Top 5 : les enjeux de la 10ème journée

Par Julien Braidotti publié le 27 Oct 2015

serie-a

5ème : Conserver le trône

Pas le temps de faire la fête pour les giallorossi puisque trois jours seulement après leur prise du pouvoir, s’avancent déjà en capitale des Frioulans bien décidés à conserver leur série de quatre matchs sans défaite. Pas de place au relâchement car derrière, hormis le Milan et la Juve (un peu à la traine mais plus pour longtemps), tous les cadors sont au rendez-vous en ce début de saison et à l’affût du moindre faux pas. La guerre du trône ne fait que commencer.

4ème : Pâtes bolo pour l’Inter

Deuxième déplacement en 2 journées de championnat pour l’Inter mais après une série de 3 matchs nuls, les nerazzuri doivent renouer avec la victoire pour relancer la machine et espérer reprendre les rênes du Calcio. L’équipe de Roberto a d’ores et déjà prouvé que sa défense et son milieu étaient loin d’être du gruyère, ne reste plus qu’à Icardi et sa clique offensive de se montrer al dente. Pour cela, ce match contre des rossoblu en grande difficulté à domicile arrive à point.

3ème : Quitte ou double

Les retrouvailles de Zaza avec son ancien club s’annoncent tendues et compliquées car même si la Juve semble peu à peu retrouver ses marques, la citadelle du Mapei stadium n’est toujours pas tombée cette saison. Un déplacement à haut risque car en cas de défaite, la Juve retomberait dans le doute et à une dizaine de points du podium mais en cas de victoire, les bianconeri enverraient un signal fort à la Serie A en signant définitivement leur retour.

2ème : Et de trois qui font six

Première rencontre dans l’élite pour Carpi et Frosinone mais qui vaut déjà son pesant de cacahouètes tant les deux équipes sont, comme attendues, en grande difficulté dans le bas du classement. Avantage Frosinone qui reçoit dans un Stadio Matusa qui a déjà vu deux victoires des siens en quatre rencontres. Carpi quant à elle aura fort à faire car depuis le début de saison, ses déplacements n’augurent rien de bon avec seulement un point récolté en quatre matchs. Malheur au perdant.

1er : Accrocher le wagon

Pour une équipe en plein renouveau comme le Milan, difficile de suivre la cadence infernale imposée par les autres cadors du championnat, mais même si le diavolo tire la langue, il s’accroche néanmoins. La réception d’un Chievo qui avait impressionné en début de saison mais qui marque le pas depuis quatre journées, est l’occasion de recoller les morceaux et raccrocher le wagon de ce foutu train « européen » lancé à grande vitesse.

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Lire aussi