne jouer à Bernabéu qu’au match retour est un bon point car il sera plus simple de prendre l’avantage à l’Allianz Stadium.

Parce que la Juventus est prête à affronter plus forte qu’elle

Il semblait important de clore sur ce sujet : bien sûr, le club turinois n’est pas favori face au Real. Mais tout le monde semble prêt à épouser ce statut d’outsider. On a pu constater un réel tournant psychologique dans la seconde mi-temps du match retour contre Tottenham, durant laquelle un effectif diminué physiquement a su faire prendre au match un tournant en sa faveur alors que tout semblait perdu d’avance. Le Juventus a gagné au culot et au mental, c’est ce qu’on espère voir se répéter ce soir.





Avatar

Laïla Borcard

Rédactrice



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.