Top 5 : les Italiens et le Soccer

Par Gilbert Simonutti publié le 08 Juil 2015

CHINAGLIA

5EME : MARCO DI VAIO

A la fin de la saison 2011-12, à 35 ans, Marco Di Vaio quitte Bologna pour rejoindre les Montréal Impacts. Il y disputera trois saisons pleines sans perdre son sens du but (40 en 82 rencontres) avant de raccrocher les crampons. Il y rencontre aussi Joey Saputo (propriétaire de la franchise) qui achètera par la suite le Bologna FC en faisant de Di Vaio son club manager.

4EME : WALTER ZENGA

L’ancien portier de l’Inter et de la Nazionale rejoint Boston et ses New England Révolution en bout de course. Le temps tout de même d’y disputer 47 matchs et d’y découvrir sa deuxième vie footballistique en débutant sa carrière d’entraineur. Une saison comme joueur-entraineur avant son premier limogeage et un long apprentissage à travers le monde qui lui valent aujourd’hui de s’asseoir sur le banc de la Samp.

3EME : GIUSEPPE WILSON

Capitaine de la Lazio championne d’Italie en 74, Wilson rejoint les Cosmos de New York pour une pige d’une année, en 1978, sur demande de son ami Giorgio Chinaglia. Une saison riche en émotions pour le défenseur central qui joua aux cotés de Beckenbaueur. Un titre de champion contre Tampa Bay devant 75.000 spectateurs au Giants Stadium et un titre de MVP de la finale. Tout cela avant de retourner à la Lazio.

2EME : SEBASTIAN GIOVINCO

Jusqu’à la saison dernière, la MLS était une destination de fin de carrière pour les Européens. Ce n’est plus le cas depuis que Giovinco a quitté la Juve pour Toronto à 28 ans avec un statut d’international. Ses 7 millions d’euros de salaire font de lui le footballeur italien le mieux payé de toute la planète. Les temps changent dans le foot aussi. Enfin, ses statistiques font de lui l’un des meilleurs débutants de l’histoire de la MLS.

1ER : GIORGIO CHINAGLIA

Chinaglia, le rebelle, a lui aussi quitté l’Italie en pleine carrière pour rejoindre New York et ses Cosmos. Par amour pour sa femme Connie Eruzione avant tout. Une carrière américaine pleine pour Long John qui remportera quatre Super Bowl en inscrivant 231 buts en 234 matchs, ce qui fait de lui le meilleur buteur all-time des championnats de Soccer avec en prime le luxe d’avoir été le seul italien a avoir joué aux cotés d’un certain Pelé.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi