Top 5 : les plus belles saisons de Serie A

Par Laïla Borcard publié le 29 Avr 2018
Crédits

5ème : 2015/2016

La 114ème édition du championnat italien marqua en quelque sorte les prémisses de la saison qui se déroule actuellement. En effet, c’est au cours de celle-ci que l’on a pu revivre une compétition plus équilibrée. Même si elle couronna finalement la Juventus pour son cinquième sacre d’affilée, la Vieille Dame se retrouva face à de réels concurrents au titre, ce qui donna lieu à un beau combat : le Napoli fut leader pendant sept journée au coude à coude avec une Inter féroce et termina à la deuxième place, au coude à coude avec l’AS Roma. Impossible également d’oublier l’incroyable saison d’Higuain, alors encore du côté des partenopei, qui marqua 36 buts soit le record absolu de buts inscrits lors d’une saison de Serie A.

4ème : 1984/1985

Sûrement la saison avec le palmarès le plus inattendu : le Hellas remporte le championnat et aucune des trois plus grosses écuries ne se trouvent à la deuxième place. C’est en effet le Torino qui fut son dauphin, suivi de près par l’Inter. Chacune des huit premières places n’est séparée que d’un seul point de différence et la Juventus, qui remporte pourtant cette année là la Coupe des clubs champions, termine seulement sixième du classement. Aussi, hasard ou conséquence de cette lutte acharnée pour le podium, la saison 84/85 signe le record d’affluence dans les stades italiens avec une moyenne de 38 872 spectateurs par match.

3ème : 2009/2010

Point culminant de la réussite de l’Inter de Mourinho qui signe cette saison le fameux triplé inégalé, le championnat se joua pourtant jusqu’au bout avec une belle confrontation entre les nerazzurri et l’AS Roma qui fut encore une fois (la quatrième fois en cinq saisons) son dauphin. La Juventus, pourtant vice-championne la saison précédente, tombe à la septième place et laisse notamment filer devant elle une très belle équipe de Palermo. L’Udinese termine à une triste quinzième place mais brille de par son excellent et inimitable buteur, Antonio Di Natale, meilleur finisseur de cette année avec 29 réalisations.

2ème : 1996/1997

Sûrement l’une des saisons où les places ont été les plus chères : de la première à la seizième place, le plus grand nombre d’écart de point d’une place à l’autre est seulement de quatre points. Si la Juventus remporte le championnat, son second est peut-être plus étonnant puisqu’il s’agit de Parma, rôle que le club tient pour la première fois et qu’il ne tiendra d’ailleurs plus jamais par la suite. Roberto Mancini est élu meilleur joueur et Filippo Inzaghi, alors jeune joueur de l’Atalanta, meilleur buteur pour la seule et unique fois de sa carrière.

1er : 2000/2001

Rome sur le toit de la Serie A. Un an seulement après le sacre de son voisin et ennemi laziale, l’AS Roma remporte le troisième titre de son histoire, après une saison incroyable de tensions et de rebondissements. Le trio de tête composé également de la Juventus et de la Lazio se fait dans un mouchoir de poche, les deux premiers finissant la saison à deux points d’écart. L’entrée dans le nouveau millénaire marque également la fin d’un cycle en Serie A qui est marqué par les grandes heures de joueurs tel Hernan Crespo, Andriy Shevchenko ou encore Zinédine Zidane.

 



Avatar

Laïla Borcard

Rédactrice



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)