Radu, pourquoi si peu de reconaissance

Par Jérémie Panizzoli publié le 21 Déc 2016
Crédits

Lazio

Des débuts en fanfare puis…

Lorsqu’il débarque en provenance du Dinamo Bucarest, Stefan Radu est un inconnu du football européen. Certes, il vient de jouer la Champions League avec son club formateur mais il ne possède pas, ou peu d’expérience du très haut niveau. Rapidement titulaire dans l’équipe de Delio Rossi, il va finir sa première demi-saison comme un titulaire aux cotés de Siviglia, Rozenhal ou autre Cribari. La suite sera moins linéaire que ne pouvait laisser penser ses débuts. En effet, les saisons suivantes le verront osciller entre le très bon et le moyen. La faute à une polyvalence qui le dessert plus que l’inverse. Central de formation, il a de nombreuses fois dépanné sur le flanc gauche quitte à réellement perdre en niveau. Cependant, cette capacité à s’adapter lui a toujours permis de jouer avec tous les entraîneurs qu’il a eu. De Delio Rossi à Petkovic en passant par Pioli ou même Reja et Ballardini, pas un seul ne s’est privé des services du Roumain durablement. Un signe de confiance mais surtout de qualité.

Une saison 2016-2017 de haut vol

Alors qu’il boucle sa neuvième saison au club Laziale, Radu partait pour une nouvelle saison comme un titulaire potentiel mais sans réelle certitude. Avec De Vrij de retour de blessure, Hoedt, Wallace et Bastos, l’axe semblait bouché. Restait donc le coté gauche si Inzaghi optait pour une défense à 4. En revanche, si le schéma à 3 était choisi, le Roumain reprenait logiquement du crédit pour une place de titulaire. Avec la blessure du Hollandais, Inzaghi a du vite trancher pour le 3-5-2. Dans ce sens, Radu occupe le coté gauche avec Wallace dans l’axe et Basta à droite. Si le Serbe est davantage porté sur l’offensive et si Wallace est un novice à ce niveau, Radu lui va se révéler excellent et rassurant pour ses deux coéquipiers de l’arrière garde.

Un titulaire indiscutable

Peu esthétique et pas glamour pour un sou, Radu ne cherche pas les honneurs. Au contraire, il préfère assurer sur le terrain. Déjà auteur de deux buts et une passe décisive, le natif de Bucarest est en train de réaliser une saison pleine. Malgré le retour aux affaires de Bastos, il parait indéboulonnable dans l’esprit d’Inzaghino. Sous contrat jusqu’en 2020, le Roumain ne cache pas ses envies de boucler sa carrière dans la ville éternelle. Celui qui a failli partir à Manchester United lors de ses premières années laziale et qui a déjà remporté deux coupes d’Italie et une Super Coupe d’Italie avec la Lazio souhaiterait de nouveau disputer la Champions League ou l’Europa League. Bien placé en Serie A et véritable surprise positive de cette saison 2016-2017, Stefan Radu espère bien prolonger l’aventure gagnante des Biancocelesti dans le haut du classement. En maintenant ce niveau de performances et en continuant de dégager cette sérénité permanente à ses partenaires, Radu doit être titulaire indiscutable. Pour le plus grand bonheur des tifosi laziali qui ont toujours adoré ce joueur emblématique et fidèle au club.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

« Heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner », Daniele Rugani

« Nous sommes tous heureux », Daniele De Rossi

Le Milan AC en quête d’un nouveau défenseur

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles