Top 5 : les enjeux de la 21ème journée

Par Cesco publié le 23 Jan 2016

serie-a5ème : Le football contre la polémique

Les polémiques se calment et le Napoli et l’Inter reprennent leur course effrénée en haut de tableau dans une ambiance en façade apaisée. Une amende pour l’un, une suspension pour l’autre, balle au centre. L’Inter a publié un communiqué dans lequel Mancini accepte les excuses de Sarri, qui lui, a déclaré qu’il n’y avait aucun problème avec le technicien de Jesi. Le reste de l’Europe s’est bien marré, la Serie A en a pâti et les avis ont divergé, comme souvent dès qu’il est question de ce genre de sujet sensible.

4ème : Docteur Jekyll et Mister Hyde

La Lazio a battu l’Inter et la Fiorentina sur les 4 dernières journées. De quoi voir venir tranquillement la réception du Chievo qui s’annonce ce week-end ? Et bah non. Car entre ces deux victoires de prestige, deux nuls face à Carpi et Bologna, deux promus. Difficile donc d’imaginer le résultat des hommes de Pioli. Bon courage aux bookmakers.

3ème : Accrocher le bon wagon

Tel est l’enjeu pour l’Empoli et le Milan AC. Les deux équipes vivent une saison assez opposée et pourtant, une victoire lors de leur opposition permettrait de se rapprocher de l’Europe. Un moindre mal pour les rossoneri de Mihajlovic, un exploit pour les azzurri bien emmenés par Giampaolo qui finalement, ne sont plus vraiment une surprise dans cette Serie A.

2ème : La Viola n’a plus de carburant ?

Jamais cette saison la Fiorentina n’a connu trois matchs consécutifs sans victoire. Face au Torino, un adversaire jamais simple à maitriser, les hommes de Sousa devront s’imposer pour re-dynamiser une équipe en manque de jus ces dernières semaines. Attention, le haut de tableau peut vite partir !

1er : L’ironie du sort !

En début de saison, l’AS Roma de Garcia enfonçait le clou sur une Juventus qui réalisait une de ses plus délicates entames afin de les plonger dans une belle petite crise. À l’aube du match retour, la situation s’est inversée. Désormais, les hommes d’Allegri peuvent reléguer la Louve très loin des places pour la Champions League. Comme quoi, en football, tout va très vite.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi