Le retour du patron De Vriij

Par Jérémie Panizzoli publié le 17 Sep 2016
Crédits

 

Lazio

Les doutes liés à la récupération de sa longue blessure ont vite été évacués par la confirmation des médecins d’une guérison parfaite. Le Néerlandais a donc pu se concentrer à 100% sur la préparation d’avant saison du club romain. Dans sa quête de reconstruction, Simone Inzaghi doit s’appuyer sur ses idées de jeu mais également sur des relais sur le terrain pour arriver à transmettre sa façon de voir le foot. Avec des joueurs comme De Vriij, Inzaghino est servi. Très intelligent dans son placement, il rassure ses coéquipiers par son calme. Wesley Hoedt arrivé l’an dernier n’a jamais paru aussi bon qu’en compagnie de son compatriote. Idem pour la recrue tardive du mercato Bastos déjà à l’aise à ses cotés, comme c’était déjà le cas avec Mauricio lors de la saison 2014-2015.

Une montée en puissance importante

Aligné dans une défense à 4 contre l’Atalanta et le Chievo, il a alterné avec un schéma à 3 derrière face à la Juventus avec toujours la même impression de classe et de sérénité. On le voit, le défenseur Oranje est d’une adaptabilité hors pair. Contre les Véronais, il a même réussi à marquer le but de l’égalisation sur corner dans un match verrouillé où les attaquants peinaient réellement à se mettre en valeur. Ce qui fait dire à certains tifosi que s’il continue sur cette lancée, ils ne vont pas voir l’ancien joueur du Feyenoord encore bien longtemps. Chelsea a déjà fait savoir qu’il était une des priorités du mercato hivernal… Un véritable patron, polyvalent,  jeune mais avec une expérience déjà importante (3ème de la coupe du Monde 2014 notamment), pas de doute la Lazio ne pourra pas garder indéfiniment ce talent au dessus de la moyenne.

Une saison cruciale

Cependant, malgré cette avalanche de qualificatifs dithyrambiques, De Vriij doit encore progresser dans les duels en un contre un où sa grande taille ne l’aide pas mais également sur sa propension à rester concentré durant 95 minutes. Face à la Juventus, il réalise un match costaud mais le but de Khedira vient d’une de ses inattentions. Les trois matchs de cette semaine face à Pescara, l’AC Milan et Empoli vont permettre de mieux évaluer la véritable valeur de la Lazio cette saison. La remarque vaut pour son patron défensif qui sera attendu une nouvelle fois comme la clé de voûte du dispositif de Simone Inzaghi. Si il veut poursuivre sa progression et partir pour de nouveaux défis encore plus ambitieux, De Vriij sait ce qu’il lui reste à faire: Une saison pleine avec une place européenne pour les laziale. Un défi de taille? Pas un problème pour un patron d’un mètre 92…




🔥 Les sujets chauds du jour :

Daniele De Rossi rassure concernant son avenir à la Roma

La Juventus prêt à poursuivre Allegri en justice ?

Khvicha Kvaratskhelia vers une prolongation avec Naples?

Rebondissement dans le dossier Gleison Bremer à la Juventus

Paolo Montero, nouvel entraîneur de la Juventus

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles