Quelles reconversions pour les anciens joueurs de clubs italiens ?

Par Maxime Varicchio publié le 14 Juin 2018
Crédits

Le football est un sport exigeant qui demande à ses joueurs une très bonne condition physique. En conséquence, nombreux sont les footballeurs qui finissent leur carrière très jeunes et prennent la décision de se lancer dans de nouvelles aventures professionnelles.

Si certains font le choix logique de se reconvertir dans d’autres métiers de l’industrie du football en devenant commentateurs sportifs ou entraîneurs, d’autres prennent des directions plus surprenantes sur un coup de poker, et vous n’allez pas croire ce que vous lirez quand vous découvrirez les choix que certains anciens joueurs de clubs italiens ont fait après avoir terminé leur carrière sur le terrain.

Les footballeurs, ces jeunes retraités

La nature même du métier de footballeur implique une retraite prématurée. En effet, les exigences physiques du sport font de ce type de carrière des carrières courtes, et il est rare qu’un footballeur professionnel reste sur le terrain à l’aube de la quarantaine. Ce cas de figure particulier oblige les footballeurs à prévoir leur retraite en amont, d’une part en se constituant une réserve financière à partir des gains qu’ils ont accumulés au fil des années, d’autre part en réfléchissant à la prochaines étapes afin de ne pas avoir à prendre une décision à la légère. Une carrière de footballeur offre de solides compétences pour préparer sa reconversion : endurance et volonté, évidemment, mais aussi une bonne connaissance de l’industrie du sport, et une certaine notoriété.

Vers quel âge les footballers peuvent prendre leur retraite 


Francesco Totti, un joueur âgé par rapport à la moyenne des footballeurs

2017 a été l’année de nombreux départs en retraite, et plusieurs footballeurs de clubs italiens ont sauté le pas récemment. Francesco Totti, par exemple, qui était réputé pour sa longévité, est parti à la retraite en 2017 à l’âge de seulement 41 ans. La carrière de la figure phare de l’AS Roma, qui s’est étendue sur 23 ans, est considérée comme exceptionnellement longue, tandis que l’âge moyen des départs à la retraite en Italie pour les hommes est de 66 ans. Également considéré comme un vétéran, l’ancien de la Juventus de Turin et six fois champion d’Italie Andrea Pirlo est lui aussi parti en retraite l’année dernière, à l’âge de 37 ans. Également retraité en 2017, l’ancien de l’Udinese Antonio Di Natale a rangé les crampons à l’âge de 40 ans, un âge considéré plus que respectable.

Les reconversions liées au sport

Se reconvertir dans l’industrie du sport est un choix logique pour les ex-footballeurs. En effet, leur connaissance de l’industrie et le réseau de contact leur permet de développer une expertise. C’est le cas notamment du champion du monde 2006 Francesco Totti, devenu dirigeant sportif. L’ancien capitaine de cette équipe, Fabio Cannavaro, s’est quant à lui reconverti en tant que conseiller technique et ambassadeur auprès du club émirati Al-Ahi, puis en tant qu’entraîneur à partir de 2014. Il a depuis entraîné les clubs Al-Nasr en Arabie Saoudite, Tianjin Quanjian en Chine, puis depuis 2017 un autre club chinois, Guangzhou Evergrande.

Également champion du monde 2006, l’ancien défenseur Alessandro Nesta s’est lui aussi reconverti dans l’entraînement sportif. Il coache actuellement le Pérugia AC. Comme lui, le défenseur Massimo Oddo (qui entraîne l’Udinese Calcio) et l’attaquant Pippo Inghazi se sont reconvertis en tant qu’entraîneurs, auprès de l’Udinese Calcio et du Venise FC respectivement. Un choix logique pour ceux qui souhaitent réutiliser leurs compétences et garder un pied dans l’industrie qui les a vue réaliser leurs plus belles prouesses.

Le choix de l’originalité

Certains footballeurs choisissent de sortir des sentiers battus et profitent de leur seconde carrière pour se recréer dans une voix totalement différente, et parfois assez inattendue. L’ancien vainqueur de la coupe d’Italie 1992 avec l’équipe de Parme, Tomas Brolin, s’est par exemple reconverti dans le poker. Un choix qui semble absurde de prime abord, mais lui permet de réutiliser son expérience de la compétition au Texas Hold’em. Le poker n’attire d’ailleurs pas les anciens footballeurs uniquement dans une perspective de jeu, et les entreprises spécialisées dans le poker cotées en bourse, comme le site en ligne 888poker, attirent de nombreux curieux. C’est le cas aussi du poker en ligne, et des tournois dans lesquels bien d’anciens sportifs s’investissent.

D’autres anciens joueurs ont fait le choix de se reconvertir dans les plaisirs de la gastronomie. Figures mythiques du football italien et anciens champions du monde avec l’équipe nationale, Paolo Rossi et Andrea Pirlo se sont tous deux reconvertis dans des activités de viticulture. Le premier, qui pratique également l’activité beaucoup plus attendue de commentateur sportif, possède des vignobles au niveau des collines du Val d’Ambra, à partir desquels il produit un vin rouge totalement bio, le Borgo Cennina. Andrea Pirlo, quant à lui, s’est installé dans la région du Monte Netto, où il produit également son propre vin. Ayant souhaité créer des vins qui respectent l’écosystème dans lequel ils sont produits, il propose différentes gammes de vins rouges et rosés et souhaiterait sur le long terme développer des activités d’agritourisme, afin de partager sa passion avec le plus grand nombre. Comme quoi, une carrière dans le football peut mener à des activités inattendues.

Quelles sont les reconversions possibles de footballers ?


Andrea Pirlo, ex footballeur reconverti dans la production de vin

Il y a une vie après la fin d’une carrière de footballeur, et nos anciens joueurs ne s’y sont pas trompés. Si beaucoup d’entre eux ont fait le choix de rester proche de leur industrie et de se reconvertir dans des métiers liés à l’industrie du ballon rond, comme entraîneur ou dirigeant sportif, d’autres on fait le choix de se reconvertir dans des industries plus inattendues comme la viticulture ou même le poker.

Enfin, certains décident de prendre leur retraite sans projet, juste pour profiter de la vie. C’est le cas de l’italo-argentin Pablo Asvaldo. Ancien de la Juventus de Turin et de l’AS Rome, l’ancien international a choisi l’honnêté pour expliquer son départ à la retraite à 31 ans : une envie de boire des bières, de faire des barbecues et de profiter de la vie.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Paul Pogba sort du silence après l’annonce de sa suspension de 4 ans

Federico Chiesa incertain face à Naples

La Juventus prête à vendre Arthur et Kaio Jorge cet été

Vlahovic prêt à signer un nouveau contrat avec la Juventus

Maxime Varicchio

Maxime Varicchio

En charge d'éplucher la pression italienne entre 6 et 7h du matin..



Derniers articles