Les notes de l’Italie face à Israël

Par Leo Carta publié le 06 Sep 2016

Italie-Nazionale

Buffon 6 : Il ne peut malheureusement pas grand chose sur le but de Ben Haim. Balle au pied, il est constamment pressé par les attaquants adverses et se retrouve dans quelques situations délicates. En seconde mi-temps il rassure son monde, avec la manière, sortant quelques ballons dangereux. Toujours aussi précieux.

Barzagli 6 : Un bon match de taulier, dans les standards du genre. Solide malgré les quelques petites imprécisions du début de saison. Il se règle vite et passe la seconde après l’expulsion de Chiellini.

Bonucci 6,5 : Pour son retour, Leonardo nous sort un match plein. Défensivement, il se retrouve à devoir gérer les errements de ses deux collègues et notamment ceux de son voisin de gauche. Quelques beaux ballons dont un, particulièrement, pour Eder en début de seconde mi-temps. De quoi nous rappeler les bons souvenirs d’un certain Italie-Belgique.

Chiellini 4,5 : Déjà dans le dur contre la France la semaine dernière, Giorgio se fait une nouvelle fois remarquer contre Israël. Sauf que cette fois-ci le match n’a rien d’amical. Ses sorties de balles sont brouillonnes et son impact physique à des années lumières de ce qu’il a l’habitude de nous proposer. Si le but est pour lui, il parfait sa soirée en écopant d’un second carton jaune qui le privera du match contre l’Espagne. Mauvaise idée.

Candreva 6,5 : Son entente avec Parolo fonctionne toujours aussi bien. Il inscrit le 100ème pénalty de l’histoire de la Nazionale et nous fait un peu plus regretter sa vilaine blessure durant l’Euro. Inamovible sur ce côté droit, il interprète à merveille son rôle. Remplacé par Florenzi.

Parolo 6 : Dans son registre, il est indispensable. Se coltine tout le sale boulot sans demander aucun remerciement. Comme contre la France, il a du mal sur la durée et termine le match sur les rotules.

Verratti 7 : Quel joueur. Il prend possession du milieu peu à peu et se charge du commandement des opérations offensives. Défensivement, il récupère des ballons à la pelle devant la défense. Le carton rouge de Chiellini (encore lui) et les changements de Ventura l’obligent à rester sur le pré jusqu’à la fin du match.

Bonaventura 6 : Si ça position de mezz’ala dans ce milieu à 5 ne met pas en valeur ses qualités, il sort un match plutôt honnête. S’infiltre dans le seul trou qu’il a eu à disposition et se fait faucher en pleine surface. Remplacé par Ogbonna.

Antonelli 5,5 : Titulaire surprise du 11 de Ventura, le rossonero réalise un match en demi-teinte. Passeur décisif sur le premier but de Pellè, il s’évapore peu à peu.

Eder 6 : Du mouvement, de l’impact sans le dernier geste. Manque de peu le troisième but azzurro en début de seconde mi-temps. Son entente avec Pellè n’est plus à prouver. Remplacé par Immobile. 

Pellè 7 : La Chine lui réussit plutôt bien ! Déjà buteur contre la France jeudi dernier, Graziano prouve une nouvelle fois qu’il est le buteur de cette Nazionale. Buteur sur sa première vraie occasion, il ne passe pas loin du doublé en fin de première mi-temps. Dans le dur en fin de match, il prolonge astucieusement le ballon pour Immobile qui le remercie en marquant.


Ogbonna 6 : Vient combler le poste vide de Chiellini dans cette défense à trois et termine le match sans encombres.

Florenzi 6 : Son combo sur le côté droit sombrero-caviar pour Immobile aurait mérité meilleur sort.

Immobile 6,5 : Affuté et dynamique, il profite des espaces laissés par les Israéliens. Costaud sur le but, il manque de doubler la mise. Bien dommage quand on pense à la différence de buts.

 

Ventura 6,5 : Premier match officiel et première victoire pour le néo sélectionneur italien. S’il surfe toujours sur la vague Conte, il tente d’apporter quelques touches nouvelles avec Antonelli et surtout Bonaventura qui donne plus de qualité au milieu de terrain azzurro. Son coaching osé (il laisse deux attaquants jusqu’à la fin malgré l’infériorité numérique) porte ses fruits. Prochain match : l’Espagne.

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Lire aussi