Les notes du Milan AC face à Arsenal

Par Christophe Malcangi publié le 09 Mar 2018
Crédits

Donnarumma 6 : Bonucci détourne malencontreusement le premier but au fond de ses filets. Sur la seconde réalisation, il est abandonné par sa charnière centrale. Il n’est pas excessivement mis à contribution, mais il se détend proprement sur certaines tentatives des Gunners.

Calabria 4 : Malheureusement, un cirque grotesque. Alors qu’il est pressenti pour une sélection en Nazionale le week-end prochain, Davide Calabria va devoir complètement mettre de côté sa performance européenne. Le premier but est pour sa pomme, son couloir droit est laissé à l’abandon à trois, voire quatre reprises en première mi-temps. Il s’écroule de douleur à deux reprises, pour rien. Ses percées offensives sont facilement mises à défaut. Remplacé par Borini.

Bonucci 6 : Certaines de ses relances précipitées sont parfois agaçantes, mais défensivement, il reste propre. Malchanceux sur le premier but concédé.

Romagnoli 5 : Timide, timide… Un manque d’agressivité criant, et un placement hésitant qui clôt les débats avant la mi-temps. En compétition européenne, un tel manque d’engagement ne peut que se payer.

Rodriguez 6 : Si Arsenal a largement insisté sur le couloir opposé, c’est parce que le latéral Helvète a tenu son côté de manière un peu plus sereine. Légèrement moins de précipitation aussi dans ses choix. Les démonstrations offensives sont toutefois trop peu suffisantes.

Biglia 6 : Ce n’est pas de la poudre à canon mais il respecte son rôle, relance soigneusement. En revanche, le pressing des Gunners ne lui a pas permis d’attirer les ballons vers lui. Il n’est pas le plus à plaindre parmi ses compagnons du soir mais le groupe était scindé en deux, curieux.

Kessié 5,5 : Quelques anticipations réussies, un coup de sang chaud accessoire, une passe en retrait effroyable, Franck Kessié aura donc alterné le bon et le moins bon. Mais c’est plutôt le moins bon qui a pris les devants, son influence sur le jeu est trop peu prégnante.

Bonaventura 4,5 : Lorsque tout ce que l’on entreprend est un échec, que les intentions de faire la différence prennent le dessus sur des décisions simples, mais perspicaces, c’est qu’il y a tout de même un gros tracas. Bonaventura a entrepris pour lui, a beaucoup trop tricoté dans son aire de jeu, n’a jamais ajusté proprement ses passes qui ont régulièrement filé en touche. Désastreux et à l’image de l’échec final.

Suso 4,5 : Le Suso que l’on refuse de voir. Un contrôle peu reluisant en première mi-temps qui file dans les cinq mètres cinquante, et qui va nous délivrer un indice sur sa prestation. Toujours trop entêté. Il ne cadre aucun tir, et ne trouve jamais ses associés. Remplacé par André Silva.

Calhanoglu 5,5 : Un face à face où il peut « s’étendre » pour s’adjuger un pénalty, mais l’inverse est tout en son honneur ! Il est précieux sur les centres mais pêchent sur plusieurs décisions, grand bémol. Quelques maigres occasions exploitées sans succès. Remplacé par Kalinic.

Cutrone 5,5 : Note indulgente. Il se montre bien sûr disponible dans le dernier rectangle, mais il n’est pas recherché davantage par ses coéquipiers. Le flair était-il le bon ? Au final, Cutrone traverse la rencontre sans occasion de but sous la dent.

————————

Kalinic 5,5 : La Rédemption n’aura pas lieu. Le Croate a totalement perdu confiance en lui même. Sur ses premières possibilités, il est neutralisé par son vis à vis, et commet des fautes tout en bougonnant. Il ne fructifie pas une passe en profondeur qu’il sent arriver.

André Silva 5,5 : Toujours pas de réalisation salvatrice en 2018 pour le Portugais. Son avenir n’est plus au Milan AC. Une passe trop appuyée sur Kalinic, c’est le seul éclair pertinent pour lui.

Borini Non noté.

Gattuso 5,5 : Il aurait peut-être fallu se montrer plus ferme et radical devant les contre-performances de certaines promesses du club, dont le malheureux Calabria ou le terrible Bonaventura. Quelle a été la causerie proposée à la mi-temps ? Le déclic psychologique n’a en tout cas pas eu lieu. La donne a changé, le Milan AC manque de sérénité et d’expérience sur la scène internationale, au contraire des Gunners…




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles