Samir, tu as bien changé

Par Cesco publié le 02 Nov 2015

HandanovicEt beh Samir, tu as bien changé. Élu meilleur gardien de Serie A il y a quelques années, monsieur penalty et successeur de Julio Cesar, le portier slovène arrivait en terre interiste avec une réputation de mur infranchissable. Malheureusement, les défaillances techniques du club nerazzurro et les carences défensives des dernières saisons ont vu une débandade sans précédent entre les bois de San Siro. Réflexes en panne malgré des arrêts magiques sur penalty, agacement, fébrilité dans le jeu au pied, voilà les caractéristiques de Samir Handanovic la saison passée. Ajoutons à cela une 8ème place indigne en terre milanaise avec 48 buts encaissés et on obtient sur le plan personnel un exercice raté. Et beh Samir, tu as bien changé… Alors que l’été approchait, un départ se faisait de plus en plus sentir, « Batmanovic » a donc pris tout le monde à contre pied en trouvant un accord pour son renouvellement de contrat avec l’Inter. Désireux de jouer la Champions League, il sait qu’en plus de son équipe, il doit élever son niveau de jeu pour offrir de précieux points et accéder à son objectif. Cette saison, Samir a laissé trainer quelques vieux démons sur la pelouse de San Siro, lors de la réception de la Fiorentina. 4 buts encaissés, une bourde et un penalty concédé. D’ordinaire il aurait douté, mais pas cette année. Et beh Samir tu as bien changé…

Cette saison, Samir a encaissé 7 buts en 11 matchs. C’est le seul gardien de Serie A qui possède un tel ratio en ayant joué toutes les rencontres. Autre statistique qui parle pour lui, il est avec Tatarusanu (Fiorentina), le gardien qui a gardé le plus de fois sa cage inviolée (7 fois sur 11). Il totalise également 22 arrêts et quels arrêts ! Tout le monde se souvient de son sauvetage en début de match sur Luiz Adriano contre le Milan AC, récupérant alors une terrible erreur de Murillo en défense centrale. Que dire des deux arrêts décisifs sur Cuadrado lors du Derby d’Italia ? Handanovic est redevenu indispensable à l’Inter à un moment crucial pour son équipe. En panne de résultats depuis un mois, l’équipe de Mancini a réussi à obtenir deux victoires précieuses face à Bologna et l’AS Roma (deux fois 1-0) pour récupérer la tête de Serie A. Principal artisan et dénominateur commun de ces deux victoires ? Samir Handanovic. Un arrêt magique sur Destro à bout portant à la 94ème minute, puis une panoplie de claquettes face à la Roma avec en point d’orgue cette séquence irréelle de quatre arrêts en quatre secondes. Plus que jamais, Samir redevient l’homme du match à l’Inter, comme le fut un certain « Julione » il y a quelques années. Et beh Samir, tu as bien changé !

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi