Top 5 : Les enjeux de la 20ème journée

Par Julien Braidotti publié le 16 Jan 2016

serie-a

5ème : Une cure à Bergame

Deux défaites lors des deux dernières réceptions et privé du titre (honorifique) de champion d’hiver, il est temps de changer d’air pour l’Inter. Quoi de mieux pour cela qu’un petit déplacement à l’Atalanta pour se refaire une santé ? Les hommes de Reja viennent d’enchainer quatre défaites consécutives en championnat, ce qui fait d’eux l’équipe la moins en forme du moment. Aux nerazzurri d’en profiter, sous peine de commencer à douter et surtout, de sortir du podium, chose qui n’est pas encore arrivée cette saison.

4ème : Au Frioul, on sait recevoir

En effet, l’Udinese va recevoir la Juventus dans son tout nouveau Stadio Friuli Dacia Arena (oui c’est plus long mais comme on dit, plus c’est long…bref) flambant neuf. Un stade totalement couvert et sans barrières, qui va pouvoir accueillir 25000 spectateurs. Nul doute que les Frioulans vont faire le déplacement, en espérant une victoire de leur équipe pour fêter l’inauguration comme il se doit. La tâche s’annonce ardue mais après tout, Udinese a déjà battu la clique de Pogba lors de la première journée de championnat, alors pourquoi pas à la maison devant 25000 tifosi ?

3ème : Spalletti vous salue

Après une année sabbatique, le divin chauve est de retour aux affaires dans un club qu’il connait par coeur et qu’il a toujours gardé dans son coeur, l’AS Roma. Il vient remplacer un Rudi Garcia dépassé et remercié mais qui n’a certainement pas démérité. Dans un premier temps, Spalletti va devoir redonner de la sérénité, de la volonté, de l’unité et de la régularité à son équipe. Pas une mince affaire quand on regarde les derniers matchs des giallorossi. La reconquête commence dimanche, à l’Olimpico, face au Hellas en grande difficulté. Que demander de mieux pour se remettre en selle ?

2ème : Mission impossible 2

Après avoir arraché la victoire dans les ultimes secondes face à l’Inter la semaine dernière, les neroverde repartent en mission suicide chez les nouveaux leader de Serie A, le Napoli. Des Napolitains qui n’ont encore jamais rendu les armes à domicile depuis le début de saison, qui ont la meilleure attaque et le meilleur buteur du championnat. « Ce n’est pas mission difficile mais mission impossible monsieur Di Francesco. Difficile serait un jeu d’enfant pour vous. » Bon courage.

1er : Milan, mon amour

Après la défaite surprise face à la Lazio la semaine dernière, les hommes de Sousa s’avancent sur les terres du Milan AC en fermeture de cette 20ème journée. Si la Viola a tendance à galérer face aux équipes censées jouer le haut de tableau depuis le début de saison (défaites face au Napoli, la Lazio, la Roma et la Juventus), elle est en revanche très à l’aise dès qu’il s’agit de jouer le Milan. Sur les 9 dernières rencontres face aux rossoneri, la Fiorentina n’a perdu qu’une seule fois, c’était en mars 2014 (défaite 2-0 grâce à des buts de Mexès et Balotelli). On se souvient également du dernier déplacement des florentins face à l’Inter dans ce même stade. Des statistiques rassurantes pour Sousa mais angoissantes pour Mihajlovic, qui va devoir inverser la tendance s’il veut (encore) sauver sa tête.

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Lire aussi

Auguri Diego !

Cher Diego, Joyeux 60e anniversaire ! 1984. Qu’il semble loin le temps où, banni d’Espagne, […]