Top 5 : Les enseignements de la 34ème journée

Par Thomas Sghedoni publié le 22 Avr 2016

Serie A5ème : Statut quo dans la course à l’Europa League

Décidément, Sassuolo ne semble pas vouloir de cette 6ème place potentiellement qualificative pour l’Europa League. Affrontant une Sampdoria pointant à la 15ème place, les protégés de Di Francesco n’ont pourtant pas été capable de récupérer les 3 points, et ce malgré une heure à 11 contre 10 et un penalty en fin de rencontre.  Heureusement pour eux, le Milan AC n’a pas été non plus capable de l’emporter face à Carpi. Au final, ces deux équipes feraient bien de s’inquiéter du retour du Chievo qui carbure à toute vitesse de son coté, disposant ce week-end du promu Frosinone, alors que la Fiorentina devrait elle avoir une fin de saison tranquille sans avoir à perdre grand chose.

4ème : La lutte pour le maintien ne se décante pas

Frosinone, justement, fait la mauvaise affaire du week-end dans la course au maintien, puisque ses deux adversaires directs, à savoir Carpi et Palermo ont eux réussis à glaner un point. Rien de bien dramatique toutefois, le club Emilien, 17ème, ne comptant que deux petits points d’avance. En revanche, pour l’Hellas, cela commence à franchement relever du miracle. Le club, défait par l’Empoli, accuse dorénavant 9 points de retard avec 4 matchs restant à jouer.

3ème : La Juventus s’offre un final de rêve !

Faisant honneur au blason de sa ville, la Juve fonce tout droit tête baissée vers son 5ème titre. Face à une Lazio qui s’est véritablement suicidée en concédant un carton rouge puis un penalty en 2 minutes dès la reprise, les zèbres conservent 9 points d’avance sur le Napoli. Mieux, le goal-average particulier leur étant favorable, ils ont l’opportunité de devenir champion sur la pelouse de l’ennemi intime lors de leur prochain déplacement à Artemio-Franchi : Une humiliation en forme de myrtille sur le gâteau pour les juventini !

2ème : Totti aussi éternel que sa ville

La polémique a enflée à en devenir toute cramoisie cette semaine. Tout Rome s’est demandé comment la Roma et Spalletti peuvent-ils traiter il Capitano comme ça, à l’envoyer jouer aux cartes ?! Lui n’a pas tardé à y répondre sur le terrain. Rentré mené 1-2 à la 86ème, il est ressorti de la mêlée vainqueur 3-2 cinq minutes plus tard, auteur d’un doublé. Après avoir déjà sauvé la mise la semaine dernière face à l’Atalanta, on imagine mal comment le club puisse se passer un joker comme ça. Avec 4 buts et 3 passes décisives en 288 minutes de jeu cette saison, on est même sur des bases de top player. Tout cela ne fait pas les affaires de l’Inter qui devrait bel et bien voir le train de la Champion’s League lui passer sous le nez.

1er : Un Napoli qui fait parler la poudre

Higuain suspendu, Insigne sur le banc, on se demandait bien par quel biais le San Paolo allait s’enflammer. Et bien il a eu le droit à deux dépucelages : premier doublé en Serie A pour Gabbiadini, premier triplé pour Mertens, Lopez finissant d’achever la bête pour un cinglant 6-0 au tableau d’affichage. Le Napoli ne sera probablement pas champion, mais il peut toujours finir meilleur attaque du championnat, la Louve n’est qu’un petit but devant.

Thomas Sghedoni

Rédacteur Sassuolo



Lire aussi