Les notes de la Roma face à la Juventus

Par Julien Braidotti publié le 30 Août 2015
Crédits

as-roma

Szczesny 7 : Pas grand chose à faire durant les 60 premières minutes si ce n’est quelques sorties aériennes. Ne peut rien faire sur le but de Dybala mais sort un arrêt de grande classe sur une tête de Bonucci à la 92ème minute qui aurait pu coûter cher. Très propre dans ses relances au pied.

Florenzi 6,5 : Aurait pu bénéficier d’un pénalty dès la 1ère minute de jeu suite à une faute de Mandzukic. Impressionnant physiquement encore une fois, il aura fait un match plein sur son côté, que ce soit dans le repli défensif ou l’apport de solutions offensives, mais manque encore d’automatismes avec Salah.

De Rossi 6,5 : Titulaire en défense centrale au côté de Manolas, capitan futuro prouve qu’il est une alternative tout à fait viable à ce poste. Cela dit, on a tout de même senti une certaine fébrilité dès que la Juve s’est réellement mise à attaquer. Prend sa biscotte du weekend suite à une vilaine main pratiquement dans sa surface.

Manolas 7 : Dur sur l’homme, il anticipe et remporte ses duels, rapide quand il faut l’être et propre à la relance, si l’on a si peu vu Mandzukic, c’est en grande partie grâce à lui. On dirait bien que le Grec commence à comprendre l’italien.

Digne 7 : À peine arrivé que Garcia le balance titulaire contre la Juve. Il aurait pu être impressionné, être perdu sur le terrain ou jouer facile sans prendre de risque pour une première. Rien de tout ça. La tête d’ado est trompeuse car le talent et la maturité étaient de son côté ce soir. Complètement cuit dès la 80ème mais tient sa place.

Nainggolan 7 : Il est partout, il sait tout faire et il le fait, de la 1ère à la 94ème minute. Il a bien failli tromper Buffon sur une frappe de sourd à la 71ème et provoque le premier carton jaune d’Evra. Complet qu’on vous dit.

Keita 6,5 : Peut-être l’un des milieux de terrain les moins inspirés du jour offensivement mais il fait le job en défense et à la relance. Un match correct pour le Malien qui perd tout de même le ballon au milieu de terrain qui amène le but des bianconeri. On le sent encore un peu juste physiquement.

Pjanic 7,5 : Ce rôle d’électron libre lui va à merveille. Tantôt à la relance, tantôt dans la dernière passe voir à la frappe, il s’éclate et en fait profiter ses coéquipiers. C’est déjà lui qui touche le poteau à la 23ème et c’est encore lui qui va marquer le 1er but à la 61ème sur un magnifique coup-franc.

Salah 6,5 : Beaucoup plus en jambe que la semaine dernière, il apporte un danger permanent dans le camp adverse dès qu’il touche la balle mais rate souvent la dernière passe. Très en vue en 1ère mi-temps, il s’éteint au fil des minutes en 2ème mais l’Égyptien monte en puissance. Remplacé par Iturbe.

Dzeko 7 : Parfois nonchalant, souvent mal placé et perd quelques ballons mais l’essentiel est ailleurs… Il provoque la faute sur le coup-franc/but de Pjanic et marque lui-même celui qui offre la victoire, de la tête, face à Chiellini. Merci bonsoir. Sort à la 92ème sous l’ovation d’un Olimpico déjà conquis. Remplacé par Ibarbo.

Falqué 7 : L’Espagnol est le premier à lancer les hostilités sur une bonne frappe et n’a de cesse de harceler Lichtsteiner et Caceres sur son côté. Tout en défendant dès qu’il le faut. Il offre la passe décisive sur le 2ème but suite à un centre à l’aveugle mais centre quand même, et ça fait but. Un match complet pour sa première titularisation : son entente avec Digne sur le côté gauche a dû en bluffer plus d’un. Remplacé par Ljajic.

________________________________________________________________________

Iturbe 6 : Peu de ballons touchés pendant ses 15 dernières minutes mais suffisant pour provoquer le 2ème carton jaune d’Evra.

Ibarbo non-noté 

Ljajic non-noté 

Garcia 7,5 : Le sergent doit être heureux ce soir tant son équipe a dominé les débats pendant pratiquement toute la rencontre. Son 11 titulaire a répondu présent et de fort belle manière. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a fait ses changements si tard. Tactiquement, on constate qu’il n’y a plus de permutation entre les attaquants : chacun reste à sa place, hormis Pjanic qui a carte blanche. Malgré le peu le temps qu’ils ont eu pour s’adapter, toutes les recrues ont été très à l’aise, très en jambes et très concernées par l’enjeu de ce match. Trois bons points pour Garcia et son staff.

*Le barème est italien

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.