Pirlo à l’Euro, ça devient évident

Par Cesco publié le 07 Mai 2016
Crédits

pirlo italiaSi la blessure de Marchisio ne suffisait pas, voilà que Verratti rechute du côté du PSG. Diagnostic ? Pubalgie récurrente avec obligation d’opération le 16 mai prochain. Une situation qui éloigne définitivement le brillant milieu du club parisien de l’Euro en France. Deux titulaires indiscutables bottés hors des 23. Seule solution ? Andrea Pirlo.

Jamais adieu

S’il avait annoncé sa retraite internationale après le mondial désolant de 2014, Antonio Conte lui avait demandé de revenir sur sa décision en septembre. l’ex-Milanais avait alors accepté. Aujourd’hui, Pirlo n’est plus appelé en sélection depuis septembre mais n’a toujours pas fait d’adieux officiels. La situation est claire, il se tient à disposition de son sélectionneur malgré le fait qu’il ne soit plus le choix numéro 1. Les mauvaises nouvelles à répétition qui frappent les quadruples champions du monde peuvent le faire remonter dans la hiérarchie et le voir appelé pour l’Euro en France serait tout sauf une surprise.

Conte indécis

Antonio Conte ne l’a jamais caché, le fait que Pirlo soit parti en MLS l’embête. « La différence de niveau entre la Serie A et la MLS s’explique par le fait qu’en Italie, on né en jouant au foot. En Amérique, on commence un peu plus tard« . Des déclarations qui remettent tout en cause au moment d’aborder la dernière ligne droite vers Montpellier, camp de base des azzurri pendant le tournoi. Maintenant, le sélectionneur doit faire face à une hécatombe et il n’est pas sur qu’un milieu Montolivo, Parolo, Motta satisfasse ses exigences tactiques. Antonio n’a peut être pas le choix, les tifosi n’accepteront pas un deuxième échec consécutif après les courtes vacances brésiliennes d’il y a 2 ans. Ainsi, un retour de celui qu’il n’appelait plus semble être dans les cordes.

Et son niveau de jeu ?

Dorénavant outre atlantique, Pirlo évolue à New York City, un club qui ne brille pas autant que son ancienne Juventus. Alors que la MLS reprend seulement depuis mars, Andrea joue avec régularité mais souffre comme son équipe à obtenir des résultats. Il délivre cependant sa première passe décisive la semaine dernière face à Vancouver (pour Villa). Sa fraicheur pourrait faire du bien dans un groupe qui en manque cruellement en fin de saison. Outre ce critère, c’est de son expérience et de sa vision du jeu qu’aura besoin l’Italie cet été pour briller. Ainsi, Andrea Pirlo pourrait refaire son retour au meilleur des moments pour l’Italie, un retour un peu à la Zidane en 2006, en espérant les même résultats mais pas la même fin. Allez Antonio, « Keep Calm and pass to Pirlo« 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Ibrahimovic a déjà choisi le remplaçant de Pioli

La Juventus lorgne Raspadori

Bonne nouvelle pour la Juventus avant le match contre Naples

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles