Les notes de l’Italie face à Israël

Par Andrea Chazy publié le 06 Sep 2017
Crédits


Buffon 7 : Souvent critiqué mais jamais égalé, le meilleur gardien de l’Histoire de ce sport a préservé l’honneur de son pays ce soir face à une pauvre équipe israélienne. La noblesse n’est plus loin pour celui qui compte désormais 171 sélections avec le maillot azzurro (record en Europe). San Gigi Buffon

Darmian 5,5 : Une belle activité ternie par un nombre de centres qui n’ont jamais trouvé preneurs. Layvin Kurzawa peut trembler, la relève arrive.

Astori 5 : Deux glissades qui ont rendu jaloux Brian Joubert, des placements qui n’avaient rien à envier à ceux de Rannochia époque Inter. Bref, il serait temps d’arrêter la drogue et surtout, d’arrêter de le convoquer.

Barzagli 6 : Si son ami patineur n’a pas rendu la tâche facile, Barzagli a tenté de maintenir à flots le bateau azzurro. On sent quand même que le poids de l’âge arrive plus vite qu’il ne l’espérait, mais tant que ça tient, ça va.

Conti 5,5 : Excepté un magnifique sauvetage qui sauve son équipe en première période, il n’a pas jugé bon de jouer au football ce soir. Dommage pour nous, mais surtout pour lui. Remplacé par Zappacosta.

De Rossi 6 : Mauvais quand son équipe l’était, meilleur quand son équipe l’était, De Rossi est un caméléon. Mais dans un milieu à deux, il n’a plus les jambes pour remplir sa tâche convenablement.

Verratti 5,5 : Sifflé par le public à sa sortie, Petit Hiboux a déçu, encore une fois en Nazionale. Si il est l’un des seuls à avoir surnager en première mi-temps, son influence n’était pas visible lors du second acte. Remplacé par Montlivo.

Insigne 6 : Peu à l’aise dans ses choix comme dans son placement, Lorenzo Insigne n’était pas dans un grand soir non plus, lui aussi. Il doit prier pour retrouver le Napoli et une équipe qui joue au foot.

Candreva 7 : Si on avait oublié qu’il jouait en première période, il n’a pas hésité à nous le rappeler au retour des vestiaires. Une passe décisive pour Immobile, et un danger permanent dès l’entrée en jeu de Zappacosta avec qui il a bien mieux combiné. Remplacé par Bernardeschi.

Immobile 6,5 : Souvent brouillon, même pas bon, il a le mérite d’inscrire le but décisif d’un beau coup de casque, et de s’être procurer quelques occasions. Un bon soldat.

Belotti 6 : Il a tenté deux trois trucs, buté sur le gardien israélien, et surtout couru dans le vide. Pas un grand soir pour Il Gallo.


Zappacosta 7 : Le nouveau latéral de Chelsea a participé à modifier le visage de son équipe. Son entrée a réanimé le cadavre de Candreva, et ses nombreux centres ont mis en danger l’arrière-garde des visiteurs. Il a marqué des points dans sa lutte à distance avec Conti.

Montolivo :  non-noté.

Bernadeschi : non-noté.

Ventura 5 : Un schéma qui dessert le jeu plus qu’autre chose, une prestation vomitive de son équipe en première mi-temps, ce après une déroute totale en Espagne, Giampiero Ventura ne donne pas le sentiment de pouvoir emmener cette Nazionale plus loin qu’au premier tour de la Coupe du Monde. Sa prolongation jusqu’en 2020 peut inquiéter, à juste titre.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Andrea Chazy



Derniers articles