Top 5 : les enseignements de la 23ème journée

Par Cesco publié le 04 Fév 2016

serie-a5ème : Ils l’ont fait !

Enfin ! Enfin, l’Hellas a gagné son premier match de la saison. Après une attente interminable, les tifosi du Marcantonio-Bentegodi ont pu gouter à la joie des 3 points. La victime s’appelle l’Atalanta, le héros s’appelle Pazzini ! Malheureusement pour des Nerazzurri qui n’arrivent plus à gagner depuis 8 matchs, il a fallu que ça tombe sur eux.

4ème : Pour quelques imbéciles …

Malheureusement, le match entre le Napoli et la Lazio à l’Olimpico a du être interrompu à la 67ème minute par l’arbitre de la rencontre. Pourquoi ? Parce qu’une fois encore (après le match de barrages en Champions League contre le Bayer Leverkusen) quelques imbéciles dans les tribunes s’en sont donné à coeur joie en implorant le Vésuve de nettoyer Naples avec ses flammes, puis en s’en prenant à Koulibaly avec des cris racistes. Navrant, franchement navrant.

3ème : La Fiorentina sur le fil

Alors qu’elle semblait perdre le fil de la rencontre avec la deuxième expulsion en deux matchs de son entraineur Paulo Sousa, la Fiorentina a sauvé sa 3ème place dans le temps additionnel grâce à sa nouvelle recrue : Zarate. L’ancien joueur de l’Inter et de la Lazio offre la victoire aux siens face à une vaillante équipe de Carpi avec une petite merveille d’enroulé du droit.

2ème : Un train à six avec deux conducteurs

Le Napoli et la Juve en patrons, puis le wagon Fiorentina, Inter, AS Roma et Milan AC. Les 6 ont gagné sur cette 23ème journée et dessinent le paysage d’une fin de saison qui s’annonce vraiment intéressante. Vivement le duel entre la Vieille Dame et les partenopei dans une semaine et demi.

1er : 13 pour la Juve, 10 pour l’Inter

C’est fait, dans la douleur certes, mais c’est fait. 13ème victoire d’affilée pour la Juventus d’Allegri qui bat le record de Conte. Plus que 4 pour égaler le record de l’Inter. Cette même Inter d’ailleurs, en battant le Chievo s’est offert sa 10ème victoire 1-0 de la saison (sur 13 succès au total). Pragmatique et suffisant pour que Mancini puisse souffler un peu.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi