Spezia Calcio : une montée historique

Par Ben Soffietti publié le 25 Août 2020

Historique. Unique. Inédit. Ce sont les mots qui qualifient depuis jeudi dernier la performance du Spezia Calcio qui a obtenu sa promotion en Serie A. Et à l’inverse de Benevento et de Crotone, ce sera la première fois que le club basé en Ligurie découvrira la Serie A. Une performance qui a donné naissance à de nombreuses et longues scènes de joies dans la ville portuaire.

De la faillite à la Serie A

Jeudi 20 août 2020. Une date qui restera à jamais gravée dans l’histoire de La Spezia, ville de 93 000 âmes, située à l’est de la Ligurie. En effet, le club local, le Spezia Calcio, malgré une défaite en finale retour des play-offs de Serie B contre Frosinone, au bénéfice d’un meilleur classement lors de la saison régulière, est promu en Serie A. Une montée avant tout historique pour ce club qui n’a jamais joué à ce niveau et surtout une performance incroyable puisqu’en 2008, le Spezia Calcio avait été déclaré en faillite et avait dû repartir en Serie D.

Douze ans après, voilà la Serie A. En février, Calciomio avait déjà mis en lumière la saison des Aquilotti, qui enchaînaient treize matchs sans défaite. Grâce à cette série, Italiano et ses joueurs montaient sur le podium de Serie B après avoir connu un début de saison catastrophique avec cinq défaites en sept matchs.

Troisième au terme de la saison régulière, malgré une seule victoire sur les quatre derniers matchs de championnat, les Aquilotti ont cependant vécu des play-offs riches en émotions. Vaincus à Vérone par le Chievo (2-0), ils ont arraché leur place en finale en remontant leur retard à domicile (3-1). Et en finale, malgré une égalité sur l’ensemble des deux rencontres contre Frosinone, (0-1/1-0), ils ont validé leur historique promotion grâce à leur classement en Serie B.

Un effectif complet et équilibré

Vincenzo Italiano a hérité d’un effectif hétérogène, avec des joueurs expérimentés et de jeunes prometteurs, dont certains en prêt. Toutefois sur le papier, il semblait plus fragile que celui de clubs comme Frosinone ou le Chievo. Le technicien, dans un 4-3-3 efficace, a utilisé 30 joueurs cette saison, dont quinze ont disputé plus de 20 rencontres.

Malgré l’absence d’une fine gâchette, le Spezia Calcio a fini troisième attaque de Serie B, grâce à quatorze buteurs, avec le Ghanéen Gyasi et ses neuf buts, dont celui en finale. Les sept buts de Nzola, arrivé l’hiver dernier de Trapani, ont aussi pesé, notamment le but qualificatif en demi-finale. Avec respectivement onze et six passes décisives, les milieux Bartolomei et Maggiore ont largement participé à cette réussite offensive.

Défensivement, l’arrivée en prêt du gardien Scuffet, a permis de stabiliser la défense des Aquilotti. Il a sorti de grosses performances notamment en play-offs. Impérial en défense centrale mais blessé en fin de saison, Capradossi a laissé place à Terzi et Erlić, qui ont bien tenu la baraque de la troisième défense ex-aecquo de Serie B.

Et maintenant ?

Présents pour la première fois en Serie A, les Aquilotti auront à cœur de ne pas faire l’ascenseur. De ce fait, le président Volpi doit stabiliser son staff. Il a d’ailleurs déclaré, en parlant d’Italiano et du directeur sportif Angelozzi : « ils ont un contrat, je ne comprends pas pourquoi ils devraient partir ailleurs ». S’il parvient à le maintenir, Volpi devra lui fournir de quoi travailler. Car entre les départs des joueurs prêtés cette saison – Scuffet, Marchizza, Ragusa, F.Ricci et Nzola – et ceux qui n’ont jamais foulé une pelouse de Serie A – Gyasi, Bartolomei, M.Ricci, Mastinu – l’effectif du Spezia Calcio n’est pas taillé pour affronter l’élite italienne. Seul le défenseur Terzi, avec 118 rencontres (Bologna, Siena) y a déjà goûté alors qu’une fois mis de côté les joueurs en prêt, seuls Capradossi (deux), Mora (17) et Galabinov (17) ont participé à des matchs de l’élite.

En quête de renforts, plusieurs pistes sont déjà évoquées, comme Alfredo Donnarumma, qui après la descente avec Brescia, cherche à rester en Serie A. Caputo et Donsah seraient aussi suivis.

En attendant, les tifosi sont impatients d’assister à la reprise du championnat et d’accueillir, à l’Alberto Picco, pas encore aux normes pour la Serie A, les matchs contre les cadors italiens et les voisins ligures du Genoa et de la Sampdoria.

Ben Soffietti

Rédacteur



Lire aussi