Perotti is back !

Par Louis De Brondeau publié le 20 Avr 2016
Crédits

perotti roma

Perotti l’insaisissable

Ce qui a fait la force de l’ancien du Genoa pour s’intégrer dans le 11 type c’est sa polyvalence. Le joueur est capable d’évoluer à de nombreux postes en attaque : faux numéro 9, ailier gauche, meneur de jeu. De plus l’Argentin n’occupe jamais le poste qui lui est attribué sur la feuille de match, souvent aligné à gauche, le numéro 8 repique souvent dans l’axe. Cette caractéristique d’électron libre le rend très difficile à marquer pour les défenseurs. Contre la Lazio le joueur est aligné à la pointe de l’attaque mais a souvent squatté le côté gauche, ce qui a posé de gros problèmes à Patric et Bisevac. Grâce à cette liberté d’action il peut jouer de nombreux ballons entre les lignes et distiller des caviars. Car là où Perotti a le plus progressé depuis son arrivé à Rome, c’est dans la qualité de passe. Pour preuve son une-deux avec Lucas Digne contre l’Atalanta ce dimanche qui lui a permis de délivrer sa cinquième passe décisive de la saison. Ajoutez à ça ses 2-3 occasions créées par match et vous comprenez la progression du joueur dans la construction des actions.

Un nouveau profil pour Spalletti

Comme dit plus haut, le poste de Perotti est difficile à définir mais son rôle est plus simple à cerner. Luciano Spalletti veut faire de lui un piston entre l’attaque et la défense capable de remonter les ballons et de percuter. Pour cela Perotti est aussi devenu plus travailleur, il fait plus d’effort au pressing et pour récupérer le ballon tout en gardant une liberté offensive qui fait sa force.

Le Romain apporte aussi et surtout un nouveau profil grâce à sa qualité de dribble. Bien moins rapide que Mohamed Salah ou Stephan El Shaarawy, Perotti dispose cependant d’une palette de dribbles bien plus large. Avec ses 6 dribbles tentés par match pour un taux de réussite de 73% on a enfin retrouvé le Diego Perotti qui affolait les monteurs de « Goals and Skills compilation » sur YouTube. C’est indéniablement un gros plus pour l’attaque de la Louve.

Enfin régulier ?

Quand on parle de Perotti il faut cependant toujours prendre des précautions. Il faut dire que le garçon qui n’en est plus un du haut de ses 27 ans a beaucoup montré mais aussi énormément déçu. Si l’Argentin arrive à confirmer il peut devenir un pilier de la Roma, il a le potentiel pour. Mais si Diego retombe dans ses travers d’inconstance, la Roma renverra bien vite son numéro 8 au Genoa et ne lèvera pas l’option d’achat fixée à 12 millions d’euros. En tout les cas on lui souhaite bonne chance et on espère qu’il pourra continuer à martyriser les reins des défenseurs du Calcio.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

« Heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner », Daniele Rugani

« Nous sommes tous heureux », Daniele De Rossi

Le Milan AC en quête d’un nouveau défenseur

Avatar

Louis De Brondeau

Rédacteur



Derniers articles