Top 5 : les joueurs à la recherche d’un second souffle

Par Herman Ahouande publié le 05 Août 2016
Crédits

Serie A

Hernanes (Juventus)

Le prophète avait une mission bien déterminée en passant de l’Inter à la Juventus : annoncer aux Bianconeri la venue d’un cinquième scudetto consécutif. Si sa prédiction a été réalisée, sa contribution laisse à désirer. A part quelques rares étincelles, Hernanes n’a été que l’ombre de lui-même. Son rôle s’est limité à celui de figurant dans le long métrage réalisé la saison écoulée par les hommes d’Allegri. Et cette saison ? On se pose la même question. En tout cas, on a hâte comme vous de voir ce qu’il en sera.

Andrea Bertolacci (Milan)

20 millions d’euros pour l’arracher à l’AS Roma puis une saison à mettre aux oubliettes. Longtemps aux prises avec les pépins physiques le milieu de terrain italien doit montrer un autre visage cette saison s’il veut laisser de bons souvenirs à San Siro. Cette préparation estivale est déjà une bonne tribune pour lui, au vue des rencontres amicales disputées avec le Milan. S’il réussit à convaincre Montella, cette saison peut être la sienne. Il aurait ainsi l’occasion de la débuter face à un certain Mihajlovic, nouveau locataire sur le banc du Torino.

Geoffrey Kondogbia (Inter)

Les hostilités entre l’Inter et le Milan avaient commencé par lui, avec le fameux derby de la Madonnina version mercato. Passé à l’Inter, sa saison n’a pas été à la hauteur des attentes placées en lui. Car pour avoir coûté 31 millions d’euro, il fallait montrer beaucoup mieux que ce qu’on a vu. Si son potentiel est indéniable, sa prestation et sa régularité sous les couleurs intéristes ont fait débat. Il est jeune, c’est vrai mais aux âmes bien nées…

Eder (Inter)

C’était la grande attraction du dernier mercato hivernal, en raison de son statut d’adjoint du capocannoniere, Higuain. Mais on s’est, à un moment demandé si l’Inter n’aurait pas du s’abstenir. Malgré une deuxième partie de saison piteuse et amorphe, sa place dans les 23 n’a pas été remise en cause par Antonio Conte. L’Euro a été l’occasion pour lui de montrer qu’il n’était pas mort et qu’il avait encore quelque chose à revendre. C’est peut-être sa saison, le moment pour lui de justifier l’intérêt de son transfert. Malgré sa polyvalence, l’Italo-brésilien va devoir lutter contre des concurrents remarquablement aguerris.

Edin Dzeko (AS Roma)

Les tifosi de la Roma se souviennent sans doute de cet incroyable loupé contre Sassuolo… Ce cliché est en gros à l’image de la saison de l’attaquant bosnien de la Louve. Une saison marquée par beaucoup de mauvais souvenirs aussi bien pour lui que pour les fans. Mais depuis la fin de la saison dernière, Edin n’a cessé de clamer son envie de se racheter. Reste à savoir si la bonne forme montrée lors des matches de préparation va durer dans le temps. Une règle dit de lui qu’il part des premières saisons, généralement calamiteuses, pour se relancer par la suite. C’est peut-être pourquoi on y croit.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Herman Ahouande

Rédacteur



Derniers articles