Top 5: Les qualifications italiennes les plus difficiles !

Par Nadhem Korbi publié le 17 Oct 2017

5ème (EURO 2000): Des adversaires à la portée mais…

Grâce à une armada de stars, l’équipe d’Italie part largement favorite de son groupe pour la qualification à l’EURO 2000. Ses adversaires sont le Danemark, la Suisse, la Biélorussie et le Pays de Galles. La qualification semblait en poche après une très belle entame de campagne et surtout une victoire chez le Danemark, principal concurrent de la Nazionale. Mais une baisse de régime des compatriotes de Totti a retardé l’échéance jusqu’à la dernière journée: 2 nuls contre la Biélorussie et la Suisse puis une défaite contre le Danemark (2-3) à Naples après avoir mené 2-0. Le nul du dernier match à Minsk contre la Biélorussie qualifie officiellement l’Italie qui devance le Danemark et la Suisse d’un seul point au classement final.

4ème (EURO 1996): L’Italie se qualifie 2ème.

La grande Nazionale de l’époque était l’archi-favorite pour prendre la tête de son groupe composé de 5 nations de l’Europe de l’Est: la Croatie, la Lituanie, l’Ukraine, la Slovénie et l’Estonie. Une équipe arrive à tenir le rythme de l’Italie et elle l’a même battu à Palerme. C’est la Croatie, qui vient pourtant de disputer son 1er tournoi international ! La grande surprise tombe en fin des qualifications: Les coéquipiers de Boban chipent la 1ère place à l’Italie qui assure sa participation à l’Euro anglais en étant meilleur 2ème !

3ème (CDM 1978): Grâce au goal-average !

Le tirage au sort n’a pas épargné l’Italie qui hérite de l’Angleterre dans son groupe. Les 2 nations se disputeront la 1ère place qualificative au mondial. La Finlande et le Luxembourg jouent le rôle de figurant. L’Italie gagne chez elle mais perd en Angleterre sur le même score (2-0). Tout se joue donc suivant les résultats avec les 2 petits poucets du groupe. Les 2 équipes gagnent tous leurs matches et c’est finalement les Azzurri qui se qualifient grâce une meilleure différence de buts ( +14 contre +11 pour les anglais).

2ème (CDM 1994): Un dernier match décisif.

L’Italie commence mal son parcours en concédant 2 nuls successifs contre la Suisse et l’Écosse. Toutefois, la victoire des Azzurri au Portugal les relance dans la course. Malheureusement, ils subissent un nouveau coup d’arrêt en perdant en Suisse et voient les portugais les rejoindre en tête du classement. Les Helvètes battent l’Estonie et se qualifient officiellement au mondial américain. Le 2ème ticket va se jouer entre l’Italie et le Portugal dans le dernier match du groupe. La rencontre se joue dans le stade Giuseppe Meazza / San Siro plein à craquer. Un nul suffisait les italiens pour se qualifier. Mais Dino Baggio a préféré mettre les siens à l’abri à la 83ème minute. Victoire (1-0) et l’Italie s’envole à l’Amérique !

1er (CDM 1998): Les barrages pour passer !

Le duel entre l’Italie et l’Angleterre se répète encore une fois après les qualifications du mondial 1978. Toutefois, cette fois c’est les Anglais qui ont eu le dernier mot après avoir tenu en échec les Italiens (0-0) dans le dernier match de qualifications joué à Rome. L’Angleterre se qualifie en terminant à la tête du groupe tandis que l’Italie se contente du barrage. Les coéquipiers du Vieri vont y affronter la Russie. Les Azzurri obtiennent un bon nul (1-1) au match aller malgré des conditions climatiques très dures (beaucoup de neige). Ils confirment au retour en gagnant (1-0) et assurent leur présence au mondial français. Espérons qu’ils vont récidiver cette fois !

 

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi