Pourquoi regarder la TIM Cup 2015/2016 ?

Par Cesco publié le 15 Déc 2015
Crédits

Coppa ItaliaLoin du « charme » de la Coupe de France qui voit ses DH affronter des L1, avec les résultats surprenants que l’on peut connaitre, la Coupe d’Italie revient en force dans le paysage du Calcio cette saison. Elle ne commence pas ce mardi effectivement mais c’est cette semaine que les gros entrent en scène. Inter, Juventus, Napoli, AS Roma, Fiorentina, Lazio, Genoa et Sampdoria débuteront leur campagne nationale pour espérer soulever ce trophée qui garde un certain prestige dans la botte malgré qu’elle ne soit pas une institution ancrée depuis la nuit des temps. Pourquoi prestige ? Parce qu’outre le ticket gagnant pour l’Europa League qu’elle propose et la jolie petite cible aux couleurs italiennes à parapher sur le maillot de l’équipe gagnante, la Coupe d’Italie, c’est avant tout l’amour des chocs ! Quand on arrive aux choses sérieuses, pas de remake de Calais-Nantes, pas de Lega Pro, pas de Serie D … Quoi que attendez qui voilà ?

Alessandria prête pour l’épopée ?

Enfermée dans sa Lega Pro, Alessandria représente l’ovni de cette édition de la TIM Cup 2015/2016. Seule envers et contre tous les clubs de Serie A (et la Spezia), elle a déjà réalisé un parcours superbe. Partie du début du tableau, elle sort respectivement Altovincentino, Pro Vercelli, Juve Stabia avant de venir à bout d’un morceau plus coricace, les Siciliens de Palerme. Avec une victoire surprise et éclatante (3-2) face à un pensionnaire de la Serie A, Alessandria continue de rêver à la quasi-impossible probabilité de passer un nouveau tour dans cette compétition. Opposée au Genoa, nul doute qu’elle bénéficiera d’un fort capital sympathie de la part du public, mais il n’est pas commun dans la culture du foot italien de voir les équipes de divisions inférieures faire leur loi lors de la coupe nationale (à cause des têtes de séries façon tournoi de tennis). En tout cas l’attraction est là.

Oh un derby et le retour d’Ekdal à San Siro

On se rappelle du fantastique derby de Turin remporté sur le fil par une Juventus encore convalescente. Le Torino entend bien prendre sa revanche, et ce dès ces huitièmes de finale. Dans un Juventus Stadium prêt pour l’occasion, l’affiche vaudra surement le détour. Dans le même style, un Inter-Cagliari qui n’est pas gagné pour les nerazzurri. En effet, bien qu’en Serie B, le fantôme du triplé d’Ekdal rode encore à San Siro depuis l’année dernière (victoire 4-1 de Cagliari) en Serie A. Il y aura donc une impression de déjà vu ce soir du côté de Milan.

La passe de 10 pour l’AS Roma ?

Pour imiter la Juventus l’année passée, l’AS Roma va tenter elle aussi de briser cette malédiction de la 10ème Coupe d’Italie remportée. Elle aura en plus un calendrier facile jusqu’en demi-finale puisqu’outre la Spezia qu’elle rencontre sur ce tour, le prochain sera contre le vainqueur de Genoa-Alessandria. Autant dire que le dernier carré est à la portée des hommes de Rudi Garcia. Autre petite anecdote pour la Louve, elle pourrait se retrouver en finale contre l’Inter, son ennemi juré lors de la dernière décennie dans cette compétition.

Des chocs en veux-tu en voilà !

La Coupe d’Italie, ça reste passionnant surtout pour ça. Le statut de tête de série tue cruellement le charme de la compétition mais permet aux spectateurs de voir du spectacle et des gros noms. Potentiellement en quarts de finale, on pourra se retrouver avec du Lazio-Juventus ou encore de l’Inter-Napoli. De quoi se faire plaisir dans une période hivernale où l’absence des coupes européennes se fait cruellement sentir.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles