Pendant ce temps … Ranocchia s’éclate à Hull City

Par Cesco publié le 22 Avr 2017
Crédits

Andrea Ranocchia où le symbole même de la future ex-légende intronisée trop tôt. Eduqué sous Conte à Bari puis transféré à l’Inter, « The Frog » a d’abord ébloui. Les plus férus se souvenant encore du 8ème de finale retour de Champions League contre le Bayern en 2010-2011. Un match incroyable de la part de l’Italien qui marquait le début d’une carrière fantastique en nerazzurro. Sauf que voilà. A coup de blessures, de manque de confiance et d’instabilité chronique de l’Inter, Ranocchia encaisse les coups et les critiques sans jamais remettre en cause son futur à Milan : l’amour du maillot, certains l’ont encore que voulez-vous. La goutte de trop arrive lorsqu’il reçoit le brassard de capitaine. Une année calamiteuse sportivement. Le fanion passé à Icardi la saison suivante, le coup est dur pour Andrea, qui en plus, ne rentre plus dans les plans de Mancini, lui préférant Murillo, Miranda et même Medel. Un prêt douteux plus tard à la Sampdoria, Ranocchia revient, attend sur le banc puis repart à Hull City en prêt. Un choix surprenant pour un joueur qui n’a connu que l’Italie.

L’English revelation !

Si son profil longiligne et assez lent ne convenait pas en Italie, son jeu semble au final tout fait pour l’Angleterre au final. A bien y regarder, Ranocchia est bon dans les duels aériens, solide dans les prises de positions. Le jeu très direct de la Premier League, pour lui qui a un sens profond de l’anticipation des trajectoires, peut lui aller à ravir. Après quelques mois chez le promu, bingo ! Les Tigers sous l’impulsion de leur coach Marco Silva réalisent une saison correcte et pourraient se maintenir en Premier League. L’international italien n’y est pas pour rien. Mieux que ça, il a clairement séduit le coeur des fans qui souhaiteraient le voir venir définitivement en Angleterre. Avec 2 buts et 2 passes décisives, des prestations solides, il est devenu le nouveau chouchou du KC Stadium.

Pour l’instant cependant, parler de transfert n’est pas dans les plans de Ranocchia qui souhaite honorer son contrat à l’Inter (il lui reste 2 ans). Et si l’intérêt de Hull devient plus pressant ? Difficile de croire que l’Inter souhaite le conserver. Difficile également de croire que Ranocchia souhaite retourner durablement dans le club où il dit avoir « payé pour les fautes autres« . De son aveu personnel, ces quelques mois à Hull City l’ont fait « revivre« . Une nouvelle des plus rassurantes à 2 mois de revenir au Meazza, dans un club qu’il aimait tant avant que les tifosi ne s’acharnent sur lui. Injustement, peut être, ce qui est sur c’est qu’ils n’y sont jamais allés avec le dos de la cuiller. Oui car parlons crûment, tenir une défense avec Schelotto, Pereira et Juan Jesus, ce n’est pas la même qu’avec Barzagli, Bonucci et Chiellini.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Nous félicitons l’Inter », Giorgio Furlani

« Je veux gagner des trophées avec la Juve », Dusan Vlahovic

Fabio Cannavaro justifie son choix pour l’Udinese

« L’objectif est d’obtenir le meilleur résultat », Massimiliano Allegri

Ibrahimovic propose Xavi Hernandez au poste d’entraîneur du Milan AC

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles