Top 5 : Les plus beaux arrêts de Buffon en Nazionale

Par Laïla Borcard publié le 30 Jan 2018

 

5ème : Mondial 2014, Italie-Uruguay

Démonstration de la part de Buffon. On se souvient de la morsure de Suarez sur Chiellini, mais également de son appétit en face des cages. A la 65e, ce dernier tombe néanmoins sur un os en la personne de Gigi, qui démontre une fois de plus sa capacité d’anticipation et de réaction : il prend position et attend patiemment la prise de décision de l’attaquant uruguayen. D’une efficacité redoutable.

4ème : Mondial 2006, Allemagne-Italie

« Le football se joue à 11 et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne« . Il n’y a que peu de plaisir comparable à celui de déjouer cet adage de Gary Lineker. Pendant les prolongations, l’Allemagne organise une dangereuse contre-attaque. Le ballon atterrit dans les pieds de Lucas Podolski. La puissance de son tir du gauche n’a d’égal que la réactivité de Buffon, qui le dégage d’une main. La suite appartient à l’histoire.

3ème : Euro 2016, Allemagne-Italie

Bis repetita, 10 ans après. Si le sang-froid et une bonne lecture du jeu sont deux qualités indispensables pour un bon gardien, Buffon incarne amplement les deux. Dans ce quart de finale, le légendaire gardien, mis en difficulté face à Gomez, fait le nécessaire pour ne pas tomber. Et signe un arrêt stupéfiant sur la tentative (ratée) de récupération de Chiellini qui était à deux doigts de faire but. Un grand homme pour une grande équipe.

2ème : Amical 1998, Italie-Paraguay

La Nazionale joue cet amical à Parme, centre de formation et club d’alors de Buffon. Celui-ci joue seulement son deuxième match sous le maillot des Azzurri et signe déjà ce qu’il qualifiera lui-même de « l’un des plus beaux arrêts » de sa carrière. Une démonstration physique du jeune portier d’alors qui, grâce à un coup de rein venu d’ailleurs, parvient à littéralement venir cueillir le ballon avant qu’il n’arrive dans ses cages. Prouesse technique, de bonne augure.

1er : Mondial 2006, Italie-France

Difficile de ne pas clore le sujet sur cette fameuse finale : le match, comme l’arrêt en question, le porteront définitivement dans la légende. 13ème minute de temps supplémentaire, tête stratosphérique de Zidane sur un centre de Sagnol. Buffon laisse parler son instinct de gardien et ses réflexes quasi félins. Les images parlent d’elles-mêmes.

Grazie per tutto, Gigi

Laïla Borcard

Rédactrice



Lire aussi