Playoffs Serie B : Cittadella, hors les murs, décroche son billet pour la finale !

Par Michaël Magi publié le 25 Mai 2019

C’est ce soir que se jouait le match retour de la première demi-finale des Playoffs de Serie B. Benevento accueillait Cittadella pour une place en finale.

Vainqueurs au match aller (1-2) et sûr de leurs forces, les giallorossi prennent le match par le bon bout et désorientent même totalement la défense du Citta en début de partie. Insigne et Ricci notamment, font ainsi vivre un enfer à leurs homologues. Il s’en faut du reste de peu qu’Insigne, esseulé dans la surface, ne débloque le compteur, dès la 9ème minute, d’une tête que Paleari – impeccable ce soir – parvient à détourner en corner. En dépit d’une domination qui ne semble souffrir d’aucune contestation, c’est pourtant Citadella qui ouvre le score à la 35ème minute. Lancé dans la profondeur, Diaw se présente face à Montipo qui semble disposer du temps nécessaire pour dégager le ballon. A lieu de cela, le portier se troue de manière incompréhensible. L’attaquant sénégalais, né dans le frioul, récupère le cuir, slalome dans la défense et inscrit son 3ème but de la saison (lui qui l’avait commencée avec Entella en Serie C). Ce coup du sort est le grain de sable qui grippe totalement la machine giallorossa. 5 minutes plus tard, Siega est à deux doigts de doubler la mise d’une tête piquée. A la 44ème minute, c’est finalement Panico qui sonne Benevento. L’ancien du Genoa repique dans l’axe, fixe un défenseur et adresse une frappe qu’un défenseur détourne dans ses buts. A la pause, le Citta mène 2-0 devant une assistance aussi muette que médusée et se retrouve virtuellement qualifié.

A la reprise, Benevento lance l’assaut contre le Citta. Les granate n’attaquent plus qu’à 4 et présentent une équipe quasi coupée en deux. C’est pourtant Cittadella qui inscrit le 3ème but. Panico hérite du ballon sur le côté gauche de la surface de réparation, adresse une passe en retrait pour Branca qui frappe sans se poser de question. Le ballon est dévié du talon par Moncini, laissant le pauvre Montipo sans réaction. 3-0. Benevento doit marquer 2 fois pour se qualifier. Cela n’arrivera pas. L’addition aurait même être plus salée, si l’arbitre avait accordé le quatrième but à Idri, coupable d’un hors jeu discutable sur corner – une annulation qui aura nécessité près de 5 interminables minutes de VAR.

En dépit de quelques frissons défensifs en fin de match (et durant 8 minutes de temps supplémentaire), Cittadella crée l’exploit, se qualifie pour la finale des playoffs et peut continuer à rêver de la Serie A. Niveau que le petit club vénitien, tardivement créé en 1973, n’a jamais connu.

Michaël Magi



Lire aussi